Actualité aéronautique MRO & Support La propriété des données, une question encore loin d'être tranchée
L'édito

La propriété des données, une question encore loin d'être tranchée

Léo Barnier
Publié 23/10/2018 | 391 mots
La propriété des données, une question encore loin d'être tranchée
© Airbus / P. Masclet
Alors que les tablettes numériques ont largement remplacé les boulons dans les travées de MRO Europe, l'utilisation massive des données est devenue incontournable dans la maintenance. Cela pose une question : à qui appartiennent ces données ? Si certains affichent des certitudes, il suffit de voir avec quelle régularité cette interrogation revient sur le devant de la scène pour se convaincre qu'elle est encore loin d'être résolue. Et l'enjeu est de taille : Boeing estime le marché des services à 8 830 milliards de dollars sur vingt ans.

Ce débat oppose la plupart des acteurs de la MRO - équipementiers, sociétés spécialisées, etc. - aux constructeurs. Malgré leurs divergences, les premiers affirment en bloc que ces données appartiennent à ceux qui les génèrent ; c'est-à-dire aux opérateurs. Ils entendent ainsi s'assurer un accès aux données et à leur mise en valeur, face à la verticalisation des constructeurs et leur intérêt croissant pour les services. D'autant que les canaux uniques pour récupérer les données - comme le FOMAX d'Airbus - tendent à se généraliser.

En face, les avionneurs se gardent bien de revendiquer une propriété directe sur les données. Pour autant, ils n'hésitent pas se présenter comme la pierre angulaire de tout processus de valorisation. Airbus se place dans une optique de co-développement avec les opérateurs et les équipementiers pour répondre aux défis opérationnels grâce aux possibilités offertes par une plateforme ouverte comme Skywise ; développée par Airbus.

Pour Boeing Global Services, il est plus pertinent de savoir qui est le mieux placé pour créer de la valeur à partir de ces données que de savoir qui les possèdent ; c'est-à-dire Boeing. Et Embraer évoque des accords de partage des données, mais reste convaincu que le plus important est de déterminer qui peut les exploiter efficacement ; c'est-à-dire Embraer.

Sans compter qu'un autre affrontement se dessine en arrière-plan. Boeing et Airbus viennent de déclarer que leurs services concernaient tous les appareils, quel qu'en soit le constructeur. Chacun pourrait donc avoir potentiellement accès aux données de l'autre. Une situation qu'ils entendent à tout prix éviter.
Léo Barnier
Journaliste spécialisé
Industrie & Technologie, Equipements, MRO


Ils rendent la rubrique MRO & SUPPORT possible
Les articles dans la même thématique
Le pôle ALPHA-RLH veut structurer l'innovation photonique dans l'aéronautique Le pôle ALPHA-RLH veut structurer l'innovation photonique dans l'aéronautique
Hervé Floch n'en doute pas une seconde, la photonique est une source d'innovations de rupture pour l'aéronautique. Le directeur général du pôle de compétitivité ALPHA ... Lire la suite
MRO : GKN Aerospace se lance sur le marché des gros-porteurs MRO : GKN Aerospace se lance sur le marché des gros-porteurs
Fokker Techniek a livré un Airbus A330 à Air Europa après une visite de maintenance en base effectuée dans son centre de MRO et de ... Lire la suite
Olivier Le Merrer (Safran Helicopter Engines) : « Ce n'est que le début d'une aventure » Olivier Le Merrer (Safran Helicopter Engines) : « Ce n'est que le début d'une aventure »
La co-localisation (pour la dernière fois) des salons Helitech et MRO Europe, à Amsterdam en octobre, était l'occasion parfaite pour rencontrer Olivier Le Merrer, le ... Lire la suite
08 NOV. 2018 Maintenance moteur
MRO : les ateliers de réparation de moteurs en surchauffe en Asie MRO : les ateliers de réparation de moteurs en surchauffe en Asie
Les problèmes de montée en cadences des motoristes sur les réacteurs de nouvelle génération ne sont pas la seule cause d'apparition de planeurs de par ... Lire la suite
07 NOV. 2018 Maintenance équipement Equipements
Thierry Tosi : « Rockwell Collins propose des solutions flexibles, avec des taux de croissance très importants » Thierry Tosi : « Rockwell Collins propose des solutions flexibles, avec des taux de croissance très importants »
Rockwell Collins est un fidèle des salons de MRO. Présent actuellement au salon MRO Asia Pacific à Singapour, l'industriel venait de clôturer la mouture européenne. ... Lire la suite
Dans la rubrique MRO & Support, la Rédaction vous recommande
Pratt & Whitney remet le cap sur l'Europe MRO : Pratt & Whitney Canada poursuit le développement de ses solutions prédictives
MRO : JetBlue reprend le contrôle de ses coûts de maintenance MCO aéro : Comment l'État souhaite « voler main dans la main » avec les industriels
MRO : AFI KLM E&M et GMF AeroAsia concluent leur partenariat stratégique Thales applique la maintenance prédictive à l'électronique militaire
17h45 Bouleversement en vue dans le monde des constructeurs d'avions régionaux
16h02 EasyJet confirme 17 Airbus A320neo et continue de se préparer au Brexit
15h57 Feu vert pour la mise en service du Rafale F3-R
11h10 Jeju Air commande une cinquantaine de Boeing 737 MAX
19/11 L'ACJ320neo a décollé pour la première fois
19/11 Le pôle ALPHA-RLH veut structurer l'innovation photonique dans l'aéronautique
IL Y A 7 HEURES
Le Pentagone a attribué un contrat de 489,92 millions de dollars à Northrop Grumman pour livrer trois RQ-4 (...)
IL Y A 8 HEURES
L'aéroport singapourien de SELETAR a ouvert son nouveau terminal passager le 19 novembre. La nouvelle installation est prête (...)
IL Y A 14 HEURES
JEJU AIR a commandé quarante 737 MAX 8 auprès de BOEING, contrat qui est assorti d'options sur dix (...)
19 NOV. 2018
Le gouvernement belge a approuvé le lancement des négociations entre le ministère de la Défense et le gouvernement (...)
19 NOV. 2018
FASTJET a réussi à prendre une série de mesures pour lever des fonds et augmenter ses fonds propres (...)
ALERTAVIA, la nouvelle plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels du secteur aéronautique et spatial.

Bouleversement en vue dans le monde des constructeurs d'avions régionaux
Olivier Le Merrer (Safran Helicopter Engines) : « Ce n'est que le début d'une aventure »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2018 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus