Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie VistaJet ouvre la porte de son Global 7500 aux visiteurs du salon de Dubaï

VistaJet ouvre la porte de son Global 7500 aux visiteurs du salon de Dubaï



12 NOV. 2021 | Emilie Drab
VistaJet ouvre la porte de son Global 7500 aux visiteurs du salon de Dubaï
© Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
Le Dubai Airshow, qui s'ouvre le 14 novembre, sera l'occasion pour VistaJet de présenter le nouveau fleuron de sa flotte pour la première fois au Moyen-Orient. En effet, l'un des quatre Global 7500 de l'opérateur d'avions d'affaires sera exposé sur le statique du salon, donnant un aperçu du luxe dont peuvent bénéficier les passagers voyageant à bord et des performances d'un appareil qui est capable de relier Dubaï à New York. Le Journal de l'Aviation a eu l'occasion de le visiter avant son départ pour les Emirats arabes unis.

VistaJet a choisi pour son Global 7500 une configuration permettant l'accueil de quatorze passagers (huit en configuration nuit), même s'il « va rarement au bout de sa capacité », reconnaît Simon Rochefort, le vice-président France de VistaJet, responsable des ventes, précisant que les voyageurs se déplacent généralement en groupes de trois à six personnes. La cabine a été entièrement aménagée par Bombardier, « qui propose des services permettant d'aller très loin dans la personnalisation », VistaJet ayant apporté ses propres touches sur les accessoires (tels que les coussins).

La cabine est scindée en quatre espaces de vie. A l'entrée se trouve la cuisine, entièrement équipée. Elle compte également une large banquette de trois places, permettant aux passagers de se détendre en buvant un verre ou en grignotant quelque chose.

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Vient ensuite un salon très spacieux, avec dix grands fauteuils Nuage de Bombardier en cuir beige. Tous les éléments sont modulables : les fauteuils peuvent s'incliner, se transformer en lit, les deux tables au niveau du groupe de six fauteuils peuvent être installées de façon à ne plus former qu'une seule table pour un repas convivial ou une réunion...

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

En continuant de progresser vers l'arrière de l'appareil, le voyageur arrive dans un second espace salon, cette fois avec une longue banquette longeant le fuselage de l'appareil, similaire à celle dans la cuisine, faisant face à une télévision. Contrairement à la banquette en cuisine, elle peut se transformer en lit deux places si besoin.

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Vient enfin une chambre, avec un vrai lit deux places, une bibliothèque et un autre écran de télévision pour les personnes ayant besoin de repos. Le Global 7500 pouvant rester en vol durant quinze heures, cet espace permet de passer une vraie nuit à bord et d'arriver en forme à destination.

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Un cabinet de toilette est attenant à cette chambre.

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

La décoration fait la part belle au cuir clair et au bois sombre, créant une atmosphère feutrée, luxueuse et confortable, qui reste similaire à celle des autres jets de la flotte de VistaJet - son objectif étant que les clients retrouvent les caractéristiques qui leur sont familières entre les différents types d'appareils afin que l'expérience soit toujours du même niveau. Le parfum développé par VistaJet pour ses cabines est également présent à bord du Global 7500.

En revanche, l'appareil a plusieurs avantages de taille par rapport au reste de la flotte. Ses hublots tout d'abord : plus larges de 80% par rapport au Global 6000, ils laissent entrer un maximum de lumière naturelle, essentielle pour améliorer les conditions de voyage et la résistance au jet lag. Elle peut toutefois être tamisée grâce à des persiennes électriques. Le système d'éclairage Soleil permet également d'adapter l'éclairage en fonction du moment de la journée et de la destination pour réduire la fatigue. Par ailleurs, le moteur Passport de GE permet de réduire le bruit en cabine et d'améliorer la consommation de carburant, tout en étant apte à fonctionner avec du carburant durable d'aviation.

« Le Global 7500 va permettre aux entreprises, aux entrepreneurs, aux familles de voyager dans des conditions uniques », affirme Simon Rochefort. Actuellement, VistaJet possède et exploite quatre Global 7500. Elle en détient douze en commande et devrait recevoir les autres au cours de l'année 2022.

Image © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
La crise sanitaire fait entrer l'aviation d'affaires dans son âge d'or

L'évolution des voyages d'affaires ces derniers mois n'a pas fait mentir Simon Rochefort. Le vice-président France de Vistajet, responsable des ventes, continue de penser que l'aviation d'affaires vit actuellement son âge d'or. Si les opérations ont été perturbées avec la propagation de la covid-19 au niveau mondial, les voyages d'affaires ont rapidement su attirer des clients pour qui il était impératif de voyager mais soucieux de se déplacer rapidement et en toute sécurité sanitaire. Ainsi, depuis le début de la crise, beaucoup d'entreprises et de particuliers capables de s'offrir un voyage en jet d'affaires ont sauté le pas et VistaJet a enregistré en 2021 la plus grande croissance de son histoire et son record absolu en nombre de vols. Et la réouverture des Etats-Unis le 8 novembre permet d'accéder à l'un des pays les plus pourvoyeurs de voyages d'affaires. La société estime que l'appel d'air ainsi provoqué va lui permettre d'enregistrer une croissance de plus de 30% sur la destination.

En revanche, elle constate un déclin significatif du Royaume-Uni dans ses réservations, même si Londres reste sa deuxième destination en Europe, en raison des restrictions imposées par le gouvernement, couplées aux effets du Brexit. La Chine reste également à la traîne, là encore en raison de conditions d'entrée extrêmement strictes. En revanche, la France a été « l'un des lieux de villégiature les plus demandés cet été » en raison de la bonne gestion de la crise et de la bonne couverture vaccinale. Nice a ainsi été le premier aéroport du réseau européen de VistaJet sur le dernier trimestre, Paris se classant en troisième position.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
L'IATA veut structurer le marché du carburant d'aviation durable Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Les traînées de condensation au coeur de l'attention de l'industrie « Les Airbus A350 et la classe affaires sont des développements naturels » pour IndiGo, Pieter Elbers, CEO
IATA : Plus de 30 milliards de dollars de bénéfices et près de 5 milliards de passagers pour le transport aérien en 2024 Boeing présente son plan d'amélioration de la qualité à la FAA
Comment Air France utilise l'intelligence artificielle au jour le jour EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
Stelia Aerospace présente un siège éco-conçu, Opera Essential Air France lance les nouveaux fauteuils TiSeat 2X d'Expliseat sur ses Embraer 190
IL Y A 43 MINUTES
Réouverture partielle de l'aéroport de la Tontouta
IL Y A 1 HEURE
Le futur 747-8 Air Force One encore repoussé
IL Y A 1 HEURE
ITP Aero reste en charge de la maintenance de tous les moteurs des forces armées espagnoles
IL Y A 20 HEURES
Korean Air va céder l'activité fret d'Asiana Airlines à Air Incheon
IL Y A 22 HEURES
La Belgique commande 17 H145M d'Airbus Helicopters
Turbulences en ciel clair
« Le but de Moove est d'optimiser et rendre accessible l'aviation à la demande », Arthur Ingles, co-fondateur de Moove
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Airbus Helicopters remporte une commande géante de H225 Super Puma
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Quid des nouvelles commandes chinoises d'avions de ligne ?
Le Falcon 6X de Dassault en vedette à EBACE
EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT