Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie La FAA estime que le Boeing 777X ne sera pas certifié avant mi-2023

La FAA estime que le Boeing 777X ne sera pas certifié avant mi-2023



28 JUIN 2021 | Emilie Drab | 325 mots
La FAA estime que le Boeing 777X ne sera pas certifié avant mi-2023
© Boeing
Le processus de certification du Boeing 777X prend du retard. Selon un document daté du 13 mai et consulté par le Seattle Times et Reuters, la FAA prévient que le 777X ne pourra vraisemblablement pas être certifié avant le milieu voire la fin de l'année 2023. Plusieurs événements ont en effet ralenti le processus et poussé l'autorité américaine à refuser d'octroyer l'autorisation d'inspection de type (TIA - Type Inspection Authorization) nécessaire à Boeing pour avancer dans le processus de certification. « L'appareil n'est pas prêt pour la TIA », estimerait la FAA.

Selon le Seattle Times, un événement de tangage non commandé est survenu en décembre 2020 et inquiète la FAA. Elle souhaite s'assurer que Boeing a identifié la cause de cet incident sérieux et a apporté les correctifs nécessaires. Une attention particulière serait par ailleurs portée à la traînée de l'appareil.

Elle s'inquiéterait également d'un manque de maturité de la conception de l'appareil, qui se traduirait notamment par un système avionique critique qui ne respecterait pas totalement les exigences et par la volonté de Boeing d'apporter des modifications matérielles et logicielles tardives sur le système de commande des actionneurs de l'appareil. Enfin, les dates de mise à jour logicielles ne cessent de glisser, ce qui renforce la suspicion de l'agence.

La FAA envisagerait la possibilité d'augmenter le nombre de vols d'essais nécessaires à la certification, ce qui impliquerait que celle-ci ne soit délivrée que dans deux ans au mieux. Initialement, Boeing estimait pouvoir faire entrer son 777-9 en service en 2020. Ce ne devrait plus être que 2024. Cela rejoint les déclarations de Tim Clark, il y a un mois, qui estimait qu'Emirates pourrait ne pas recevoir ses 777-9 avant 2024 et prévenait que sa compagnie aérienne ne les accepterait pas s'ils ne remplissaient pas leur cahier des charges.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Les derniers articles Industrie & Technologie
IL Y A 14 HEURES
Le groupe Cathay commande 32 Airbus A320neo
Le groupe Cathay a signé sa commande. Airbus annonce que le groupe s'est engagé sur l'acquisition de 32 appareils de la famille A320neo (A320neo et A321neo). Les appareils ...
28 SEPT. 2023
China Eastern commande 100 monocouloirs C919 supplémentaires à la COMAC
La compagnie de lancement du monocouloir C919 de COMAC (Commercial Aircraft Corportation of China) est déjà conquise. China Eastern Airlines a signé un contrat avec l'avionneur chinois le ...
28 SEPT. 2023
Rolls-Royce progresse vers la propulsion du futur
Rolls-Royce mène des recherches sur plusieurs fronts pour pouvoir proposer des systèmes à faibles émissions pour propulser les futurs aéronefs. Deux avancées viennent d'être réalisées par le motoriste, ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Rolls-Royce progresse vers la propulsion du futur Le trafic aérien dépassera son niveau de 2019 en 2024, confirme l'ACI
L'industrie aéronautique russe partage ses objectifs de production Air Belgium met fin à son activité régulière de transport de passagers
Edelweiss passe à son tour à l'Airbus A350 Tarmac Aerosave fête les 10 ans de son implantation à Teruel
AFI KLM E&M inaugure son nouvel atelier moteur Concorde à Orly La flotte long-courrier de Brussels Airlines au complet en 2024
IL Y A 14 HEURES
Le groupe Cathay commande 32 Airbus A320neo
IL Y A 14 HEURES
Vers une nouvelle taxe sur l'aérien
IL Y A 18 HEURES
Le gouvernement portugais valide le projet de privatisation de TAP Air Portugal
28 SEPT. 2023
China Eastern commande 100 monocouloirs C919 supplémentaires à la COMAC
28 SEPT. 2023
Richard Stoddart prend les commandes de Satair
Comment l'US Air Force est en train de faire disparaître une importante compétition pour ses futurs avions ravitailleurs
« Il n'y a qu'une seule personne dans l'avion mais il est indispensable de travailler par équipe », Victor Lalloué, capitaine membre de l'EVAAE
« IAAG a encore de beaux profils disponibles pour des apprentissages » fait savoir son président Tony Duquesne
Les articles les plus lus
Le Rafale de Dassault n'a sans doute pas tout dit à l'export
Comment l'US Air Force est en train de faire disparaître une importante compétition pour ses futurs avions ravitailleurs
Une nouvelle grande bataille s'annonce entre Airbus et Boeing pour les avions long-courriers d'Air France et KLM
Lufthansa alignera deux Airbus A380 de plus, faute de Boeing 777X
Edelweiss passe à son tour à l'Airbus A350
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2023 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT