Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie 737 MAX : le groupe de travail JATR critique durement la FAA

737 MAX : le groupe de travail JATR critique durement la FAA

Avec AFP
11 OCT. 2019 | 434 mots

Le JATR (Joint Authorities Technical Review), un panel regroupant les autorités mondiales de l'aviation civile fustige dans un rapport le régulateur aérien américain (FAA) qui manquait de moyens et d'expertise pour certifier le Boeing 737 MAX, a rapporté vendredi l'agence Bloomberg.

Dans un rapport qui doit être publié dans la journée, ce groupe de travail examine les procédures d'homologation du 737 MAX, interdit de vol depuis mars à la suite de deux accidents ayant fait 346 morts.

Il pointe notamment "un nombre insuffisant de spécialistes de la FAA" chargés d'évaluer la conception du 737 MAX ou encore "une connaissance insuffisante" du système anti-décrochage MCAS, mis en cause dans les accidents.

"Les hypothèses de conception (du MCAS) n'ont pas été examinées, mises à jour ou validées de façon adéquate", dénonce le JTAR, selon qui les "effets possibles sur les pilotes n'ont pas été évalués".

La FAA n'était toutefois pas en mesure d'évaluer correctement les besoins en formation des pilotes sur cet aspect en raison du manque d'informations transmis par Boeing sur le MCAS, souligne-t-il.

Le régulateur des transports américain, le NTSB, avait déjà estimé en septembre que Boeing et la FAA avaient mal évalué la réaction des pilotes aux alertes en vol en cas de dysfonctionnement du MCAS. Quand il est activé, le MCAS met brutalement l'avion en "piqué" en pointant le nez vers le sol.

Le JATR ne remet pas en cause le principe du transfert par la FAA à Boeing de l'évaluation de certains systèmes et logiciels du MAX. Cette procédure, baptisée ODA, avait été adoptée en 2005 sous la pression du lobby aéronautique sur fond de dérégulation et de baisse du budget de l'agence américaine.

Selon la procédure ODA, Boeing choisissait les ingénieurs devant inspecter ses avions, la FAA apposait seulement son sceau.

La FAA doit cependant s'assurer qu'elle dispose d'effectifs suffisants pour superviser correctement les évaluateurs de Boeing, préconise le JATR. Boeing disposait de 1.500 personnes chargées du travail de certification quand seules 45 personnes de la FAA, dont 24 ingénieurs, supervisaient leur travail.

"Nous saluons cet examen et nous sommes sûrs que notre attitude ouverte vis-à-vis de ces efforts va contribuer à améliorer la sécurité aérienne dans le monde", a réagi le patron de la FAA, Steven Dickson.

Les articles dans la même thématique
Boeing injecte 20 millions de dollars dans Virgin Galactic
Boeing a injecté 20 millions de dollars dans Virgin Galactic --l'entreprise du milliardaire Richard Branson qui veut mettre l'espace à portée de monsieur Tout-le-monde-- pour faciliter l'accès commercial à la banlieue terrestre et transformer ... Lire la suite
Les conversions d'appareils amenées à doper l'activité services de Boeing en Asie Les conversions d'appareils amenées à doper l'activité services de Boeing en Asie
Boeing Global Services (BGS) a profité du salon MRO Asia-Pacific, qui s'est tenu à Singapour fin septembre, pour faire un point sur les perspectives qui ... Lire la suite
La FAA ordonne une inspection de Boeing 737 NG après la découverte de « fissures structurelles »
L'agence fédérale de l'aviation (FAA) a annoncé mercredi avoir ordonné une inspection de certains Boeing 737 NG, le prédécesseur du monocouloir 737 MAX, après la découverte de « fissures structurelles » sur un exemplaire ... Lire la suite
Boeing révise sa politique de sécurité en profondeur Boeing révise sa politique de sécurité en profondeur
L'amélioration de la sécurité pourrait s'apparenter à un travail de Sisyphe, à ceci près qu'il est loin d'être vain. Mais Boeing a semble-t-il quelque peu ... Lire la suite
IL Y A 28 MINUTES
L'US Air Force revoit la stratégie d'acquisition de ses futurs chasseurs
13 OCT. 2019
Premiers Airbus pour Air Austral
11 OCT. 2019
L'activité A350 de Lufthansa Technik Malta devient concrète
11 OCT. 2019
Le Valkyrie en suspens
11 OCT. 2019
AAR et BAE Systems renforcent leur collaboration dans le régional
11 OCT. 2019
Vinci Airports: trafic en hausse de 6,9%,
Etats-Unis - Europe : dix jours pour s'accorder
« La crise du MAX montre une chose : les fondamentaux d'Air Canada sont sains », Jean-François Raudin
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus