Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Encore 20 000 à 25 000 recrutements à venir dans la filière aéronautique en 2024

Encore 20 000 à 25 000 recrutements à venir dans la filière aéronautique en 2024



15 JAN. 2024 | Emilie Drab
Encore 20 000 à 25 000 recrutements à venir dans la filière aéronautique en 2024
© Airbus / Sandra Walther
Les bilans définitifs pour 2023 de tous les membres du GIFAS (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales) ne sont pas encore bouclés mais une chose est claire : l'objectif des 25 000 recrutements sur l'année devrait être atteint. A l'occasion de la présentation des voeux du groupement à la presse le 12 janvier, son président Guillaume Faury a indiqué que les entreprises du secteur devraient en être « très proches ». Il a également annoncé qu'un besoin de 20 000 à 25 000 embauches était de nouveau identifié pour 2024.

Guillaume Faury souligne également que ce volume représente un petit peu plus de 10 % de croissance des effectifs de la filière, ce qui correspond également au taux moyen des augmentations de cadences. En ce qui concerne les effectifs nets, la croissance était de 4 %, au 30 septembre 2023 : « il y a quand même de l'attrition, mais globalement la filière va enregistrer une augmentation très significative des effectifs », résume-t-il.

L'année 2023 marque ainsi un retour aux 200 000 emplois directs entretenus par les membres du GIFAS, ce qui les ramène à leur niveau pré-covid (même si le périmètre du syndicat a légèrement évolué, notamment avec l'intégration de start-up).

« Nous attendons encore une situation stabilisée sur l'année 2024 et nous devrions nous trouver dans une fourchette de 20 à 25 000 embauches à nouveau, ce qui prouve que nous continuons à monter en cadence, à embaucher, à préparer l'avenir et à investir », poursuit le président d'Airbus.

En 2024, les 20 000 à 25 000 nouvelles embauches prévues répondront aux deux mêmes problématiques que l'année précédente, précise Clémentine Gallet, présidente du comité Aero-PME, à savoir répondre aux besoins en production créés par la poursuite de la montée en cadences et à ceux en ingénierie et en recherche liés à l'innovation pour l'avion du futur.

La présidente de Coriolis Composites rappelle également que, si les PME peinent à suivre le rythme des augmentations de cadences - qui avoisinent les 20 % à 40 % en fonction des PME -, elles ont tout de même bien réussi à étoffer leurs effectifs : « un à deux travailleurs en production dans les PME est nouveau », affirme-t-elle. « C'est un sacré challenge quand il faut faire face à la croissance, former des collaborateurs et faire en sorte que la qualité et les délais soient maintenus. Nous sommes impressionnés que la filière ait réussi à relever ce challenge en 2023. »


Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Air India introduit une cabine premium economy dans ses Airbus A321neo Finnair achève le réaménagement de sa flotte long-courrier
L'IATA veut structurer le marché du carburant d'aviation durable Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Les traînées de condensation au coeur de l'attention de l'industrie « Les Airbus A350 et la classe affaires sont des développements naturels » pour IndiGo, Pieter Elbers, CEO
IATA : Plus de 30 milliards de dollars de bénéfices et près de 5 milliards de passagers pour le transport aérien en 2024 Boeing présente son plan d'amélioration de la qualité à la FAA
Comment Air France utilise l'intelligence artificielle au jour le jour EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
IL Y A 1 HEURE
Plus Ultra va ajouter cinq Airbus A330 à sa flotte
IL Y A 3 HEURES
SITA acquiert Asistim et se renforce sur les services de gestion des opérations aériennes
IL Y A 3 HEURES
Sabena technics fait l'acquisition d'Action Air Environnement et lance une division ISR
IL Y A 4 HEURES
Corsair attend toujours un retour à l'équilibre en 2023-2024
IL Y A 4 HEURES
MRO : GE Aerospace mise sur la fluorescence X
Le passager aérien change en France, mais est-ce vraiment une bonne nouvelle ?
« Le but de Moove est d'optimiser et rendre accessible l'aviation à la demande », Arthur Ingles, co-fondateur de Moove
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Airbus Helicopters remporte une commande géante de H225 Super Puma
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Quid des nouvelles commandes chinoises d'avions de ligne ?
Le Falcon 6X de Dassault en vedette à EBACE
EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT