Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Dassault Aviation vise les livraisons de 25 Rafale et 25 Falcon en 2021

Dassault Aviation vise les livraisons de 25 Rafale et 25 Falcon en 2021



05 MAR. 2021 | Emilie Drab
Dassault Aviation vise les livraisons de 25 Rafale et 25 Falcon en 2021
© Dassault Aviation
Dassault Aviation a vécu une année extraordinaire mais qui l'a conforté dans la pertinence de son modèle dual. Le groupe a ainsi publié un chiffre d'affaires amputé d'un quart de sa valeur de 2019 en 2020, à 5,5 milliards d'euros, et un résultat net divisé par deux à 396 millions d'euros.

La baisse du chiffre d'affaires, attendue, est due à des livraisons moins soutenues, qu'il s'agisse des Rafale à l'export (treize livrés à l'Inde et au Qatar contre vingt-six en 2019) ou des Falcon (34 contre 40 en 2019). Quant au résultat net, il a été entraîné par un résultat opérationnel en chute de près de 66% en raison de la crise et ses conséquences (sous-activité, coût des mesures sanitaires, baisse d'activité des centres de maintenance Falcon) et du maintien des investissements en cours (notamment sur les programmes Falcon). Les dépenses en R&D ont ainsi légèrement augmenté, de 2%, en 2020.

Les prises de commandes de 2020, pour un montant de 3,46 milliards d'euros (-39%), ont été marquées par le contrat Ocean (sur la modernisation des Atlantique 2 de la marine nationale) et les acquisitions de quinze Falcon (dont sept pour la marine dans le cadre du programme d'avions de surveillance et d'intervention Albatros). Les contrats Rafale en Grèce (dix-huit appareils dont six neufs) et en France (douze pour remplacer ceux qui seront concédés par l'armée de l'air française pour répondre à l'urgence des besoins grecs) seront en effet comptabilisés en 2021.

Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, s'attend à ce que 2021 soit de nouveau une année difficile mais conserve les priorités du groupe, parmi lesquelles le développement du Falcon 6X et du nouveau Falcon. Il espère également obtenir le lancement des phases 1B et 2 du programme NGF (New Generation Fighter), tandis qu'il va préparer l'obtention du contrat de productibilité pour la Tranche 5 du Rafale France.

Malgré la poursuite de la crise sanitaire, il mise sur une croissance du chiffre d'affaires, qui devrait être portée par la livraison de 25 Rafale et 25 Falcon.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
L'IATA veut structurer le marché du carburant d'aviation durable Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Les traînées de condensation au coeur de l'attention de l'industrie « Les Airbus A350 et la classe affaires sont des développements naturels » pour IndiGo, Pieter Elbers, CEO
IATA : Plus de 30 milliards de dollars de bénéfices et près de 5 milliards de passagers pour le transport aérien en 2024 Boeing présente son plan d'amélioration de la qualité à la FAA
Comment Air France utilise l'intelligence artificielle au jour le jour EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
Stelia Aerospace présente un siège éco-conçu, Opera Essential Air France lance les nouveaux fauteuils TiSeat 2X d'Expliseat sur ses Embraer 190
IL Y A 1 HEURE
Réouverture partielle de l'aéroport de la Tontouta
IL Y A 1 HEURE
Le futur 747-8 Air Force One encore repoussé
IL Y A 1 HEURE
ITP Aero reste en charge de la maintenance de tous les moteurs des forces armées espagnoles
IL Y A 20 HEURES
Korean Air va céder l'activité fret d'Asiana Airlines à Air Incheon
IL Y A 22 HEURES
La Belgique commande 17 H145M d'Airbus Helicopters
Turbulences en ciel clair
« Le but de Moove est d'optimiser et rendre accessible l'aviation à la demande », Arthur Ingles, co-fondateur de Moove
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Airbus Helicopters remporte une commande géante de H225 Super Puma
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Quid des nouvelles commandes chinoises d'avions de ligne ?
Le Falcon 6X de Dassault en vedette à EBACE
EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT