À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Transports Canada lève l'interdiction de vol du Boeing 737 MAX le 20 janvier

Transports Canada lève l'interdiction de vol du Boeing 737 MAX le 20 janvier

Emilie Drab
19 JAN. 2021 | 826 mots
Transports Canada lève l'interdiction de vol du Boeing 737 MAX le 20 janvier
© Air Canada
Le Canada se prépare à remettre sa flotte de Boeing 737 MAX en service. Transports Canada a émis une consigne de navigabilité pour les Boeing 737 MAX le 18 janvier, qui décrit les modifications à apporter aux appareils pour qu'ils puissent reprendre du service dans le ciel canadien. Elle sera suivie de la levée de l'interdiction de vol le 20 janvier au soir.

Cette levée du NOTAM interdisant l'exploitation du 737 MAX va permettre à Air Canada et WestJet de remettre leur flotte en service, ainsi qu'aux opérateurs étrangers de desservir les aéroports canadiens avec leurs propres appareils.

Air Canada exploitait 24 737 MAX 8 avant l'immobilisation décidée en mars 2019. Elle compte remettre le premier en service le 1er février sur son réseau intérieur initialement (entre Toronto et Halifax, Montréal, Ottawa, Edmonton et Winnipeg). Puis, au fur et à mesure des remises en service, le 737 MAX sera affecté à des routes plus adaptées à ses capacités.

WestJet quant à elle compte treize appareils dans sa flotte, également en version MAX 8. Elle avait annoncé dès le début du mois qu'elle prévoyait de remettre son premier 737 MAX en service immédiatement après la levée du NOTAM, espérant pouvoir le faire dès le 21 janvier. Depuis quelques jours, elle réalise des essais en vol et elle prévoit de réaliser ses premiers vols commerciaux en reliant Calgary et Toronto trois fois par semaine durant un mois. Un élargissement du programme de vols et des fréquences est à l'étude mais dépend évidemment aussi du contexte sanitaire.


© Westjet

Les deux compagnies auront un gros travail à faire pour rassurer les futurs passagers. Elles s'appuient notamment sur la rigueur et la volonté d'exhaustivité du travail réalisé par les autorités de l'aviation civile depuis près de deux ans pour corriger toute préoccupation en matière de sécurité identifiée sur l'appareil. Comme la FAA, l'ANAC brésilienne et l'EASA, Transports Canada exige des modifications, que l'on retrouve dans la nouvelle directive de navigabilité pour les 737 MAX et qui vont parfois au-delà de celles de la FAA.

L'agence demande ainsi l'installation d'une nouvelle version du logiciel pour l'ordinateur de contrôle de vol afin de traiter les problèmes liés au système de renforcement des caractéristiques de manoeuvrabilité (MCAS) - système à l'origine des deux accidents de Lion Air et Ethiopian Airlines en 2018 et 2019. L'acheminement des fils électriques du circuit de compensation du stabilisateur horizontal doit aussi être modifié afin d'améliorer la séparation physique du câblage.

Une révision du logiciel de système d'affichage est également exigée pour rendre standard l'alerte en cas de désaccord (AOA DISAGREE), ainsi que la possibilité de désactiver un vibreur de manche intempestif lorsqu'il est activé par erreur en raison d'une défaillance de ce système de détecteurs d'angle d'attaque. Cette correction, supplémentaire à celles exigées par la FAA, doit permettre de réduire la charge de travail des pilotes.

Par ailleurs, un arrêt d'urgence relatif à la formation des équipages a été émis, entérinant la version révisée du programme de formation du personnel navigant présentée par Transports Canada le 21 décembre. Elle a été élaborée conjointement avec les opérateurs canadiens et a déjà été mise en application depuis cette date.

Ainsi, pour remettre leurs 737 MAX en service, Air Canada et Westjet devront s'être assurées que les modifications de conception ont été apportées à leurs avions, que leurs équipages soient formés selon le nouveau programme et que la maintenance des appareils soit exemplaire pour leur sortie de stockage longue durée. Air Canada souligne qu'elle aussi a adoptée une couche de sécurité supplémentaire sur certains points. « En plus de mettre en oeuvre toutes les mises à jour et modifications requises sur l'appareil, Air Canada a équipé sa flotte de dispositifs supplémentaires de renforcement de la sécurité qui vont au-delà de la réglementation en vigueur », assure le commandant Murray Strom, vice-président - Opérations aériennes d'Air Canada.

Transports Canada rappelle de son côté qu'elle a « consacré bien plus de 15 000 heures à l'examen du Boeing 737 MAX », aux côtés de la FAA, de l'EASA et de l'ANAC. La FAA et l'ANAC ont déjà donné leur feu vert à l'exploitation et celle de l'EASA est imminente.

Le Boeing 737 MAX a repris du service depuis le 9 décembre, date à laquelle GOL a réalisé un premier vol commercial avec l'un de ses 737 MAX 8. Il vole également de nouveau au Mexique (avec Aeromexico) et aux Etats-Unis, sous les couleurs d'American Airlines depuis le 29 décembre. Air Canada souligne que les quelques appareils en service ont depuis réalisé plus de 1 025 vols.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Sur le même thème
Nouvelle étape vers la certification du Boeing 737 MAX Nouvelle étape vers la certification du Boeing 737 MAX
Les derniers articles Industrie & Technologie
26 FEV. 2021
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie AKKA Technologies et Avianor décrochent la certification EASA de leur STC A330 Preighter AKKA Technologies et Avianor ont obtenu la certification de l'EASA pour leur STC destiné ...
25 FEV. 2021
Safran reste bénéficiaire au milieu de la pire crise de l'histoire de l'aéronautique
Le groupe aéronautique français, désormais dirigé par Olivier Andriès, a ainsi réussi à tenir ses objectifs et a dégagé un résultat net consolidé positif de 352 millions d'euros, ...
24 FEV. 2021
KLM reçoit son premier Embraer E2
Embraer a célébré la livraison du premier E2 de KLM le 23 février. L'appareil, un E195-E2, a été acquis en leasing auprès d'ICBC Aviation. Immatriculé PH-NXA, il sera ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Safran reste bénéficiaire au milieu de la pire crise de l'histoire de l'aéronautique Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine (19 février)
Airbus : Guillaume Faury rassure mais les incertitudes demeurent De Havilland Canada confirme la suspension de la production du Dash 8
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine (12 février) Bombardier décide de la fin du programme Learjet
Premier vol avec du kérosène synthétique avec KLM Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
IL Y A 1 HEURE
Le mariage entre Air Seychelles et Etihad Airways touche à sa fin
IL Y A 2 HEURES
JetBlue reçoit son premier Airbus A321neo doté du nouveau produit Mint
26 FEV. 2021
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
26 FEV. 2021
Chine : le rebond envié mais fragile
25 FEV. 2021
Daher a livré 53 avions TBM et Kodiak en 2020
Sécurité aérienne : le coup de semonce des autorités britanniques
« Aujourd'hui, notre situation est préoccupante » - Entretien avec Marc Rochet, vice-président d'Air Caraïbes et président de French bee
Pourquoi AKKA se renforce dans le maintien de la navigabilité des avions les plus récents
Les articles les plus lus
Airbus présente son H130 Flightlab
La nouvelle compagnie CMA CGM Air Cargo va démarrer avec quatre Airbus A330-200F
Airbus attribue une ligne d'assemblage séparée à la section arrière de l'A321XLR
UPS modernise les cockpits de ses A300-600F avec Airbus
« L'hydrogène, c'est la prochaine génération » - Entretien avec Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation (seconde partie)
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2021 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT