En continu   Le Podcast   Industrie aéronautique   Transport aérien   Défense   MRO & Support   Interiors & PaxExp   Aviation & Environnement   Passion  
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Dassault Aviation au firmament, et pas que grâce au Rafale

Dassault Aviation au firmament, et pas que grâce au Rafale



Avec un total de 100 avions commandés et 55 livrés, Dassault Aviation a connu une bonne année 2021, tant dans le civil que militaire. Et cette nouvelle année s'annonce déjà comme celle de tous les records en termes de commandes.
04 MAR. 2022 | Romain Guillot | 900 mots
Dassault Aviation au firmament, et pas que grâce au Rafale
Photo © Dassault Aviation - Eridia/A. Paringaux/V. Almansa
2021 aura incontestablement été une très bonne année pour Dassault Aviation qui a vu son chiffre d'affaires atteindre les 7,25 milliards d'euros (+32%), pratiquement du niveau de celui de 2019 (7,34 milliards). Comme prévu, l'avionneur français a livré 25 Rafale (pour l'Inde et le Qatar) l'année dernière (13 en 2020), tournant pratiquement à la cadence de deux appareils par mois. La branche civile a elle aussi tiré son épingle du jeu en dépassant le nombre de Falcon initialement prévu (35 avions livrés contre 30), et alors que les conséquences de la crise liée à la pandémie étaient de fait plus intenses en 2021 que lors de son déclenchement après un trimestre presque normal un an plus tôt. Le bénéfice net ajusté de Dassault s'établit à 693 millions d'euros, contre 396 millions en 2020 (+75%). La trésorerie disponible s'élève à 4,88 milliards d'euros, en progression de plus de 1,4 milliard d'euros en un an.

Mais l'année 2021 aura surtout été une année exceptionnelle en termes de prises de commandes, même si toutes ne figurent pas dans les résultats financiers présentés aujourd'hui par Éric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, à l'instar « du plus important contrat jamais signé » par l'avionneur à ce jour, celui des 80 Rafale F4 pour les Émirats arabes unis. Le book-to-bill atteint même déjà 1,67 en 2021.

L'avionneur de Saint-Cloud aura ainsi enregistré des commandes fermes pour 100 nouveaux avions l'année dernière (49 Rafale et 51 Falcon), ainsi que la notification du contrat de MCO verticalisé « Balzac » de la part de la DMAé pour la flotte de Mirage 2000 (hors moteurs) de l'armée de l'Air et de l'Espace jusqu'à leur retrait (14 ans). Ces contrats sont valorisés à plus de 12 milliards d'euros et viennent propulser le carnet de commandes à 20,76 milliards d'euros fin 2021, contre 15,89 milliards un an plus tôt. Dassault Aviation a même placé un Rafale supplémentaire en Égypte, un appareil faisant partie d'une option comprise sur le contrat des 24 premiers exemplaires destinés au Caire et qui viendra donc s'ajouter à la nouvelle commande de 30 avions supplémentaires effective depuis novembre dernier.

Mieux, ne figurent donc pas les 80 Rafale destinés à l'UAEAF (14 milliards d'euros) et contractualisés en décembre dernier, juste après le salon aéronautique de Dubaï. Il manque aussi les 12 nouveaux Rafale promis par la Ministre des Armées Florence Parly après la vente des 12 appareils d'occasion à la Croatie et enfin les contrats déjà annoncés pour 2022 (42 Rafale pour l'Indonésie et les 6 Rafale neufs supplémentaires pour la Grèce qui viennent d'avoir l'aval du parlement). Sans oublier que d'autres contrats potentiels sont toujours d'actualité, comme l'a souligné Éric Trappier durant la conférence de presse. On pense bien sûr à la Serbie, à un nouveau contrat probable en Inde, voire même peut-être à l'Irak. Le carnet de commandes de Dassault atteindra assurément un nouveau sommet cette année, d'autant que la conjoncture pour sa gamme d'avions d'affaires est aussi sur une lancée positive.

L'arrivée des nouveaux Falcon 6X (mise en service en fin d'année) et Falcon 10X (le nouveau vaisseau amiral des avions d'affaires de Dassault présenté en mai dernier et attendu pour la fin 2025) ont logiquement eu leur effet, couplé à la bonne tenue du marché nord-américain (trafic en hausse, stock d'avions d'occasion disponibles au plus bas) et à la reprise du marché en Europe. Le carnet de commandes Falcon se reconstitue (55 appareils restant à livrer au 31 décembre 2021, contre 34 un an plus tôt), représentant une valeur de 3,1 milliards d'euros.

Éric Trappier a cependant annoncé une baisse attendue du chiffre d'affaires pour 2022, avec une prévision de livraisons consistant en seulement 13 Rafale (fin du contrat indien) mais avec par contre une augmentation du nombre de Falcon (35). Le PDG de Dassault Aviation annonce d'ailleurs qu'il dispose d' « un peu de place » pour quelques Rafale supplémentaires, avant la montée en cadence qui passera bientôt à trois exemplaires par mois pour pouvoir livrer son important backlog, notamment pour les appareils destinés à Abou Dhabi et à Jakarta.

Mais les bons résultats financiers annoncés ce jour par l'avionneur français ont aussi été quelque peu teintés de pessimisme quant aux possibles conséquences directes de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Dassault Aviation est, comme les autres industriels, concerné par les approvisionnements en titane en provenance de Russie, participant à la cellule de crise mise en place par le GIFAS. La supply-chain connaissait déjà des difficultés avant le démarrage du conflit et c'est un sujet qui « peut inquiéter » a expliqué le PDG de l'avionneur. Éric Trappier a également annoncé que l'activité Falcon allait aussi être impactée par les sanctions économiques décidées par l'Union européenne, aussi bien du côté des livraisons d'avions neufs qu'au niveau du soutien des appareils déjà présents en Russie.

Il n'en demeure pas moins que l'année 2022 s'annonce d'ores et déjà comme une année historique, avec la concrétisation d'une multitude de contrats pour préparer l'avenir (Eurodrone, MCO en France, soutien des Rafale à l'export, nouvelles prospections, programmes Albatros et Archange, travaux de développement du standard F4.... Dassault Aviation est au firmament, et pas que grâce au Rafale. Ne manque plus que la Phase 1B du SCAF qui bloque toujours sur les commandes électriques...
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Une sélection d'actualités récentes
11 AOUT 2022  
Boeing : Les livraisons du programme 787 reprennent Boeing : Les livraisons du programme 787 reprennent
Boeing vient de livrer un 787-8 à la compagnie américaine American Airlines depuis son usine de North Charleston, en Caroline ...
11 AOUT 2022  
Airbus Helicopters livre son premier ACH160 au Brésil Airbus Helicopters livre son premier ACH160 au Brésil
Airbus Helicopters a remis son tout premier ACH160 à un client basé au Brésil, juste avant l'ouverture du salon LABACE ...
11 AOUT 2022  
Après l'archipel capverdien, VINCI Airports prend position sur 13 aéroports mexicains Après l'archipel capverdien, VINCI Airports prend position sur 13 aéroports mexicains
VINCI Airports a signé un accord portant sur le rachat de 29,99% du concessionnaire aéroportuaire mexicain OMA (Grupo Aeroportuario del ...
11 AOUT 2022  
Le Tchad se retrouve à nouveau sans pavillon national Le Tchad se retrouve à nouveau sans pavillon national
Tchadia Airlines met définitivement la clé sous la porte. À l'issue d'une assemblée générale extraordinaire organisée fin juillet, il a ...
09 AOUT 2022  
Le groupe HEICO rachète la société française Exxelia International Le groupe HEICO rachète la société française Exxelia International
Le groupe américain HEICO Corporation va faire l'acquisition de la société française Exxelia International via sa filiale Electronic Technologies Group ...
Cette sélection d'actualités est issue de la rubrique ALERTAVIA. Les abonnés du Journal de l'Aviation ont accès à un nombre beaucoup plus important d'actualités chaque jour. Pour en savoir plus, découvrez nos différentes formules d'abonnement.
Les derniers articles Industrie & Technologie
09 AOUT 2022
Airbus a bien radié l'intégralité de la commande d'A350 de Qatar Airways mais a vendu plus de 400 nouveaux avions commerciaux en un mois
C'est désormais officiel. Airbus a confirmé l'annulation des 19 A350-1000 attendus par Qatar Airways lors de la publication de ses commandes et livraisons du mois de juillet, ...
09 AOUT 2022
La revente du motoriste ITP Aero par Rolls-Royce sur le point de se matérialiser
Rolls-Royce va pouvoir céder rapidement ITP Aero. Le gouvernement espagnol a approuvé la vente de la filiale à 100% du motoriste britannique au consortium d'investisseurs dirigé par le ...
01 AOUT 2022
Le Boeing 787 entrevoit enfin la sortie d'un véritable cauchemar
Le ciel s'éclaircit peut-être pour la famille de long-courriers de nouvelle génération de Boeing. L'avionneur américain aurait obtenu une autorisation provisoire de la Federal Aviation Administration (FAA) ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
La revente du motoriste ITP Aero par Rolls-Royce sur le point de se matérialiser Le Boeing 787 entrevoit enfin la sortie d'un véritable cauchemar
Quel avenir pour les avions régionaux biturbopropulseurs ? Comment Raytheon Technologies commence à connecter tout l'écosystème aéronautique pour le rendre prévisible
Collins Aerospace et Pratt & Whitney unis pour révolutionner l'aviation Airbus et CFM International testeront en vol l'open fan RISE sur un A380
Farnborough 2022 : Boeing présente Cascade, un outil pour évaluer l'impact réel des mesures de décarbonation Avions commerciaux : Airbus attaque le salon de Farnborough avec une grande confiance en l'avenir
11 AOUT 2022
La flotte d'avions de patrouille maritime ATR 72MP de la Guardia di Finanza est désormais au complet
11 AOUT 2022
Boeing : Les livraisons du programme 787 reprennent
11 AOUT 2022
Airbus Helicopters livre son premier ACH160 au Brésil
11 AOUT 2022
Boeing enregistre des commandes pour 130 nouveaux appareils en juillet
11 AOUT 2022
Après l'archipel capverdien, VINCI Airports prend position sur 13 aéroports mexicains
Farnborough, la grande galerie de l'évolution de l'aviation
« Nous voulons donner l'assurance de ne pas se faire déborder lorsque les moyens de la sécurité civile sont employés ailleurs », Pierre Carlotti, fondateur d'Aria Firefighting
« Le SCAF fait partie de nos cibles », Jean-Marie Carvalho, Vice président d'Actuation Systems chez Collins Aerospace
Les articles les plus lus
Airbus a bien radié l'intégralité de la commande d'A350 de Qatar Airways mais a vendu plus de 400 nouveaux avions commerciaux en un mois
Airbus et CFM International testeront en vol l'open fan RISE sur un A380
NMH : Airbus Helicopters dévoile les premiers membres de sa « Task Force » pour imposer son H175M au Royaume-Uni
Le Boeing 787 entrevoit enfin la sortie d'un véritable cauchemar
Avions commerciaux : Airbus attaque le salon de Farnborough avec une grande confiance en l'avenir
-->
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2022 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT