Se connecter      Rechercher un article      Newsletter      Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Le « cas TK »
L'édito

Le « cas TK »

Romain Guillot
31 MAR. 2020 | 503 mots
Le « cas TK »
Turkish Airlines doit recevoir ses cinq premiers Airbus A350 en 2020. Photo © Turkish Airlines
Les relations entre les compagnies aériennes et les industriels s'annoncent tumultueuses pour les prochains mois, avec des reports de livraisons et des annulations de commandes qui pourraient s'avérer importants, et ce pour tous les segments de marché (régional, moyen-courrier et long-courrier). Car à la situation financière des opérateurs qui prévaudra en sortie de crise et à la réévaluation des besoins au regard de leurs perspectives de développement pour les trois prochaines années s'ajouteront aussi les effets induits de la baisse du carburant et une très probable augmentation du nombre d'avions récents qui seront rendus disponibles sur le marché.

En l'état, tant qu'une importante partie de la flotte mondiale restera clouée au sol, il est extrêmement difficile de mesurer l'impact de la pandémie sur le transport aérien et ses conséquences durables sur les avionneurs. Les économistes et les analystes du secteur ne peuvent se référer qu'aux effets d'autres crises (Lehman Brothers, SRAS, 11 septembre, première guerre du Golfe ...), alors que ces modèles semblent finalement largement inadaptés, laissant hélas de fait largement s'instaurer les scénarios les plus sombres. Bref, tout le monde est en vol à vue.

Il existe pourtant des indices qu'il faudra suivre plus que d'autres, à l'image de la reprise des activités mondiales d'une compagnie aérienne comme Turkish Airlines (TK) par exemple, aujourd'hui très largement sabrées. La compagnie turque dispose de l'un des plus vastes réseaux aériens au niveau mondial (126 pays desservis, record mondial), d'une flotte équilibrée en termes de capacités (à la différence d'une compagnie comme Emirates) avec d'importants programmes de renouvellement et de développement en cours vis-à-vis des deux grands avionneurs.

Cette compagnie aérienne a d'ailleurs subi un certain nombre d'aléas en provenance des OEM ces derniers mois, à l'instar des effets de la crise du 737 MAX (12 appareils livrés, 65 en commandes), des effets du vieillissement prématuré des PW1100G (une poignée d'A321neo encore immobilisé nacelles vides à Istanbul mi-février), ou encore avec les délais de livraison allongés pour ses A321neo en configuration ACF (une importante partie de ses 75 A321neo encore attendus). Autre problématique, et non des moindres, Turkish Airlines devait encore réceptionner près d'une cinquantaine d'avions gros-porteurs neufs chez Airbus et Boeing dans les trois ans. Le premier de ses A350-900 était d'ailleurs attendu dans les prochains jours, avec un programme de vols particulièrement ambitieux pour cette nouvelle flotte d'appareils long-courriers cette année.

Finalement, la compagnie turque reflète à elle seule toute une série d'enjeux qui devront être observés très attentivement au cours des prochains mois pour permettre d'esquisser les grandes lignes d'une certaine tendance générale qui se mettra en place entre les acteurs du transport aérien et les OEM après la pandémie de Covid-19.

C'est ce que nous définirons comme le « cas TK ».
Airbus : S&P s'attend à une chute de 30% du chiffre d'affaires du groupe en 2020 Airbus : S&P s'attend à une chute de 30% du chiffre d'affaires du groupe en 2020
Boeing relance la production du 737 MAX Boeing relance la production du 737 MAX
Sombres perspectives pour la flotte mondiale d'Airbus A380 Sombres perspectives pour la flotte mondiale d'Airbus A380
Le vol de validation du Boeing 737 MAX n'est pas prévu avant juin Le vol de validation du Boeing 737 MAX n'est pas prévu avant juin
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Les derniers articles Industrie & Technologie
Le groupe Safran s'enfonce dans le « dur » de la crise Le groupe Safran s'enfonce dans le « dur » de la crise
Safran a profité de son assemblée générale des actionnaires pour faire le point sur ses activités et alors que les effets des difficultés financières des ... Lire la suite
28 MAI 2020 Avions commerciaux
Boeing relance la production du 737 MAX Boeing relance la production du 737 MAX
Les perspectives restent sombres pour Boeing, qui vient d'annoncer la clôture de son plan de départ volontaire et sa décision de licencier 6 770 personnes ... Lire la suite
28 MAI 2020 Industrie & Technologie
Industrie aéronautique française : le dispositif de soutien se précise Industrie aéronautique française : le dispositif de soutien se précise
Le plan de relance de la filière aéronautique française, durement frappée par la crise due au coronavirus, comprendra un fonds d'investissement dans les entreprises en ... Lire la suite
27 MAI 2020 Moteurs & propulsion
Trelleborg lance une nouvelle génération de joints coupe-feu compatible avec la montée en température des motorisations Trelleborg lance une nouvelle génération de joints coupe-feu compatible avec la montée en température des motorisations
Trelleborg Sealing Solutions annonce avoir développé une nouvelle génération de joints coupe-feu capables de fonctionner à des températures plus élevées, ouvrant ainsi la voie ... Lire la suite
Congo Airways repousse les livraisons de ses Embraer mais opte pour la famille E2
Embraer annonce que Congo Airways a transformé sa commande ferme de décembre dernier en remplaçant les E175 par des E190-E2. En comptabilisant les droits d'achat pour deux autres exemplaires, cette commande est évaluée à 256 ... Lire la suite
IL Y A 15 HEURES
Avec l'Embraer E190-E2, Congo Airways prépare sa croissance
IL Y A 19 HEURES
En Amérique latine, le long chemin des compagnies aériennes pour se relever
IL Y A 19 HEURES
Transport aérien : l'OACI va publier son protocole de bonnes pratiques sanitaires
29 MAI 2020
Airbus : S&P s'attend à une chute de 30% du chiffre d'affaires du groupe en 2020
29 MAI 2020
L'aviation régionale, première à redémarrer mais toujours sous tension
Reprise du trafic aérien et « Safety », le même combat
Thomas Juin : « il faut s'attendre à une perte de connectivité sur les aéroports français »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT