À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Avec RISE, Safran et GE Aviation misent sur les soufflantes non carénées pour décarboner l'aviation

Avec RISE, Safran et GE Aviation misent sur les soufflantes non carénées pour décarboner l'aviation

14 JUIN 2021 | Emilie Drab | 735 mots
Avec RISE, Safran et GE Aviation misent sur les soufflantes non carénées pour décarboner l'aviation
John Slattery et Olivier Andriès, les patrons respectifs de GE Aviation et Safran (de gauche à droite). Toutes photos © CFM International
GE Aviation et Safran lancent l'Open Fan RISE, un important programme de recherche et de développement mené via leur coentreprise CFM International et qui doit conduire à un moteur à soufflante non carénée pour l'aviation commerciale à horizon 2035. RISE affichera une efficacité propulsive similaire à celle d'un turbopropulseur, mais à la vitesse des actuels avions monocouloirs.

« Nous sommes ici ensemble pour développer le nouveau chapitre de CFM », annonce Olivier Andriès, directeur général de Safran, aux côtés de John Slattery, directeur général de GE Aviation. En effet, les deux partenaires au sein de CFM International ont annoncé le lancement de RISE (pour Revolutionary innovation for sustainable engines), un « programme de maturation et démonstration technologique ».

RISE va s'appuyer et combiner les innovations de différents programmes de Safran et GE Aviation, avec l'objectif de proposer un moteur consommant 20% de carburant de moins que la génération LEAP tout en conservant la vitesse et la fiabilité des moteurs actuels. Après avoir étudié plusieurs architectures, le consortium a estimé que la plus prometteuse en termes d'efficacité était celle basée sur les soufflantes non carénées - technologie explorée dans les années 80 par GE Aviation (UDF) et depuis 2017 par Safran (Open Rotor).

L'expérience de Safran dans les aubes de soufflante en composites va permettre de recourir à des aubes plus larges qui doivent optimiser l'aérodynamique et les performances acoustiques du moteur. CFM International va également rendre plus compactes plusieurs parties du moteur (système basse pression, coeur chaud...) et améliorer les performances thermiques par le recours à des matériaux avancés à la fois plus résistants et plus légers comme certains alliages métalliques ou les composites à matrice céramique (CMC). Un système de gestion de la chaleur avancé devrait par ailleurs permettre une meilleure répartition de cette chaleur dans le moteur.


RISE ne comportera qu'une seule soufflante non carénée, une décision prise pour réduire la complexité du démonstrateur. Elle sera désormais placée à l'avant du moteur, comme pour un turbopropulseur.

Par ailleurs, RISE prévoit une hybridation électrique, une première sur un démonstrateur de moteur dédié à un appareil monocouloir. L'intégration d'un générateur dans le moteur doit permettre d'optimiser ses performances en fournissant une poussée additionnelle et de générer de l'électricité pour son fonctionnement ainsi que celui de l'appareil en général. CFM International estime aussi qu'il gagnera en flexibilité au niveau des contrôles.

Mohamed Ali, VP Engineering chez GE Aviation, affirme que le programme RISE représentera « la plus grande amélioration de la consommation de carburant que nous ayons jamais faite en une fois ». Les équipes communes affectées aux recherches sur le programme devraient doubler d'ici la fin de l'année pour atteindre plus d'une centaine d'ingénieurs de GE et Safran. De premiers essais statiques devraient être réalisés « au milieu de la décennie », suivis d'essais en vol sur le banc d'essais volant de GE.

Olivier Andriès, le directeur général du groupe Safran a indiqué que les différentes technologies qui seront introduites sur le programme CFM RISE ont déjà été annoncées à Airbus et Boeing. Selon lui, les deux avionneurs se montrent évidemment intéressés par les gains en consommation de carburant potentiels et en émission carbone. Il rappelle aussi que si la motorisation reste l'un des équipements les plus importants pour réduire l'empreinte carbone des avions commerciaux, leur architecture et les avancées aérodynamiques sur les appareils sont aussi des éléments qui contribueront grandement. Un nouveau programme d'avion commercial pourrait alors afficher une réduction de consommation supérieure à 30% par rapport aux appareils d'aujourd'hui.

Afin que ce moteur puisse connaître ses premières applications commerciales, Safran et GE indiquent que la collaboration avec les avionneurs devra être encore plus étroite que sur les précédents programmes. Mais le moteur qui émergera du programme RISE devrait aussi bien pouvoir être installé à l'arrière du fuselage que sous une aile à configuration haute ou basse.

Enfin, les avancées apportées par ce nouveau type de moteur seront évidemment compatibles avec un fonctionnement à 100% avec du carburant durable d'aviation (SAF), permettant de réduire jusqu'à 80% les émissions de CO2 par rapport à du carburéacteur traditionnel, tout en restant aussi compatible avec une possible alimentation à l'hydrogène.

Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Une sélection d'actualités récentes
26 NOV. 2021  
Le F-35 de Lockheed Martin désormais grand favori au Canada ? Le F-35 de Lockheed Martin désormais grand favori au Canada ?
Surprise générale au Canada. La proposition de Boeing aurait finalement été rejetée, car ne répondant "pas aux normes ...
26 NOV. 2021  
L'Ukraine veut créer une nouvelle compagnie nationale dotée d'une flotte Airbus L'Ukraine veut créer une nouvelle compagnie nationale dotée d'une flotte Airbus
Le gouvernement ukrainien a annoncé la création d'une nouvelle compagnie nationale qui devrait démarrer ses activités dès la fin de ...
26 NOV. 2021  
La France ferme ses frontières avec le sud de l'Afrique
Après que le Maroc a décidé de fermer ses frontières aériennes avec la France en raison de la nouvelle vague ...
25 NOV. 2021  
MTU Maintenance lance CORTEX, un nouveau logiciel de gestion de parc de moteurs utilisant les analyses Big Data MTU Maintenance lance CORTEX, un nouveau logiciel de gestion de parc de moteurs utilisant les analyses Big Data
MTU Maintenance a lancé un nouveau logiciel de gestion de parc de moteurs baptisé CORTEX. LATAM Airlines, avec une flotte ...
25 NOV. 2021  
Le SCARA porte plainte contre la limitation des vols Le SCARA porte plainte contre la limitation des vols
Le SCARA a annoncé qu'il avait à son tour déposé une plainte auprès de la Commission européenne au sujet de ...
Cette sélection d'actualités est issue de la rubrique ALERTAVIA. Les abonnés du Journal de l'Aviation ont accès à un nombre beaucoup plus important d'actualités chaque jour. Pour en savoir plus, découvrez nos différentes formules d'abonnement.
Les derniers articles Industrie & Technologie
23 NOV. 2021
La conversion des Airbus A330 MRTT espagnols est-elle la voie à suivre pour les trois derniers exemplaires français ?
La signature finale des trois conversions d'Airbus A330 MRTT destinées à l'Espagne a clairement mobilisé la presse ces derniers jours. Étonnement, l'information est pourtant officielle depuis juillet 2020 ...
22 NOV. 2021
Irkout pousse son moyen-courrier MC-21 à l'international
Présenté sur le statique le matin et lors d'une démonstration en vol l'après-midi, le nouveau monocouloir MC-21 d'Irkout (consortium UAC) a incontestablement fait une visite remarquée lors de ...
18 NOV. 2021
« Dubaï est l'occasion de renforcer la présentation de nos nouveaux produits, Falcon 6X, 10X », Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation
Invité du Podcast de l'Aviation cette semaine, Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation. Présent au salon de Dubaï pour présenter les produits civils et défense de Dassault, Éric Trappier ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Irkout pousse son moyen-courrier MC-21 à l'international ATR remotorise sa gamme avec le nouveau PW127XT de Pratt & Whitney Canada
Dubai Airshow : Bienvenue à bord du Boeing 777X Airbus : la pandémie accélère d'importantes tendances de fond sur les 20 prochaines années
Ratier-Figeac se prépare au rebond et à la prochaine génération d'avions régionaux à hélices Comment la famille A320neo d'Airbus a déjà fortement contribué à la réduction des émissions du transport aérien
Aviation d'affaires : encore du mieux, mais pas de reprise solide des ventes de jets neufs avant 2025 Gulfstream frappe fort en dévoilant deux nouveaux avions d'affaires : les G400 et G800
26 NOV. 2021
Le F-35 de Lockheed Martin désormais grand favori au Canada ?
26 NOV. 2021
Le 1er Airbus A321P2F d'EFW en phase de conversion aux États-Unis, le 1er A320P2F également en approche
26 NOV. 2021
Première grande visite pour un Airbus au Kazakhstan
26 NOV. 2021
L'Ukraine veut créer une nouvelle compagnie nationale dotée d'une flotte Airbus
26 NOV. 2021
Le Boeing 737 MAX redécolle enfin en Inde
La conversion des Airbus A330 MRTT espagnols est-elle la voie à suivre pour les trois derniers exemplaires français ?
« L'industrie aérienne est responsable de ne pas avoir expliqué aux clients comment les avions sont devenus plus performants », Sandrine de Saint-Sauveur, PDG d'APG
« C'est maintenant qu'il faut préparer ses moteurs pour la reprise », Earl Exum, PDG d'IAE
Les articles les plus lus
Emirates confie le démantèlement de son premier A380 à Falcon Aircraft Recycling
La conversion des Airbus A330 MRTT espagnols est-elle la voie à suivre pour les trois derniers exemplaires français ?
Airbus A350F : un nouvel avion cargo pour les dominer tous
Airbus : le vrai sujet sur l'augmentation des cadences de la famille A320neo
La déferlante de démantèlements d'avions commerciaux n'a pas (encore) eu lieu
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2021 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT