Se connecter      Rechercher un article      Newsletter      Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Embraer dans l'ombre de Boeing
L'édito

Embraer dans l'ombre de Boeing

Léo Barnier
28 JAN. 2020 | 384 mots
Embraer dans l'ombre de Boeing
© Embraer
Habitué à évoluer dans l'ombre des géants Airbus et Boeing, Embraer semble aujourd'hui totalement éclipsé du paysage médiatique. Certes l'actualité lourdement chargée du 737 MAX ne laisse que peu de place, mais le constructeur brésilien est somme toute très discret depuis l'annonce de son rapprochement avec Boeing.

Difficile de dire quel sera le poids réel d'Embraer dans sa coentreprise avec Boeing pour les avions commerciaux. Non seulement, le constructeur brésilien ne possédera que 20% du capital alors qu'il conçoit et produit les appareils - en l'occurrence la famille E-Jets E2 - mais en plus son nom disparaît de l'affiche au profit de Boeing Brasil - Commercial. Embraer va donc perdre sa capacité à mener des programmes en toute indépendance et sera soumis au bon vouloir de Boeing pour tout nouveau projet, comme un possible futur turbopropulseur.

Certes, ses avions régionaux disposeront de l'immense puissance commerciale du géant américain, mais celui-ci fera-t-il tous les efforts nécessaires pour les mettre en avant ? Autant Airbus peut arriver vers une compagnie et lui offrir le choix entre l'A220 et l'A320neo comme le rappelait son directeur commercial Christian Scherer il y a peu, autant il sera compliqué pour Boeing de démarcher simultanément un opérateur avec un E-jet E2 et le 737 MAX au vu de l'écart entre les deux appareils.

Avant que tout cela se concrétise, Embraer et Boeing doivent obtenir l'aval de la Commission européenne sur le respect de la concurrence. Après l'accord inconditionnel octroyé par Brasilia, le 27 janvier, c'est le seul qui manque encore. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Bruxelles semble même traîner des pieds.

La Commission a lancé une enquête approfondie sur la création de la coentreprise le 4 octobre 2019. Elle avait jusqu'au 20 février pour prendre une décision, au lieu des 25 jours ouvrables de la procédure simple. Depuis, elle a repoussé la date butoir de dix jours, avant de suspendre par deux fois son travail d'enquête : la première fois entre le 5 novembre et le 6 janvier et la deuxième fois le 21 janvier jusqu'à une date encore indéterminée. La décision finale pourrait donc n'arriver qu'en mai prochain, voire au-delà.
Boeing relance la production du 737 MAX Boeing relance la production du 737 MAX
Congo Airways repousse les livraisons de ses Embraer mais opte pour la famille E2 Congo Airways repousse les livraisons de ses Embraer mais opte pour la famille E2
Embraer, fleuron brésilien devenu avionneur à la marge Embraer, fleuron brésilien devenu avionneur à la marge
Le vol de validation du Boeing 737 MAX n'est pas prévu avant juin Le vol de validation du Boeing 737 MAX n'est pas prévu avant juin
Léo Barnier
Journaliste spécialisé
Industrie & Technologie, Equipements, MRO


Les derniers articles Industrie & Technologie
Le groupe Safran s'enfonce dans le « dur » de la crise Le groupe Safran s'enfonce dans le « dur » de la crise
Safran a profité de son assemblée générale des actionnaires pour faire le point sur ses activités et alors que les effets des difficultés financières des ... Lire la suite
28 MAI 2020 Avions commerciaux
Boeing relance la production du 737 MAX Boeing relance la production du 737 MAX
Les perspectives restent sombres pour Boeing, qui vient d'annoncer la clôture de son plan de départ volontaire et sa décision de licencier 6 770 personnes ... Lire la suite
Industrie aéronautique française : le dispositif de soutien se précise Industrie aéronautique française : le dispositif de soutien se précise
Le plan de relance de la filière aéronautique française, durement frappée par la crise due au coronavirus, comprendra un fonds d'investissement dans les entreprises en ... Lire la suite
27 MAI 2020 Moteurs & propulsion
Trelleborg lance une nouvelle génération de joints coupe-feu compatible avec la montée en température des motorisations Trelleborg lance une nouvelle génération de joints coupe-feu compatible avec la montée en température des motorisations
Trelleborg Sealing Solutions annonce avoir développé une nouvelle génération de joints coupe-feu capables de fonctionner à des températures plus élevées, ouvrant ainsi la voie ... Lire la suite
Congo Airways repousse les livraisons de ses Embraer mais opte pour la famille E2 Congo Airways repousse les livraisons de ses Embraer mais opte pour la famille E2
Embraer annonce que Congo Airways a transformé sa commande ferme de décembre dernier en remplaçant les E175 par des E190-E2. En comptabilisant les droits d'achat ... Lire la suite
29 MAI 2020
Airbus : S&P s'attend à une chute de 30% du chiffre d'affaires du groupe en 2020
29 MAI 2020
L'aviation régionale, première à redémarrer mais toujours sous tension
29 MAI 2020
L'Airbus A330-300P2F d'EFW peut désormais prendre près de trois tonnes de fret en plus
29 MAI 2020
Le groupe Safran s'enfonce dans le « dur » de la crise
28 MAI 2020
L'aéroport de Paris-Orly rouvrira le 26 juin
Reprise du trafic aérien et « Safety », le même combat
Thomas Juin : « il faut s'attendre à une perte de connectivité sur les aéroports français »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT