Actualité aéronautique Industrie & Technologie Boeing forcé de sabrer la production de son 737 MAX

Boeing forcé de sabrer la production de son 737 MAX

Avec AFP
Publié 06/04/2019 | 675 mots
Boeing forcé de sabrer la production de son 737 MAX
© Boeing
Boeing a annoncé vendredi 5 avril qu'il réduisait la production de son avion vedette 737 MAX, dont la sécurité est mise en cause après deux accidents qui ont fait 346 morts dans des circonstances similaires à quelques mois d'intervalle. Cela va conduire à une baisse de près de 20% de la production de l'ensemble de la famille 737 (MAX et NG), qui va passer de 52 appareils par mois à 42. Celle-ci devait normalement passer à 57 mi-2019.

Toute la flotte de 737 MAX est clouée au sol depuis plus de trois semaines, en raison des défaillances du système anti-décrochage qui équipe l'avion. Le constructeur se retrouve donc confronté à un problème de logistique face à l'accumulation d'appareils qui sortent des chaînes d'assemblage mais qu'il ne peut plus livrer. Il en a déjà vendu plusieurs milliers d'exemplaires, dont la livraison est prévue dans les prochaines années.

Le MCAS ("Maneuvering Characteristics Augmentation System"), spécialement conçu pour le 737 MAX afin de le protéger du risque de décrochage, est accusé d'avoir contribué à la tragédie éthiopienne qui a fait 157 morts le 10 mars ainsi qu'à l'accident de la compagnie indonésienne Lion Air le 29 octobre qui a fait 189 morts.

Le géant américain de l'aéronautique a promis des modifications du MCAS et assuré qu'elles permettront à l'appareil de voler en toute sécurité, en l'accompagnant de plusieurs autres mesures dont une meilleure formation des pilotes, qui auront aussi une plus grande autonomie.

Mais l'autorité de régulation de l'aviation civile, FAA, a rejeté lundi 1er avril une première mouture des modifications. Il pourrait se passer encore plusieurs semaines avant que Boeing ne soit éventuellement autorisé à déployer la nouvelle version.

Dysfonctionnements
Les enquêtes officielles et des articles de presse ont montré des dysfonctionnements dans la certification de l'appareil en raison de la relation étroite entre Boeing et de la FAA.

Pour tenter de restaurer la confiance, le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg a aussi annoncé vendredi qu'un comité établi par le conseil d'administration et composer d'un certain nombre de ses membres allait passer en revue les procédés de conception et de développement des appareils, précise le communiqué.

« Le comité doit confirmer l'efficacité de nos procédures pour assurer le niveau de sécurité maximum sur notre programme 737 MAX et les programmes pour nos autres appareils, et aussi faire des recommandations pour améliorer nos procédures », insiste Boeing.

Boeing n'explique pas pourquoi il a choisi des membres de son conseil d'administration pour ce comité de préférence à des membres extérieurs et indépendants

Limiter l'impact

Le constructeur précise qu'à ce niveau de production, il pouvait « maintenir les emplois à leur niveau actuel ». « Nous travaillons en étroite coordination avec nos clients pendant que nous essayons de faire en sorte de limiter l'impact de ces ajustements », souligne-t-il également. Boeing affirme enfin « travailler directement avec ses fournisseurs et sur leurs plans de production pour minimiser les incidences opérationnelles et financières de ce changement de rythme de production ».

Le géant de l'aéronautique n'a pas donné d'indications sur l'éventuel impact financier qui pourrait découler de ce ralentissement de la production.

A 21H00 GMT, le titre abandonnait un peu moins de 2% lors des transactions électroniques après la clôture de la Bourse. Les titres de ses principaux sous-traitants étaient également en baisse.
Le ministère des Transports américain a lancé une enquête sur le processus de certification des appareils chez Boeing et les relations entre le constructeur et la FAA, tout comme le ministère de la Justice.

La FAA pour sa part - dont le patron a dû répondre à un feu roulant de questions de sénateurs la semaine dernière sur les circonstances exactes de la certification du 737 MAX - a indiqué mercredi créer un groupe d'action commune avec la Nasa et des autorités de l'aviation civile internationale afin d'évaluer les modifications que Boeing présentera.
Les articles dans la même thématique
17 AVR. 2019 Avions d'affaires
Comac se lance dans le VVIP avec le CBJ Comac se lance dans le VVIP avec le CBJ
Comme Airbus, Boeing, Sukhoi ou Embraer avant lui, Comac s'attaque au marché de l'aviation d'affaires. Le 16 avril, lors du salon ABACE 2019 à Shanghai, ... Lire la suite
L3 et AVX présentent leur concept d'hélicoptère co-axial L3 et AVX présentent leur concept d'hélicoptère co-axial
L3 Technologies et AVX Aircraft ont levé le voile sur leur concept d'hélicoptère, proposé dans le cadre du programme FARA (Future attack reconnaissance aircraft) mené ... Lire la suite
L'incertain rêve américain de l'E175-E2 d'Embraer L'incertain rêve américain de l'E175-E2 d'Embraer
Si l'E195-E2 tient le haut de l'affiche en ce mois d'avril, le flou règne autour de l'E175-E2. Depuis le troisième trimestre 2018, le plus petit ... Lire la suite
16 AVR. 2019 Avions commerciaux
Triple certification pour l'E195-E2 d'Embraer Triple certification pour l'E195-E2 d'Embraer
La famille des E-Jets de deuxième génération signe la passe de deux. Le 15 avril, Embraer a annoncé la certification de type (TC) de l'E195-E2, ... Lire la suite
Dassault se détache de SABCA
A l'occasion de la publication de ses résultats annuels, SABCA (Société anonyme belge de constructions aéronautiques) a annoncé la volonté de Dassault Aviation Belgique (filiale à 100% du Groupe industriel Marcel Dassault) de se séparer ... Lire la suite
Dans la rubrique Industrie & Technologie, la Rédaction vous recommande
Aménagement cabine : Pourquoi Airbus a étendu son Customer Definition Centre aux A320 et A330 Les autorités éthiopiennes présentent le rapport préliminaire sur l'accident du 737 MAX
La Chine s'engage sur 300 Airbus L'Onera se renforce dans la lutte contre le givre
Heli-Expo 2019 : Airbus Helicopters passe la cinquième sur le H145 Sikorsky lance les S-92A+ et S-92B à Heli-Expo 2019
12h06 Norwegian dépose un préavis de grève pour les 24, 25 et 26 avril à Roissy
19/04 ArianeGroup, l'ESA et HEC Paris s'allient pour étudier l'économie de l'espace
19/04 Représentativité, retraite : les pilotes inquiets alertent le gouvernement
19/04 Camair-Co : Une année 2019 en zone de turbulences
19/04 Vivez le grand frisson avec Sport-Découverte
18/04 Cinquantième rotation au-dessus des pays baltes
19 AVR. 2019
Philippe Bohn n'est plus le directeur général d'AIR SENEGAL. L'annonce a été faite ce vendredi 19 avril. Difficile pour l'instant de dire s'il s'agit d'un limogeage ou d'une démission. Le Sénégalais Ibrahima Kane, l'actuel directeur du Fonds souverain d'investissements stratégiques, est pressenti pour le remplacer. Philippe Bohn avait été nommé à la tête d'AIR SENEGAL le 10 Août 2017 en remplacement du Sénégalais Mamadou Lamine Sow.
19 AVR. 2019
Le CNES et l'ESA intègrent pour un an le programme Fab Force d'ORANGE SILICON VALLEY (OSV), filiale du groupe Orange implantée à San Francisco. Ce partenariat doit leur permettre d'accéder à l'écosystème de start-up de la Silicon Valley et de créer des échanges dans le but de développer de nouvelles approches technologiques.
19 AVR. 2019
EMBRAER annonce que son Praetor 600 a reçu sa certification par l'agence brésilienne ANAC. Le jet d'affaires de taille super-intermédiaire avait été lancé en octobre 2018 à la convention NBAA-BACE. Il a même dépassé son cahier des charges, étant capable de parcourir plus de 4 000 nm (7 450 km) et de décoller plus court que prévu, sur des pistes de 4 436 pieds (1 352 m).
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Data Analytics : la bataille entre OEM et sociétés de maintenance va s'intensifier
Entretien avec le PDG d'easyJet, Johan Lundgren
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus