Se connecter      Rechercher un article      Newsletter      Alertavia      S'ABONNER
À la Une  |  ALERTAVIA  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Le coronavirus replonge le transport aérien dans l'incertitude
L'édito

Le coronavirus replonge le transport aérien dans l'incertitude

Emilie Drab
03 MAR. 2020 | 441 mots
Le coronavirus replonge le transport aérien dans l'incertitude
Photo © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
Il était beau l'optimisme de l'IATA en décembre dernier. L'association voyait arriver 2020 avec ses promesses de stabilité : pétrole bas, trêve en vue dans les guerres commerciales, atténuation de la menace de récession. La seule ombre au tableau était l'incertitude sur le retour en service du 737 MAX, ce qui n'empêchait pas l'IATA de prévoir une hausse de plus de 13% des bénéfices de ses compagnies aériennes membres.

Mais le Covid-19 s'est invité à la fête. En quelques semaines, il a fait mettre un genou à terre au transport aérien asiatique. Et il s'attaque désormais au reste de la planète, plus aucun continent n'étant aujourd'hui épargné par l'épidémie. Les annulations de vol se multiplient : l'Italie et l'Iran sont à leur tour en quarantaine, Lufthansa prévoit de supprimer jusqu'à 25% de son programme de vols moyen-courrier. Et la propagation s'accélère en France, en Allemagne, aux Etats-Unis...

« S'il ne faut pas céder à la panique, la situation va empirer », a reconnu hier Paolo Gentiloni, commissaire européen membre de la nouvelle « corona response team » de l'UE, en charge des questions économiques. Sur ce plan, il estime qu'il serait très optimiste de compter sur une crise en V, qui serait marquée par une reprise très rapide.

Qu'en sera-t-il pour le secteur du transport aérien ? Ses perspectives de croissance à long terme ne sont pas en danger : il s'est remis du 11 Septembre, du SRAS, de la crise de 2008, il se remettra du coronavirus et verra le nombre de ses passagers doubler d'ici quinze-vingt ans. Mais l'incertitude qu'apporte cette épidémie pourrait lui coûter cher à court terme. L'IATA imaginait déjà la première chute de la demande depuis la crise financière de 2008, alors même que l'épidémie ne touchait encore que l'Asie.

Le sujet, pour les compagnies aériennes, va être d'affronter les prochains mois. Les décisions prises par certains transporteurs asiatiques s'étendent désormais : toutes, de Lufthansa, à Air France ou Emirates, ont recours en ordre dispersé à des mesures extraordinaires de réduction des coûts (congés sans solde, gel des embauches, réductions de postes...) pour affronter la tempête. Willie Walsh, le président d'IAG, s'attend à ce que la situation se stabilise dès les prochaines semaines, si l'épidémie évolue de la même manière qu'en Chine.

Mais le trou d'air et le manque de visibilité sur sa durée pourraient rendre le virus fatal pour les compagnies les plus fragiles et provoquer une nouvelle vague de consolidation.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Sur le même thème
Emirates a déjà remboursé plus de 1,4 milliard de dollars à ses clients Emirates a déjà remboursé plus de 1,4 milliard de dollars à ses clients
Emirates desservira toutes ses destinations à l'été 2021 Emirates desservira toutes ses destinations à l'été 2021
Emirates va couvrir les frais médicaux de ses passagers Emirates va couvrir les frais médicaux de ses passagers
Emirates juge irréaliste la distanciation physique à bord des avions Emirates juge irréaliste la distanciation physique à bord des avions
Les derniers articles Transport aérien
25 SEPT. 2020
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie Le patron d'Airbus parle face à l'urgence de la situation du transport aérien Le Président exécutif d'Airbus Guillaume Faury revient dans une longue lettre sur les enjeux ...
25 SEPT. 2020
Le plan de nationalisation de Kenya Airways se grippe
Le cadre règlementaire devant conduire à la nationalisation de Kenya Airways divise les parties. Le Parlement a retardé l'étude du projet de loi relatif, arguant que celui-ci ...
24 SEPT. 2020
VistaJet essaie de verdir son activité avec SkyNRG
Alors que le sujet environnemental a su être maintenu parmi les priorités de l'aérien malgré la crise sanitaire, l'aviation d'affaires essaie de faire sa part. VistaJet, en tout ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Le plan de nationalisation de Kenya Airways se grippe VistaJet essaie de verdir son activité avec SkyNRG
L'IATA veut rendre les tests obligatoires pour tous avant l'embarquement Safety Line s'allie à SITA
Lufthansa va encore réduire ses coûts et sa flotte Contre les taxes, l'aérien appelle à soutenir la connectivité et l'innovation
Les aéroports doivent s'adapter maintenant pour éviter une saturation précoce à la reprise Pessimiste, Eurocontrol estime que le transport européen a atteint un plateau
IL Y A 7 HEURES
L'OTAN prend un A330 MRTT supplémentaire
IL Y A 7 HEURES
Delta se sépare aussi de ses CRJ200
IL Y A 8 HEURES
Le GE9X du 777X de Boeing est certifié par la FAA
IL Y A 9 HEURES
MRO : HAECO a réalisé la première restauration d'un jeu de trains d'atterrissage de 787 au monde
IL Y A 11 HEURES
Peach reçoit son 1er Airbus A320neo
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
Pendant la crise, IPECA reste en première ligne pour accompagner les salariés de l'aéronautique
Les articles les plus lus
L'Airbus A321P2F commence à voir grand
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
L'ATR 72-600F a pris son envol
Rétrospective : l'été aéronautique en France
Le gouvernement pourrait revoir le calendrier de sa commande de 30 Rafale avec Dassault
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT