Se connecter      Rechercher un article      Newsletter      Alertavia      S'ABONNER
À la Une  |  ALERTAVIA  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Le gel de la production du 737 MAX vient conclure une « annus horribilis » pour Boeing
L'édito

Le gel de la production du 737 MAX vient conclure une « annus horribilis » pour Boeing

Romain Guillot
17 DEC. 2019 | 505 mots
Le gel de la production du 737 MAX vient conclure une « annus horribilis » pour Boeing
Photo © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
La mise à l'arrêt de la production du 737 MAX dans quelques jours est encore une mauvaise nouvelle pour le programme de monocouloirs de Boeing, mais cette mesure temporaire était bien évidemment attendue depuis quelques mois déjà, conséquence d'un calendrier de remise en service repoussé d'un mois tous les mois depuis l'été dernier.

En toute logique, les déboires de la quatrième génération de 737 pèseront très lourdement sur les résultats de Boeing et 2019 sera assurément l'une des pires années jamais vécues par l'avionneur de Seattle. De plus, le 737 MAX n'est pas le seul programme qui aura rencontré d'importantes difficultés cette année, le 777X connaissant aussi un important décalage sur son calendrier initial. La livraison du premier 777-9 était initialement prévue pour l'année prochaine, mais le démarrage de la campagne d'essais en vol n'est toujours pas définitivement fixé, impacté par les difficultés de mise au point du GE9X de General Electric. Pour ne rien arranger, 2019 fût aussi marquée par les multiples problèmes rencontrés sur les KC-46A de l'USAF ou encore par les criques apparues au niveau des « pickle forks » sur un nombre assez important de 737NG à mi-vie.

Mais il semble cependant nécessaire de rappeler que Boeing est un groupe aéronautique solide et très diversifié. Et quand bien même cette année peut être qualifiée de véritable « annus horribilis » pour l'éternel concurrent d'Airbus, sa situation financière ne peut encore être comparée à celle qu'il avait connue au début des années 70 avec la crise du 747, une crise qui avait bien failli définitivement le faire disparaître à tout jamais, conséquence des problèmes d'ovalisation des JT9D à leur début et à l'environnement économique qui n'était pas favorable au décollage du très coûteux Jumbo Jet.

Bien sûr, le programme 737 MAX subit toujours une importante pression de la part des opérateurs clients qui sont grandement impactés par l'impossibilité d'utiliser leurs appareils déjà en flotte ou qui ne peuvent être livrés. Mais maintenant l'arrêt temporaire de la production va désormais mettre aussi une pression immense sur les très nombreux acteurs de la supply-chain, une situation forcément bien plus complexe et qui ne pourra perdurer très longtemps sans engendrer une crise industrielle majeure.

Oui, la crise qui touche la famille 737 MAX est historique et les enjeux à court terme sont assurément très importants. Mais venir imaginer que cette crise va précipiter Boeing à lancer un successeur de ses monocouloirs, comme s'empressent déjà de le faire certains, est tout simplement une sorte de raisonnement par l'absurde. Il faudra dix ans pour mettre une famille d'appareils entièrement nouvelle sur le marché et ce n'est clairement pas ce que veut Boeing aujourd'hui, et encore moins ses nombreux clients.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Sur le même thème
Le nouveau vaisseau amiral de Boeing en péril ? Le nouveau vaisseau amiral de Boeing en péril ?
Les derniers articles Industrie & Technologie
IL Y A 8 HEURES
Le GE9X du 777X de Boeing est certifié par la FAA
Le programme 777X franchit une étape-clef. GE Aviation a en effet fait certifier son moteur par la FAA le 28 septembre. Le GE9X est le plus gros moteur ...
25 SEPT. 2020
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie Le patron d'Airbus parle face à l'urgence de la situation du transport aérien Le Président exécutif d'Airbus Guillaume Faury revient dans une longue lettre sur les enjeux ...
25 SEPT. 2020
Le Boeing 737 MAX pourrait être bon pour le vol en Europe avant la fin de l'année
Les travaux de certification du Boeing 737 MAX, cloué au sol depuis mars 2019 après deux accidents meurtriers, sont en cours de finalisation et une remise en service ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine L'ecoDemonstrator de Boeing concentré sur le bruit
Airbus dévoile ses concepts d'avion à hydrogène, ZEROe Rétrospective : le point sur les programmes d'avions commerciaux
Le Flying-V de TU Delft et KLM a volé Enter Air s'engage à nouveau pour le Boeing 737 MAX
Rostec rend le Superjet encore plus russe Rolls-Royce détecte des criques de fatigue sur certains Trent XWB
IL Y A 7 HEURES
L'OTAN prend un A330 MRTT supplémentaire
IL Y A 8 HEURES
Delta se sépare aussi de ses CRJ200
IL Y A 8 HEURES
Le GE9X du 777X de Boeing est certifié par la FAA
IL Y A 9 HEURES
MRO : HAECO a réalisé la première restauration d'un jeu de trains d'atterrissage de 787 au monde
IL Y A 11 HEURES
Peach reçoit son 1er Airbus A320neo
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
Pendant la crise, IPECA reste en première ligne pour accompagner les salariés de l'aéronautique
Les articles les plus lus
L'Airbus A321P2F commence à voir grand
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
L'ATR 72-600F a pris son envol
Rétrospective : l'été aéronautique en France
Le gouvernement pourrait revoir le calendrier de sa commande de 30 Rafale avec Dassault
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT