À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Conflit Boeing/Airbus: l'UE réplique aux taxes américaines mais tend la main

Conflit Boeing/Airbus: l'UE réplique aux taxes américaines mais tend la main

AFP
10 NOV. 2020 | 832 mots

Sans attendre l'arrivée du président américain élu Joe Biden, Bruxelles a décidé lundi des sanctions douanières contre les Etats-Unis dans le litige opposant Airbus et Boeing pour chercher une fin négociée à ce conflit vieux de plus de 15 ans.

L'UE a annoncé la mise en place dès mardi de "droits de douane sur 4 milliards de dollars d'exportations américaines", dans un communiqué. Ces sanctions avaient été autorisées en octobre par l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Les produits visés incluent tous les modèles d'avions de Boeing (taxés à 15%). Mais surtout des produits agricoles américains (tabac, patates douces, blé, huiles végétales, fruits et jus...) ou agroalimentaires (alcools forts, chocolat...) ainsi que des biens manufacturés (tracteurs, pelleteuses, équipements de casino, pièces de vélo...) taxés à 25%, selon une liste officielle.

Ces sanctions "sont en miroir des mesures américaines. Nous ne voulons pas d'escalade du conflit", a expliqué le commissaire européen à l'Economie, Valdis Dombrovskis à l'issue d'une visioconférence des ministres européens du Commerce.

Washington s'est dit "déçue" par la décision européenne, qui "montre que l'UE ne se préoccupe des règles de l'OMC que quand ça l'arrange", a fustigé Robert Lighthizer, le représentant au commerce, dans un communiqué.

L'UE et les Etats-Unis négocient toutefois en coulisse actuellement pour essayer de résoudre le long bras de fer les opposant autour de Boeing et Airbus, a indiqué à l'AFP une source américaine.

Les Etats-Unis infligent déjà, depuis plus d'un an, des droits de douane punitifs sur des importations européennes comme le vin, le fromage et l'huile d'olive (à hauteur de 25%), ainsi que des taxes de 15% sur les avions Airbus. Washington y avait été autorisée par l'OMC, jusqu'à 7,5 milliards de dollars.

L'avionneur européen Airbus et son concurrent américain Boeing, et à travers eux l'UE et les Etats-Unis, s'affrontent depuis octobre 2004 devant l'OMC, arbitre du commerce mondial, sur les aides publiques versées aux deux groupes, jugées illégales de part et d'autre.

Les pays européens avaient espéré pouvoir éviter d'imposer à leur tour des taxes douanières aux Etats-Unis, en tentant de négocier un accord global sur les aides à l'aéronautique et l'abandon réciproque des sanctions.

"Malheureusement, malgré nos meilleurs efforts, en raison du manque de progrès du côté américain, l'UE va exercer ses droits", a déclaré M. Dombrovskis.

Mais il a aussi tendu la main. "Nous appelons les Etats-Unis à accepter que les deux parties abandonnent leurs contremesures existantes afin que nous puissions tourner la page. Retirer les taxes serait gagnant-gagnant", a affirmé le commissaire européen.

- "Rétablir des relations apaisées" -

En coulisse, des Etats membres avaient exprimé leurs doutes sur le timing des sanctions européennes, alors que le président américain élu Joe Biden doit remplacer Donald Trump en janvier. C'était notamment le cas de l'Allemagne, puissance exportatrice, qui assure la présidence tournante de l'UE.

"Nous aurions été très heureux si une solution amicale avait été trouvée avant l'élection américaine et nous restons prêts à initier à tout moment une solution négociée", a déclaré lundi le ministre allemand de l'Economie, Peter Altmaier.

En France, la fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS) a fait part lundi soir de son "incompréhension" face à l'annonce de taxes européennes immédiates, craignant de nouvelles mesures de rétorsion américaines.

Sous Donald Trump, les Etats-Unis ont mené une politique de confrontation avec l'Europe. Après avoir taxé l'acier et l'aluminium européen, le président sortant a menacé à plusieurs reprises de s'en prendre aussi aux automobiles allemandes.

"Il y a de grandes attentes après la victoire électorale de Joe Biden et l'espoir que les Etats-Unis vont revenir à une approche multilatérale, y compris dans le commerce", a affirmé M. Altmaier.

Du côté français, on plaidait pour une attitude de fermeté, condition nécessaire pour promouvoir un dialogue avec Washington sur un pied d'égalité.

"La relation commerciale transatlantique est essentielle pour notre économie, et nous souhaitons (...) rétablir des relations commerciales équilibrées et apaisées entre l'Union européenne et les Etats-Unis", ont déclaré le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, et le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Franck Riester, dans un communiqué commun.

Airbus a également salué la décision de Bruxelles mais a ajouté "soutenir l'engagement de l'UE pour trouver un règlement négocié à cette longue dispute afin d'éviter des taxes perdant-perdant", a réagi l'avionneur européen.

Sur le même thème
Feu vert de l'OMC pour l'instauration de mesures de rétorsion par l'UE contre les Etats-Unis en réponse aux aides à Boeing Feu vert de l'OMC pour l'instauration de mesures de rétorsion par l'UE contre les Etats-Unis en réponse aux aides à Boeing
OMC : les Etats-Unis pas en mesure de vérifier le sérieux de l'offre d'Airbus OMC : les Etats-Unis pas en mesure de vérifier le sérieux de l'offre d'Airbus
Les derniers articles Industrie & Technologie
IL Y A 5 HEURES
Le contrat des Rafale grecs est signé !
Le Rafale de Dassault Aviation remporte sa première victoire en Europe. La Grèce vient de commander 18 exemplaires de l'avion de combat multirôle français, conformément à ce qui ...
22 JAN. 2021
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie Daher livre un premier Kodiak en France Daher annonce avoir livré un premier Kodiak 100 destiné à un client français. Il s'agit de la société Héli-Béarn, opérateur ...
21 JAN. 2021
Airbus ralentit l'augmentation prévue des cadences de production de l'A320neo
Bien qu'Airbus ait réussi à finir l'année 2020 sur un succès au vu de la situation sanitaire et économique mondiale, les perspectives pour les prochaines années l'ont incité ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine Nouveaux Rafale, A330 MRTT, hélicoptères Panther : Comment la France met le paquet en Inde
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine (15 janvier) Premier test moteur sur le banc Testbed 80 de Rolls-Royce
Boeing publie un bilan désastreux pour sa branche dédiée aux avions commerciaux Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine (8 janvier 2021)
Rolls-Royce envisage de mettre l'UltraFan en suspens Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
IL Y A 5 HEURES
Le contrat des Rafale grecs est signé !
IL Y A 5 HEURES
Hausse de l'activité pour Vista Global
IL Y A 12 HEURES
KLM obtient un aménagement de la règle pour le dépistage de ses équipages
22 JAN. 2021
Le premier Airbus A220 d'Air Austral fait son apparition
22 JAN. 2021
KLM suspend tous ses vols long-courrier et supprime près d'un millier d'emplois
Panique à bord du transport aérien français, « jusqu'à nouvel ordre »
Pourquoi AKKA se renforce dans le maintien de la navigabilité des avions les plus récents
Les articles les plus lus
Nouveaux Rafale, A330 MRTT, hélicoptères Panther : Comment la France met le paquet en Inde
La police du ciel Suisse bientôt opérationnelle 24 heures sur 24
Volotea va aussi se mettre à l'Airbus A320
Une nouvelle année en perspectives pour l'aéronautique civile
L'équipage du Boeing 737-500 de Sriwijaya Air n'a pas émis de signal de détresse
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2021 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT