Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie L'avion ravitailleur américain LMXT, basé sur l'A330 d'Airbus, sera motorisé par GE

L'avion ravitailleur américain LMXT, basé sur l'A330 d'Airbus, sera motorisé par GE



08 JUIN 2023 | Romain Guillot
L'avion ravitailleur américain LMXT, basé sur l'A330 d'Airbus, sera motorisé par GE
Image © Lockheed Martin
Lockheed Martin et Airbus ont finalement opté pour le réacteur CF6-80E1 de GE Aerospace pour motoriser l'avion ravitailleur américain LMXT qui est proposé au Pentagone dans le cadre du futur programme KC-Y de l'US Air Force.

« La production du moteur CF6 de GE pour le LMXT devrait soutenir plus de 3 000 emplois directs et indirects aux États-Unis, y compris dans la fabrication, l'ingénierie et les tests de pointe hautement qualifiés » précise Lockheed Martin qui ajoute que cette famille de moteurs a été livrée à plus de 8 500 exemplaires, propulsant 10 plateformes d'avions commerciaux et militaires dans 25 variantes. Le CF6-80E1 a quant à lui été conçu spécifiquement pour l'A330 et peut fournir près de 70 000 livres de poussée au décollage.

L'année dernière, Lockheed Martin avait choisi le site industriel aéronautique de Mobile, en Alabama, à proximité des lignes d'assemblage d'Airbus déjà présentes pour les A320 et A220, comme l'emplacement du processus d'assemblage final des Airbus A330 qui seront transformés en avions ravitailleurs et qui viendront remplacer des vénérables KC-135 de l'US Air Force.

Dérivé de l'A330 MRTT de l'avionneur européen (A330-200), le LMXT disposera d'une capacité de carburant plus importante (271 000 livres contre 242 000) pour creuser l'écart avec son concurrent KC-46A Pegasus chez Boeing, déjà commandé à 113 exemplaires par le Pentagone (sur 179 exemplaires prévus) dans le cadre du programme KC-X, et dont les livraisons doivent s'achever en 2029. L'A330 LMXT de Lockheed Martin disposera notamment du premier système de ravitaillement en vol entièrement automatisé au monde (A3R).

En théorie, entre 140 et 160 ravitailleurs LMXT pourraient être contractualisés par le Pentagone pour répondre aux besoins de l'armée de l'Air américaine. Mais l'USAF aurait graduellement modifié sa stratégie ces derniers mois dans le cadre d'une réévaluation des menaces. L'appel d'offres qui concerne son futur avion ravitailleur pourrait alors être réduit à seulement 75 avions afin de donner plus de moyens pour les appareils de la compétition KC-Z, avec des avions ravitailleurs mieux protégés.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
L'IATA veut structurer le marché du carburant d'aviation durable Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Les traînées de condensation au coeur de l'attention de l'industrie « Les Airbus A350 et la classe affaires sont des développements naturels » pour IndiGo, Pieter Elbers, CEO
IATA : Plus de 30 milliards de dollars de bénéfices et près de 5 milliards de passagers pour le transport aérien en 2024 Boeing présente son plan d'amélioration de la qualité à la FAA
Comment Air France utilise l'intelligence artificielle au jour le jour EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
Stelia Aerospace présente un siège éco-conçu, Opera Essential Air France lance les nouveaux fauteuils TiSeat 2X d'Expliseat sur ses Embraer 190
IL Y A 1 HEURE
L'armée française se dote de systèmes de contrôle aérien mobiles fournis par RTX
IL Y A 1 HEURE
Une banque allemande quitte le marché du financement d'avions commerciaux
IL Y A 2 HEURES
Réouverture partielle de l'aéroport de la Tontouta
IL Y A 2 HEURES
Le futur 747-8 Air Force One encore repoussé
IL Y A 2 HEURES
ITP Aero reste en charge de la maintenance de tous les moteurs des forces armées espagnoles
Turbulences en ciel clair
« Le but de Moove est d'optimiser et rendre accessible l'aviation à la demande », Arthur Ingles, co-fondateur de Moove
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Airbus Helicopters remporte une commande géante de H225 Super Puma
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Quid des nouvelles commandes chinoises d'avions de ligne ?
Le Falcon 6X de Dassault en vedette à EBACE
EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT