Actualité aéronautique Industrie & Technologie Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (3/7) : Les livraisons tournent également au ralenti

Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (3/7) : Les livraisons tournent également au ralenti

Léo Barnier à Las Vegas
20/10/2017 | 260 mots
Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (3/7) : Les livraisons tournent également au ralenti
© Bombardier
Dossier NBAA 2017
•  Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (7/7) : Les turbopropulseurs ont un coup à jouer
•  Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (6/7) : Avoir une offre appropriée
•  Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (5/7) : Un éventail de causes
•  Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (4/7) : Les nouveaux programmes manquent à l'appel
•  Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (3/7) : Les livraisons tournent également au ralenti
•  Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (2/7) : Les ventes restent faibles
•  Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (1/7) : L'Europe et la France en forme
•  Dassault reste discret sur son futur projet
•  Embraer continue de miser sur l'évolution avec le Phenom 300E
•  Gulfstream pousse les G500 et G600 au-delà des attentes
•  Nouveau retard pour le Dassault Falcon 5X et le Silvercrest

Cette stratégie de préservation de la réserve de commandes (backlog) opérée par les constructeurs d'avions d'affaires contraste avec les années précédentes. Après la bulle de 2007 et la crise qui s'en suivit en 2008, tous les avionneurs avaient attendu au moins 2009 pour abaisser leur niveau de production. Ils étaient ensuite repartis à la hausse dès 2011, malgré la faiblesse des ventes.

Embraer et Dassault, encore grisés par les années exceptionnelles (2004-2007) avaient même continuer à accroître leur nombre de livraisons jusqu'en 2010, avant de faire machine arrière.

Fort de ces expériences, chacun semble aujourd'hui décidé ...
Il vous reste 60% de l'article à lire
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Bombardier s'associe avec Siemens

Bombardier sur les bons rails pour atteindre ses objectifs en 2020

Certification imminente pour l'E190-E2, premier membre de la famille E-Jet E2 d'Embraer

Embraer poursuit les discussions avec Boeing

Le Gulfstream G500 entre dans sa phase finale de certification

La flotte d'essais du Global 7000 est au complet

Dans la rubrique Industrie & Technologie, la Rédaction vous recommande
A320neo, la future cheville ouvrière d'Airbus est encore fragile Airbus améliore encore sa rentabilité en 2017
IJES, le nouveau banc d'essais des souffleries de l'Onera Destination New York pour l'A321LR
Près d'une centaine de moteurs touchés par les nouveaux problèmes de Pratt & Whitney Certification imminente pour l'E190-E2, premier membre de la famille E-Jet E2 d'Embraer
20/02 La Patrouille de France change de leader
20/02 Qatar Airways reçoit le premier Airbus A350-1000
20/02 Court-termisme
20/02 Sikorsky commence l'assemblage final du premier HH-60W
20/02 Bombardier s'associe avec Siemens
20/02 Grève quasi-unitaire jeudi pour de meilleurs salaires à Air France
Court-termisme
Entretien avec Todd Donovan, vice-président chargé de la Stratégie de Thales pour la gestion du trafic aérien (ATM)
Rétrospectives 2017
Les Atlantique 2 au-dessus de la mer et du désert
Focus : Les Reaper de l'armée de l'air
© 2018 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus