Actualité aéronautique Industrie & Technologie Bombardier valide le Q400 de 90 places

Bombardier valide le Q400 de 90 places

Léo Barnier
Publié 03/08/2018 | 424 mots
Bombardier valide le Q400 de 90 places
Dans la grande compétition que se livre ATR et Bombardier sur le marché des turbopropulseurs, le seuil des 90 sièges est longtemps apparu comme le graal à atteindre. Mais, à défaut de lancer de nouveaux avions, les deux constructeurs ont préféré travailler sur la densification de leur cabine. Et c'est ainsi que le Q400, prévu pour accueillir 70 à 80 passagers au début des années 2000, est désormais capable d'en embarquer 90. Cette nouvelle configuration vient ainsi d'être certifiée par Transports Canada, le 1er août.

Cette homologation ouvre la voie à l'entrée en service de l'appareil dans les prochaines semaines. Les premiers appareils iront à SpiceJet, le client de lancement de cette nouvelle version. La compagnie indienne à bas coûts a en effet commandé 25 exemplaires du Q400 de 90 places en septembre dernier, confirmant ainsi un protocole d'accord (MoU) signé au salon du Bourget la même année. Ce contrat est assorti de droits d'achat pour 25 exemplaires supplémentaires.

Jusque-là, le Q400 offrait 74 sièges en version biclasse, et de 82 à 86 places en configuration haute densité sur une classe unique. Todd Young, chef du Programme Q Series pour Bombardier Avions Commerciaux, se réjouit de cette augmentation à 90 : « Nous sommes heureux de pouvoir offrir à nos clients une configuration avec une capacité accrue et un coût par place inférieur de 15 pour cent par rapport à la précédente configuration standard du Q400 [environ 5 % par rapport à la configuration haute densité, NDLR], entraînant ainsi un potentiel de rentabilité accru pour les compagnies aériennes. »

Pas sûr que les passagers soient du même avis. Pour arriver à 90 places, Bombardier a encore dû rogner sur l'espacement entre les rangées de sièges (« pitch »). Là où ils pouvaient disposer originellement de 76,2 cm pour leurs genoux, les voyageurs avaient déjà dû passer à 73,7 cm dans la version de 86 places. Avec cette configuration de 90 places, ils devront désormais s'accommoder d'un espace de 71,1 cm.

En sus de cette densification, Bombardier annonce que d'autres améliorations sont en cours de développement. Le constructeur canadien évoque ainsi un accroissement de 907 kg de la charge utile et une augmentation des intervalles de maintenance. Les Check A reviendraient ainsi toutes les 800 heures de vol contre 600 actuellement, et les Check C passeraient de 6 000 à 8 000 heures de vol.

Bombardier tente ainsi de relancer l'attractivité d'un avion qui n'a reçu que 13 commandes nettes au premier semestre de l'année, et dont la réserve de commandes (« backlog ») ne comptait plus que 56 unités au 30 juin dernier.
Les articles dans la même thématique
IL Y A 20 HEURES Industrie & Technologie
Le trafic passagers toujours en hausse
La demande dans le secteur passagers a augmenté de 7,8% en juin par rapport au même mois de l'année précédente, indique l'Association internationale du transport aérien. Le premier semestre 2018 s'est achevé sur une croissance ... Lire la suite
Nouveau record pour le Zephyr Nouveau record pour le Zephyr
Airbus Defence & Space annonce le succès du vol inaugural de son « pseudolite » Zephyr S, qui s'est posé 25 jours, 23 heures et ... Lire la suite
Photo : Air China réceptionne son premier Airbus A350-900 Photo : Air China réceptionne son premier Airbus A350-900
Airbus a livré le premier des dix A350-900 destinés à Air China. Avec une capacité de 312 places, MSN 167 dispose d'une configuration tri-classe, avec ... Lire la suite
L'A400M allemand apte aux évacuations médicales L'A400M allemand apte aux évacuations médicales
L'Allemagne dispose à présent de la capacité d'évacuation aéromédicale à bord d'un A400M. Le premier kit « Intensive care aeromedical evacuation » (ICAE) a été ... Lire la suite
Stephan Miegel (Airbus DS) : « Tout le monde attend d'en apprendre plus sur SmartForce » Stephan Miegel (Airbus DS) : « Tout le monde attend d'en apprendre plus sur SmartForce »
Un an après Skywise, Airbus a dévoilé SmartForce, son équivalent pour le monde militaire, lors du salon de Farnborough mi-juillet. Développé par Airbus Defense & ... Lire la suite
Dans la rubrique Industrie & Technologie, la Rédaction vous recommande
Bombardier valide le Q400 de 90 places Stephan Miegel (Airbus DS) : « Tout le monde attend d'en apprendre plus sur SmartForce »
Farnborough 2018 : le MRJ a désormais accompli 50% de ses essais en vol Le BelugaXL d'Airbus décolle pour la première fois
Farnborough 2018 : les commandes d'avions commerciaux du salon Farnborough 2018 : Thales fait un pas de plus vers l'avion autonome
14/08 Le trafic passagers toujours en hausse
14/08 La fermeture de la base d'Incirlik pourrait coûter cher à Ankara
14/08 Les pilotes de KLM menacent également de faire grève
13/08 Le fret aérien poursuit une croissance au ralenti
11/08 Un mécanicien "suicidaire" vole un Q400 et s'écrase dans la baie de Seattle
10/08 Sichuan Airlines reçoit son premier A350
15 Alertes depuis 7 jours, 250 depuis 1 mois

Alertavia, édité par le Journal de l'Aviation,
est déjà l'une des principales sources
d'actualité aéronautique
en langue française
IL Y A 17 HEURES
Brendan Curran a été nommé au poste de directeur de la division AvionX de BOEING, division créée pour pérenniser le développement et la production des systèmes avionique et électriques.
IL Y A 18 HEURES
Le président des États-Unis Donald Trump a signé le 13 août le budget 2019 du département de la Défense, qui se monte à 717 milliards de dollars. Celui-ci prévoit entre autres une hausse des soldes de militaires de 2,6% ainsi qu'une augmentation des effectifs dans les trois armées.
10 AOUT 2018
CAE a été sélectionné par la Royal New Zealand Air Force pour fournir un simulateur NH90. Le système CAE700MR (Mission reality) sera livré en 2020, il a notamment été présenté au Salon de Farnborough.
ALERTAVIA, la nouvelle plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels du secteur aéronautique et spatial.

Farnborough 2018 : un salon aux deux visages
Farnborough 2018 : Entretien exclusif avec David Dufrenois, Directeur des ventes de l'Airbus A220
© 2018 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus