Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
BOURGET 2019  |  Toute l'actualité  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Industrie & Technologie L'aviation d'affaires se met au vert
L'édito

L'aviation d'affaires se met au vert

Léo Barnier à Genève
21 MAI 2019 | 383 mots
L'aviation d'affaires se met au vert
© Ebace
C'est un fait, aviation d'affaires ne rime pas avec environnement. Mobiliser un biréacteur pour quelques personnes sur des trajets qui en moyenne ne dépassent pas 1 500 km, cela n'est pas l'idéal en matière de bilan carbone. Pourtant l'industrie semble désormais décidée à afficher un visage éco-responsable avec un « panier de mesures » pour réduire ses émissions de CO2.

Il y a un an, une coalition d'associations du secteur (EBAA, GAMA, IBAC, NATA et NBAA) a lancé l'initiative SAJF, pour promouvoir l'utilisation de carburants alternatifs durables. Dans la lignée des directives de l'OACI de 2007 et des déclarations faites en 2009, les signataires se sont engagés à atteindre une croissance neutre en carbone à partir de 2020, et à réduire de moitié les émissions de CO2 d'ici 2050, par rapport à 2005.

Cette volonté s'est illustrée dès cette année, lors d'Ebace à Genève. Les avions des constructeurs Bombardier, Gulfstream, Cirrus, Embraer, Piaggio Aerospace, Dassault Aviation et Textron Aviation sont arrivés en Suisse alimentés par du biocarburant.

Si les acteurs du secteur ont affiché un discours bien huilé sur les bienfaits de cette initiative et sur sa pleine sécurité, les blocages sont encore grands avant de voir ce type de vols se généraliser. D'immenses efforts restent à faire pour développer la disponibilité des biocarburants et les promouvoir auprès des opérateurs, l'un n'allant pas sans l'autre. Le SAJF est ainsi bien plus proche du niveau artisanal qu'industriel.

Derrière cette façade verte, les motivations de l'industrie le sont sans doute moins. Elle a tout d'abord besoin de rafraichir son image vis-à-vis de l'opinion publique, qui ne la considérait déjà pas d'un très bon oeil avant que les questions écologiques s'imposent dans les débats de société. Ensuite, elle va être rattrapée par la réalité du programme CORSIA de l'OACI, qui va obliger certains opérateurs à compenser leurs émissions carbone dès 2020 - même si les exemptions restent nombreuses.

Voulue ou subie, cette « transition écologique » n'empêche pas les constructeurs d'appuyer leurs stratégies marketing sur la vitesse, avec une ribambelle de records de célérité annoncée tout au long d'Ebace. Mais l'aviation d'affaires n'est pas à une contradiction près.
Léo Barnier
Journaliste spécialisé
Industrie & Technologie, Equipements, MRO


Les articles dans la même thématique
L'aviation d'affaires dans l'incertitude perpétuelle L'aviation d'affaires dans l'incertitude perpétuelle
La perspective d'une reprise franche dans l'aviation d'affaires ressemble chaque année un peu plus à une arlésienne. Depuis plus de dix ans maintenant, les moments ... Lire la suite
Dassault développe ses outils de maintenance de nouvelle génération Dassault développe ses outils de maintenance de nouvelle génération
En plein bouleversement de sa stratégie pour la MRO - avec les rachats consécutifs d'Execujet et TAG Aviation en début d'année - Dassault Aviation entend ... Lire la suite
22 MAI 2019 Avions d'affaires
EBACE 2019 : Bombardier s'en remet à sa gamme Global EBACE 2019 : Bombardier s'en remet à sa gamme Global
Alors que ses appareils commerciaux sont dans la tourmente, Bombardier tente de se rassurer avec ses avions d'affaires. Plus précisément, le constructeur canadien s'appuie sur ... Lire la suite
IL Y A 1 HEURE
Salon du Bourget : Toutes les annonces de commandes d'avions commerciaux
IL Y A 1 HEURE
L'aéroport d'Heathrow publie les plans de sa troisième piste
IL Y A 3 HEURES
Ariane 5 lancera jeudi deux satellites de télécommunications
IL Y A 4 HEURES
Bourget 2019 : Airbus, Daher et Safran s'allient pour faire voler EcoPulse
IL Y A 4 HEURES
Bourget 2019 : Safran Helicopter Engines obtient la certification du moteur du H160 et en attend d'autres
Bourget 2019 : Les avions régionaux à l'aube d'une révolution
Bourget 2019 : Olivier Andriès (Safran Aircraft Engines), « Nous avons proposé un nouveau moteur »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus