Se connecter      Rechercher un article      Newsletter      Alertavia      S'ABONNER
À la Une  |  ALERTAVIA  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien L'aéronautique en panne de directionnel
L'édito

L'aéronautique en panne de directionnel

Romain Guillot
02 JUIN 2020 | 381 mots
L'aéronautique en panne de directionnel
© Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
Les prochaines semaines et les prochains mois vont être décisifs pour commencer à appréhender précisément quel sera finalement l'impact réel de la pandémie sur le transport aérien, puis de façon asynchrone sur l'industrie aéronautique puis les services après-vente.

Les perspectives de reprise, certes très progressive, des vols point-à-point, suivis de la remise en route des principaux hubs mondiaux et des premières dessertes intercontinentales vont assurément faire souffler un vrai vent d'optimisme sur un secteur qui n'a jamais autant souffert depuis le début de son existence.

Évidemment, si un rebond est attendu, personne ne peut encore aujourd'hui évaluer quelle en sera réellement l'ampleur ni quand il interviendra, tant les prévisions ont été multiples ; et bien souvent apocalyptiques ; comme si chacun voulait finalement retenir le plus sombre de tous les scénarios envisagés pour se prémunir du pire.

Oui, il est très peu probable que le secteur aérien, extrêmement fragilisé après des mois de quasi-interruption, ne retrouve son niveau de trafic et de recettes d'avant crise avant deux-trois ans (on a lu et entendu des projections bien fantaisistes allant jusqu'à dix ans...), d'une part parce que la levée des fermetures des frontières va prendre encore de longs mois, mais aussi parce que le contexte économique pourrait s'avérer beaucoup plus grave que pour la crise mondiale de 2008.

Ce qui est sûr aussi, c'est que le secteur a perdu tous ses repères et que les situations individuelles des compagnies aériennes vont être très différentes dans les prochains mois. Certaines auront été sauvées par des prêts ou des subventions, d'autres ne pourront continuer à exister qu'après de lourdes mesures de restructuration qui conduiront à leur attrition. Quant aux plus fragiles, elles ne survivront sans doute pas jusqu'à l'hiver.

Mais la succession des mauvaises nouvelles qui se sont accumulées a sans doute fait oublier que le transport aérien était aussi devenu un bien de consommation comme les autres durant ces deux dernières décennies, très concurrentiel et mondialisé. Et il sera de toute évidence aussi source de nouvelles opportunités, avant de renouer avec la croissance.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Sur le même thème
Les derniers articles Transport aérien
IL Y A 7 HEURES
Un millier d'avions commerciaux sans repreneurs en 2021 ?
L'année 2021 s'annonce assez incertaine pour les loueurs d'avions. Ce n'est pas une surprise : tous les acteurs du secteur de l'aéronautique sont durement touchés par la crise ...
IL Y A 9 HEURES
Avec Opera, Stelia Aerospace propose un fauteuil affaires haut de gamme sur monocouloir
Si les préoccupations des compagnies aériennes et des passagers en termes d'expérience client semblent plutôt orientées sur l'hygiène en ce moment, Stelia Aerospace n'a pas renoncé à travailler ...
29 SEPT. 2020
L'avenir du transport aérien sera « low-cost »
À quoi pourra bien ressembler le monde du transport aérien dans les 10 ou 15 prochaines années ? L'exercice est difficile, alors que le secteur connaît la plus ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Vers une fin d'année plus mauvaise que prévu pour le transport aérien Le plan de nationalisation de Kenya Airways se grippe
VistaJet essaie de verdir son activité avec SkyNRG L'IATA veut rendre les tests obligatoires pour tous avant l'embarquement
Safety Line s'allie à SITA Lufthansa va encore réduire ses coûts et sa flotte
Contre les taxes, l'aérien appelle à soutenir la connectivité et l'innovation Les aéroports doivent s'adapter maintenant pour éviter une saturation précoce à la reprise
IL Y A 4 HEURES
Un vent d'optimisme souffle enfin sur le programme 737 MAX de Boeing
IL Y A 5 HEURES
Boeing confirme la fermeture de la ligne d'assemblage 787 à Everett
IL Y A 7 HEURES
Un millier d'avions commerciaux sans repreneurs en 2021 ?
IL Y A 9 HEURES
Avec Opera, Stelia Aerospace propose un fauteuil affaires haut de gamme sur monocouloir
IL Y A 13 HEURES
Rolls-Royce lance son plan de recapitalisation
L'avenir du transport aérien sera « low-cost »
Pendant la crise, IPECA reste en première ligne pour accompagner les salariés de l'aéronautique
Les articles les plus lus
L'Airbus A321P2F commence à voir grand
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
L'ATR 72-600F a pris son envol
Rétrospective : l'été aéronautique en France
Airbus dévoile ses concepts d'avion à hydrogène, ZEROe
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT