Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Airbus se redresse et surveille sa chaîne d'approvisionnement

Airbus se redresse et surveille sa chaîne d'approvisionnement



28 OCT. 2021 | Emilie Drab
Airbus se redresse et surveille sa chaîne d'approvisionnement
© Airbus
Les résultats d'Airbus sur les neuf premiers mois de l'année témoignent de son redressement par rapport au trou d'air de 2020. L'avionneur publie en effet un chiffre d'affaires de 35,2 milliards d'euros sur la période, en hausse de 17% par rapport à la même période de 2020. L'assainissement de l'activité est particulièrement visible sur l'EBIT ajusté consolidé, qui passe d'un résultat négatif de 125 millions d'euros à un résultat positif de 3,37 milliards d'euros, et sur le résultat net qui s'inverse, passant d'une perte de 2,69 milliards d'euros à un bénéfice de 2,64 milliards d'euros.

Ces résultats ont particulièrement été portés par la division Avions commerciaux, qui a pu reprendre ses livraisons. Guillaume Faury, le président d'Airbus, souligne également que la demande de ses clients reste forte. Même si cela ne se traduit pas encore dans les prises de commandes (133 commandes nettes, contre 300 en 2020), les livraisons accélèrent (424 contre 341 en 2020).

Cette accélération est toutefois tempérée par les difficultés de certains fournisseurs, fragilisés par la crise et qui peinent désormais à sortir de dix-huit mois d'activité réduite pour soutenir l'augmentation des cadences demandée par l'avionneur. Les annonces faites par Airbus à ce sujet en mai ont toutefois à peine bougé. L'A220 doit toujours passer d'une cadence de cinq à six appareils par mois d'ici début 2022 puis quatorze vers 2025. La famille A320 « met tout en oeuvre » pour conserver son objectif de 65 appareils mensuels d'ici l'été 2023 - voire 70 appareils par mois au premier trimestre 2024.

De bonnes nouvelles viennent du programme A330, dont les cadences devaient stagner à deux avions par mois mais augmenteront finalement doucement jusqu'à atteindre trois par mois d'ici fin 2022. En revanche, l'A350 ralentira un petit peu, le passage de la cadence cinq à (près de) six n'étant plus prévu pour l'automne 2022 mais début 2023.

Les activités défense et hélicoptères, moins touchées par la crise, continuent de bien se porter. Airbus Helicopters a vu croître ses prises de commandes (185 nettes contre 143 en 2020), ses livraisons (194 contre 169) et son chiffre d'affaires (+14%). Côté défense, les prises de commandes ont gagné deux milliards d'euros en valeur (10,1 milliards d'euros) et le chiffre d'affaires est resté stable.

Airbus a donc ajusté ses prévisions. Si ses livraisons ont actuellement ralenties par le redémarrage plus lent de certains fournisseurs, le groupe vise toujours 600 livraisons sur l'année. En revanche, il estime que son EBIT pourrait être meilleur que prévu initialement et le calcule à 4,5 milliards d'euros (au lieu des 4 milliards précédemment envisagés). Les flux de trésorerie disponibles devraient également être meilleurs que prévu, à 2,5 milliards d'euros.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Les traînées de condensation au coeur de l'attention de l'industrie « Les Airbus A350 et la classe affaires sont des développements naturels » pour IndiGo, Pieter Elbers, CEO
IATA : Plus de 30 milliards de dollars de bénéfices et près de 5 milliards de passagers pour le transport aérien en 2024 Boeing présente son plan d'amélioration de la qualité à la FAA
Comment Air France utilise l'intelligence artificielle au jour le jour EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
Stelia Aerospace présente un siège éco-conçu, Opera Essential Air France lance les nouveaux fauteuils TiSeat 2X d'Expliseat sur ses Embraer 190
Lilium s'appuiera sur Dedienne Aerospace pour les outils de production et de maintenance de ses eVTOL Le Falcon 6X de Dassault en vedette à EBACE
IL Y A 4 HEURES
Thales signe deux contrats ATM en Amérique centrale
IL Y A 4 HEURES
AirAsia poursuit avec NAVBLUE
IL Y A 5 HEURES
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
IL Y A 6 HEURES
Figeac Aéro remporte deux nouveaux contrats sur l'Airbus A220 et le Boeing 737 MAX
IL Y A 20 HEURES
Les livraisons d'avions commerciaux de Boeing toujours au plus bas
Turbulences en ciel clair
« Le but de Moove est d'optimiser et rendre accessible l'aviation à la demande », Arthur Ingles, co-fondateur de Moove
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Airbus Helicopters remporte une commande géante de H225 Super Puma
Un nouveau petit coup de pouce de la FAA en faveur de Boeing
Quid des nouvelles commandes chinoises d'avions de ligne ?
Le Falcon 6X de Dassault en vedette à EBACE
Boeing sous la menace de nouvelles poursuites
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT