Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
Actualité aéronautique Industrie & Technologie L'Airbus A321XLR en approche finale
L'édito

L'Airbus A321XLR en approche finale

Romain Guillot
14 MAI 2019 | 349 mots
L'Airbus A321XLR en approche finale
Photo © Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
Les opérateurs de l'A321LR d'Airbus, la version à long rayon d'action (4000 nautiques - 9h00 d'autonomie avec 200+ passagers) de l'A321neo, ont commencé à se multiplier ces derniers mois, avec Arkia, Air Arabia, TAP et très récemment la Canadienne Air Transat. Viendront aussi s'ajouter à cette liste les compagnies Aer Lingus, Air Astana, Azores Airlines, Jetstar, JetBlue, Qatar Airways, Norwegian et Peach.

Mais ce qui occupe désormais les équipes commerciales de l'avionneur européen, c'est assurément l'A321XLR (eXtra Long Range), une future variante aux pattes encore un peu plus longues. Les langues ont d'ailleurs commencé à se délier ces dernières semaines du côté des prospects, qu'ils soient opérateurs potentiels ou lessors, signe que la configuration de l'appareil qui leur a été présenté est bien finalisée. On sait aussi que JetBlue, le groupe Lufthansa, Indigo et Level sont particulièrement intéressés.

Il faut dire que si l'allongement du rayon d'action de l'ordre de 500 à 750 nautiques ne semble pas particulièrement important sur le papier, c'est oublier que cela permet en fait d'augmenter considérablement le nombre de liaisons potentielles entre l'Europe et l'Amérique du Nord. Mieux, avec sa certification ETOPS 180mn, il permettra une desserte régulière des Caraïbes depuis une grande partie du vieux continent.

En fait, avec l'A321XLR, Airbus fera d'une pierre deux coups. Il viendra bien sûr encore mettre la pression sur Boeing et son hypothétique NMA, dont la décision concernant son lancement reste toujours annoncée pour l'année prochaine. Avec deux à trois ans d'avance sur la disponibilité de son concurrent, chaque A321XLR vendu sera un appareil de moins pour rentabiliser un programme dont la taille réelle du marché reste toujours une grande inconnue.

Mais l'A321XLR va surtout permettre à Airbus d'accroître davantage la valeur de son carnet de commandes, et donc sa rentabilité à plus long terme, alors que les futures augmentations de cadences annoncées pour ses monocouloirs, 60 à la mi-2019 et 63 en 2021, mettront encore longtemps à résorber son impressionnant backlog.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Les articles dans la même thématique
10 JUIL. 2019 Avions commerciaux
Les livraisons de Boeing chutent au premier semestre, Airbus en profite Les livraisons de Boeing chutent au premier semestre, Airbus en profite
Boeing a accusé un effondrement de ses livraisons d'avions au premier semestre, conséquence de la crise de son appareil vedette 737 MAX, cloué au ... Lire la suite
09 JUIL. 2019 Satellites
Airbus Defence & Space mise sur les constellations Airbus Defence & Space mise sur les constellations
La signature du contrat de développement des quatre satellites d'observation de la Terre CO3D avec le CNES, le 9 juillet, a été l'occasion pour Jean-Marc ... Lire la suite
Le F-35 de nouveau favori au Canada ?
Nouveau revirement de situation au Canada. Alors que le Premier ministre Justin Trudeau avait indiqué lors de son accession au pouvoir en 2015 vouloir potentiellement renoncer à l'achat de F-35, il semblerait que le chasseur ... Lire la suite
Les premiers Airbus A380 affectés par des criques au niveau des longerons arrière de voilure Les premiers Airbus A380 affectés par des criques au niveau des longerons arrière de voilure
Les ailes de l'A380 vont de nouveau faire l'objet d'une attention particulière. L'agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a publié une proposition de directive ... Lire la suite
IL Y A 2 HEURES
Des MRTT intégrés à l'EATC
IL Y A 2 HEURES
Textron laisse le Silvercrest de Safran sur le carreau
IL Y A 2 HEURES
Panne de Galileo: "trop tôt" pour dire quand le système sera rétabli (agence)
IL Y A 7 HEURES
50 ans d'Apollo 11 : Les événements incontournables pour fêter le premier pas de l'Homme sur la Lune
16 JUIL. 2019
D'Apollo à Artemis, cinquante ans au moins les séparent
D'Apollo à Artemis, cinquante ans au moins les séparent
Général Olivier Taprest, major général de l'armée de l'air : « Le vrai enjeu, c'est d'être au rendez-vous des opérations »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus