Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
Actualité aéronautique Industrie & Technologie Temps mitigé pour l'aviation d'affaires, perturbations pour les hélicoptères

Temps mitigé pour l'aviation d'affaires, perturbations pour les hélicoptères

Léo Barnier
13 AOUT 2019 | 610 mots
Temps mitigé pour l'aviation d'affaires, perturbations pour les hélicoptères
Toute l'industrie y croit : un jour, les chiffres de l'aviation d'affaires seront au beau fixe. Mais ce n'est pas encore pour cette fois. Les chiffres publiés par l'Association des constructeurs de l'aviation d'affaires et général (GAMA) pour le premier trimestre 2019 laissent une nouvelle fois apparaître des disparités, malgré une croissance globale des livraisons par rapport à la même période l'an passé. Les jets d'affaires tirent largement leur épingle du jeu, avec une belle progression, tandis que les turbopropulseurs accusent le coup. Enfin, le monde de l'hélicoptère continue d'afficher sa fragilité.

Les livraisons de jets d'affaires se sont ainsi envolées pour atteindre 316 exemplaires, soit 35 de plus que l'an dernier à la même période (+12,5%). Ces bons chiffres sont essentiellement dus à la performance de Gulfstream et Pilatus. Le constructeur américain a livré 65 jets, 13 de plus qu'en 2018. Dans le même temps, le constructeur suisse a poursuivi la montée en cadence de son PC-24, avec 17 livraisons en six mois contre 18 sur l'ensemble de l'année 2018. A l'inverse, Bombardier n'a remis que 59 avions à leurs clients contre 65 l'an passé.

Ces résultats devraient néanmoins encore évoluer dans les prochaines semaines, Dassault Aviation n'ayant pas encore dévoilé ses chiffres du premier semestre. Le constructeur français avait livré 15 Falcon lors des six premiers mois de 2018 (ce chiffre a été retranché dans les calculs de croissance de la GAMA).

Les turbopropulseurs pénalisés par quelques modèles

En ce qui concerne les turbopropulseurs, le recul est de 11%, avec 231 appareils livrés au premier semestre contre 260 à la même période l'an dernier. Et la comptabilisation, encore en attente, des résultats de Pacific Aerospace ne devrait pas y changer grand-chose (11 avions produits sur l'ensemble de l'année 2018). Ce sont les constructeurs américains - qui représentent les trois quarts du marché - qui accusent la principale baisse (-12%). C'est notamment le cas de Piper, dont le M600 s'est écroulé en passant de 15 à 1 livraison. L'avion, modernisation du M500, a pourtant été lancé en 2015 pour devenir le fer de lance de sa gamme de turbopropulseurs.

Cette situation compliquée est néanmoins à nuancer. Le reste de la baisse est largement le fait d'Air Tractor, qui ne relève pas de l'aviation d'affaires. Ses turbopropulseurs agricoles n'ont été livrés qu'à 54 exemplaires contre 68 l'an passé.

Le monde de l'hélicoptère mouline

Le marché de l'hélicoptère recule pour sa part de 16%, et tombe de 486 à 409 exemplaires livrés sur les six premiers mois de l'année. Cela touche aussi bien les appareils à pistons (-26% avec 110 livraisons) que ceux à turbines (-11% à 299 livraisons).

Bell a ainsi livré 20 hélicoptères de moins qu'au premier semestre 2018, avec seulement 83 appareils. Certes, le constructeur américain est en pleine transition entre le 407GPX et le 407GXi, mais son 505 Jet Ranger X semble à la peine. Seuls 48 exemplaires ont été remis à leurs clients cette année contre 59 l'an passé. La situation est encore pire chez Robinson, dont la production chute d'un tiers à 117 hélicoptères. Enfin, Sikorsky n'a rien livré sur le marché civil - ce qui reste dans la lignée de ses performances de 2018 (trois livraisons sur l'année complète).

Côté européen, la production de Leonardo chute également en passant de 75 à 57 machines. Aucun AW119Kx n'a ainsi été livré, tandis que l'AW189 pâtit toujours de la faiblesse du marché offshore. Seul Airbus Helicopters reste stable parmi les grands groupes, avec 134 machines. Pour autant, le constructeur s'en remet encore une fois à ses appareils légers pour maintenir son niveau de production.
Léo Barnier
Journaliste spécialisé
Industrie & Technologie, Equipements, MRO


Les articles dans la même thématique
09 AOUT 2019 Avions d'affaires
Gulfstream livre le premier G600 Gulfstream livre le premier G600
Gulfstream a livré son premier G600 à un client américain - dont le nom n'a pas été dévoilé. Cette étape intervient un mois après l'obtention ... Lire la suite
02 AOUT 2019 Avions commerciaux
Bombardier dégringole en Bourse après une nouvelle révision de ses prévisions
L'action du groupe canadien Bombardier dégringolait en Bourse jeudi après des pertes plus importantes que prévu au deuxième trimestre et la révision à la baisse, pour une deuxième fois en trois mois, des prévisions ... Lire la suite
25 JUIL. 2019 Industrie & Technologie
Dassault Aviation achève le déploiement de 3DExperience Dassault Aviation achève le déploiement de 3DExperience
Le groupe Dassault Aviation vient de passer une étape importante dans son processus de transformation numérique, en coopération avec Dassault Systèmes. L'avionneur français vient d'achever ... Lire la suite
18 JUIL. 2019 Passion
Le Pilatus PC-21 : l'âme d'un chasseur Le Pilatus PC-21 : l'âme d'un chasseur
Le 14 juillet 2019, deux PC-21 ont survolé pour la première fois les Champs-Élysées, inaugurant ainsi leur arrivée au sein de l'armée de l'air fin ... Lire la suite
IL Y A 5 HEURES
Grève à Transavia France : 95% du trafic assuré dimanche
IL Y A 23 HEURES
Le Spaceport America de Virgin Galactic est désormais opérationnel
16 AOUT 2019
Rapport final sur l'accident d'An-12 à Gao
16 AOUT 2019
Le gouvernement envisage une seconde privatisation d'Air Burkina pour accélérer sa relance
16 AOUT 2019
Cathay Pacific : démission du directeur général Rupert Hogg
D'Apollo à Artemis, cinquante ans au moins les séparent
Général Olivier Taprest, major général de l'armée de l'air : « Le vrai enjeu, c'est d'être au rendez-vous des opérations »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus