Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique MRO & Support « Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac

« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac



25 AVR. 2024 | Propos recueillis par Emilie Drab
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
© Collins Aerospace
Le centre Collins Aerospace de Blagnac recherche des techniciens de maintenance électronique. Accueillant l'essentiel de l'activité de la division Avionics de Collins en France, le site abrite un important centre de maintenance chargé des réparations sur les systèmes avioniques, qui connaît des besoins accrus en ressources humaines pour accompagner l'augmentation de l'activité induite par la reprise du trafic. Nicolas Godé, le directeur du centre de réparation de Blagnac, nous explique ses besoins.

Plusieurs postes sont ouverts au sein de votre service, quels sont les types de profil que vous recherchez ?

Le centre de maintenance de Collins Aerospace à Blagnac compte aujourd'hui 200 collaborateurs, dont près de la moitié sont des techniciens. Pour accompagner la croissance de nos activités, notre priorité aujourd'hui est avant tout de recruter des techniciens de maintenance électronique passionnés par le monde de l'aéronautique. Cette année, nous souhaitons en intégrer entre cinq et dix, un besoin qui a été défini et peut évoluer en fonction de la charge constatée et de l'accroissement du trafic.

Nous avons également d'autres recrutements prévus dans les prochains mois dans les fonctions administratives, pour gérer les flux d'entrée/sortie, l'établissement de devis, ou la gestion de la facturation.

Quelles sont les missions d'un technicien maintenance électronique ?

Nous réparons et maintenons des équipements avioniques pour les grands avionneurs, les compagnies aériennes mais aussi les forces aériennes dans le monde. En cas de panne ou de défaillance sur un avion, les techniciens sont chargés de diagnostiquer, réparer et entretenir les équipements avioniques pour permettre le renvoi de la pièce sur avion et la reprise des opérations en toute sécurité. Nous travaillons sur des équipements variés, avec des niveaux de complexité différents : équipements avioniques, systèmes de communication, de navigation et de surveillance, et une variété d'équipements critiques pour l'exploitation des avions.

Nous avons une problématique particulière du fait de notre positionnement dans le domaine de l'après-vente : nous devons effectuer les réparations dans un laps de temps réduit pour éviter des immobilisations d'avions. Alors que nous entrons en saison été, les compagnies aériennes veulent pouvoir fonctionner à pleine capacité et il nous faut maintenir la flotte opérationnelle. Nous devons donc être très attentifs à nos capacités.


Les équipes de Collins Aerospace Blagnac sont notamment compétentes pour intervenir sur la solution Adaptative Flight Display, utilisée sur les dernières plateformes récentes d'avions. Image © Collins Aerospace

Recherchez-vous de jeunes candidats ou des personnes plus expérimentées ? Quelles qualités sont attendues ?

Nous recherchons des profils de formation Bac+2 / Bac+3 en électronique ou avec cinq ans d'expérience dans la maintenance de matériels électroniques. La maîtrise de la maintenance d'équipements électroniques embarqués sur plateformes aéronautiques est un plus. Ces postes sont donc tout autant ouverts à des profils jeunes, que nous pourrons former sur nos équipements, qu'à des profils expérimentés. Nous proposons tous les types de contrats, du CDI à l'intérim. Chaque année, nous accueillons également entre cinq et dix apprentis, dont certains sont ensuite intégrés en CDI.

Les candidats doivent faire preuve de bonnes capacités organisationnelles, d'anticipation, de rigueur et de réactivité, ainsi que de qualités de communication orale et écrite, savoir travailler en équipe et en autonomie. Ces postes demandent de la disponibilité en raison d'horaires décalés (en 2x8, de nuit ou VSD - vendredi, samedi, dimanche). L'anglais technique est exigé.

Comment expliquez-vous qu'il soit difficile de trouver ces profils de techniciens ?

Il existe aujourd'hui une pénurie à la fois structurelle et conjoncturelle. Les jeunes sortant de formation ont souvent tendance à s'orienter vers des filières d'ingénieur. Même si des efforts sont faits, les métiers de techniciens ne sont pas assez valorisés en France et ce vivier est moins important que celui des ingénieurs. Par ailleurs, nous évoluons sur un secteur d'activité qui redémarre. Ici, dans le milieu toulousain, nous faisons face à la concurrence d'autres très grandes sociétés aéronautiques qui ont également des besoins importants. Nous sommes donc plusieurs à nous partager des ressources « rares ».

Testez-vous de nouvelles méthodes pour toucher davantage de candidats ?

Nous essayons d'être présents auprès des écoles, notamment lors des forums étudiants. Nous travaillons également avec une école à la mise en place cette année de modules de TP (travaux pratiques) dans nos locaux : les étudiants viendront réaliser ces TP chez nous, ce qui permettra de définir des programmes en phase avec nos besoins. Ainsi, les étudiants s'imprègneront d'une vraie problématique à laquelle ils pourront être confrontés au quotidien et de l'environnement de travail qui pourrait être le leur s'ils décident de postuler chez nous par la suite.

Quels sont les atouts que Collins Aerospace met en avant pour attirer les candidats ?

Rejoindre l'entité avionique de Collins Aerospace en France, c'est rejoindre une structure à taille humaine adossée à un grand groupe international et qui opère dans un environnement technologique avancé.

Nous sommes très impliqués dans la formation des techniciens tout au long de leur carrière, grâce à nos modules de formation et nos systèmes internes de suivi des compétences. Ils sont également amenés à être polyvalents, ce qui a l'avantage de leur permettre d'avoir un travail varié mais aussi d'absorber plus facilement d'éventuels pics de charge, et nous facilitons la collaboration au sein d'équipes pluridisciplinaires sur des projets d'innovation. Notre taille nous permet de proposer et d'encourager les mobilités dans tous les domaines de l'entreprise.

Très impliqués dans une démarche RSE sur les enjeux liés à la sécurité, la santé et l'environnement, nous sommes également attachés à prôner des valeurs de confiance, de respect, d'innovation et de collaboration. Nous croyons également qu'une multitude d'approches et d'idées permet d'obtenir les meilleurs résultats pour nos salariés, notre entreprise et nos clients. Nous sommes donc engagés à favoriser une culture de diversité et d'inclusion, où tous nos collaborateurs peuvent partager librement leurs passions et leurs idées. Nous nous efforçons à maintenir la diversité que l'on trouve au sein des filières de formation au niveau de notre force de travail. C'est une vraie préoccupation chez nous qui a des effets concrets sur le terrain, avec l'accueil de techniciennes ou l'intégration d'alternants étrangers par exemple.

Enfin, nous sommes persuadés que nos salariés ne peuvent s'épanouir que s'ils se sentent rémunérés à leur juste valeur : nous offrons une politique de rémunération attractive incluant un 13e mois, une prime de performance, une participation, un intéressement, des primes d'équipe, 22 jours de RTT par an, une prévoyance et une mutuelle familiale. En un mot, il fait bon travailler chez Collins Aerospace Avionics en France !


Image © Collins Aerospace
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Ils rendent la rubrique MRO & SUPPORT possible
Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
La Compagnie fête ses dix ans et attend de pouvoir se développer Air France s'attend à une baisse de ses recettes unitaires de 160 millions d'euros pendant les JO
Qantas modernise la flotte régionale de QantasLink avec le Dash 8-400 SITA acquiert Asistim et se renforce sur les services de gestion des opérations aériennes
Air India introduit une cabine premium economy dans ses Airbus A321neo Finnair achève le réaménagement de sa flotte long-courrier
L'IATA veut structurer le marché du carburant d'aviation durable Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Les traînées de condensation au coeur de l'attention de l'industrie « Les Airbus A350 et la classe affaires sont des développements naturels » pour IndiGo, Pieter Elbers, CEO
IL Y A 10 HEURES
Le groupe Lufthansa révise drastiquement à la baisse ses prévisions
IL Y A 11 HEURES
Des GlobalEye pour remplacer les avions de détection E-3F AWACS français ?
IL Y A 11 HEURES
Un 24e Airbus A400M livré à l'armée de l'Air et de l'Espace
IL Y A 11 HEURES
AerCap livre un troisième Airbus A320 à Amelia
IL Y A 11 HEURES
HOP Air France reprend un Embraer 190
Avec Ariane 6, l'Europe va retrouver son accès à l'espace
« Louis Breguet est pionnier de l'hélicoptère, fournisseur de l'armée de l'air et théoricien de l'aviation civile », Emmanuel Breguet
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Quand l'absence de perspective pour l'aéroport de Roissy CDG commence à faire grincer des dents
Airbus enregistre une commande pour 36 A321neo et un A350 d'un client anonyme
Embraer a-t-il encore une réelle carte à jouer face au duopole Airbus/Boeing ?
iGO Solutions va assurer la maintenance en ligne des Airbus d'Air Caraïbes et de French bee pendant 7 ans
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT