Actualité aéronautique Industrie & Technologie Crise de confiance
L'édito

Crise de confiance

Romain Guillot
Publié 12/03/2019 | 359 mots
Crise de confiance
© Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
Ce devait être une semaine de fête pour Boeing avec le roll-out officiel de son 777-9, le plus gros biréacteur au monde. C'est finalement une semaine de crise qu'est en train de subir l'avionneur américain avec l'accident du 737 MAX d'Ethiopian Airlines à Addis Abeba.

Evidemment, et il faut le rappeler, l'enquête ne fait que commencer et rien n'indique pour l'instant que les causes de cette tragédie soient les mêmes que celles du 737 MAX de Lion Air il y a cinq mois. Mais voilà, des similitudes sont particulièrement troublantes et conduisent désormais un grand nombre d'opérateurs à clouer leur flotte au sol tant que Boeing ne les aura pas définitivement rassurés sur le comportement du 737 MAX 8 et en particulier celui du système MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), introduit spécifiquement sur cette dernière génération de 737.

Car ces deux accidents sont les plus meurtriers depuis 12 mois, une chose difficile à accepter à notre époque pour des appareils de conception récente et compte tenu de la taille encore réduite de la flotte.

Mais cette véritable crise de confiance, qui s'apparente d'ailleurs aussi à celle connue par Boeing au début de la vie opérationnelle du Dreamliner avec ses fameuses batteries, est aussi alimentée par des faits qui étonnent.

Je citerai notamment le report du correctif logiciel du MCAS qui devait être apporté en début d'année et qui devient désormais « mandatory » par la FAA pour le mois d'avril. Je citerai aussi le rapport préliminaire indonésien de l'accident du 737 MAX de Lion Air, particulièrement à charge contre la maintenance et l'équipage, mais qui ne mentionnait pas spécifiquement le MCAS sauf en annexe. Je n'oublierai pas non plus le fonctionnement en tant que tel de la nouvelle protection qui n'utilise que deux sondes d'incidence, avec la problématique de la ségrégation de données associée et dont la certification est encore considérée par certains experts comme un mystère.

Face à cette nouvelle crise de confiance, Boeing va donc devoir rassurer sérieusement, et rassurer vite.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Les articles dans la même thématique
IL Y A 1 HEURE Avions d'affaires
EBACE 2019 : Pilatus confirme le succès du PC-24 EBACE 2019 : Pilatus confirme le succès du PC-24
Qui aurait parié sur un tel succès lors du lancement du PC-24, il y a six ans à Ebace ? Malgré des rumeurs persistentes, l'avion ... Lire la suite
IL Y A 20 HEURES Equipements
Philippe Atrous : « Collins Aerospace reconnaît les talents et permet le développement de ses collaborateurs » Philippe Atrous : « Collins Aerospace reconnaît les talents et permet le développement de ses collaborateurs »
Depuis le rachat de Rockwell Collins par United Technologies et sa fusion avec UTC Aerospace Systems, leurs différentes activités évoluent désormais au sein de Collins ... Lire la suite
22 MAI 2019 Avions d'affaires
EBACE 2019 : Bombardier s'en remet à sa gamme Global EBACE 2019 : Bombardier s'en remet à sa gamme Global
Alors que ses appareils commerciaux sont dans la tourmente, Bombardier tente de se rassurer avec ses avions d'affaires. Plus précisément, le constructeur canadien s'appuie sur ... Lire la suite
La famille A220 d'Airbus vient de gagner une heure d'autonomie supplémentaire La famille A220 d'Airbus vient de gagner une heure d'autonomie supplémentaire
Christian Scherer, directeur commercial d'Airbus, a profité des Innovation Days de l'avionneur européen, qui se tiennent actuellement à Toulouse, pour annoncer une augmentation très significative ... Lire la suite
L'armée de l'air se prépare à l'ALSR
L'armée de l'air muscle ses capacités ISR (Intelligence, surveillance, reconnaissance). Les moyens alloués aux missions de renseignement vont s'étoffer dans les mois à venir, à la fois avec l'arrivée de deux systèmes supplémentaires (soit six ... Lire la suite
Dans la rubrique Industrie & Technologie, la Rédaction vous recommande
Airbus A320ceo : le dernier V2500 civil d'IAE bientôt monté sous aile La fin des avions commerciaux de Bombardier
Safran Helicopter Engines regarde du côté des voilures fixes pour son Ardiden 3 La famille A320neo d'Airbus est désormais au grand complet
Boeing 737 MAX : l'arrêt des livraisons commence à se faire sentir dans les finances de l'avionneur Neuf autorités internationales conviées à la certification du 737 MAX de Boeing
08h30 EBACE 2019 : Pilatus confirme le succès du PC-24
07h59 SpaceX a lancé la première grappe de sa constellation de satellites
05h31 Boeing 737 MAX : Les autorités mondiales se séparent sans date de retour en service
23/05 La Nasa détaille Artémis, son programme de retour sur la Lune
23/05 Ross McInnes reconduit pour quatre ans à la présidence du conseil d'administration de Safran
23/05 Quand va revoler le 737 MAX ? Les régulateurs aériens en débattent
IL Y A 15 HEURES
Confirmant des informations recueillies à l'automne 2018, le général Philippe Lavigne, chef d'état-major de l'ARMEE DE L'AIR, annonce que la livraison du second A330 MRTT est attendue dans les prochaines semaines - en avance par rapport au calendrier initial. L'avion converti par AIRBUS DEFENCE & SPACE avait effectué son premier vol d'essai en septembre 2018. Le ravitailleur, équipé pour les missions d'évacuations médicales, est par ailleurs attendu sur le statique du SALON DU BOURGET, qui ouvrira ses portes le 17 juin prochain.
IL Y A 16 HEURES
La ministre des Armées FLORENCE PARLY dévoilera la maquette de l'hélicoptère interarmées léger (HIL) le 27 mai, à l'occasion d'une visite sur le site d'AIRBUS HELICOPTERS à Marignane. Inscrit dans la Loi de programmation militaire, le HIL ne sera cependant pas lancé avant 2022, pour des livraisons à partir de 2028. La cible est de 169 appareils, afin de remplacer les Fennec de l'armée de l'air, les Gazelle de l'ALAT et les Dauphin/Panther/Alouette III de la Marine nationale.
22 MAI 2019
(EBACE 2019) HK BELLAWINGS signe une nouvelle lettre d'intention avec BOMBARDIER pour cinq GLOBAL 7500. L'opérateur hongkongais réaffirme ainsi son intérêt pour l'avion haut de gamme, après un accord similaire conclu il y a un an pour dix-huit Global 6500 et 7500. Il a d'ailleurs confirmé l'achat de deux GLOBAL 7500 supplémentaires au titre de ce premier accord, ce qui porte son total à quatre Global 6500 et huit GLOBAL 7500.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

L'aviation d'affaires se met au vert
Philippe Atrous : « Collins Aerospace reconnaît les talents et permet le développement de ses collaborateurs »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus