Actualité aéronautique Industrie & Technologie Une « bonne année » 2018 pour l'industrie aéronautique française, prudente face à la concurrence

Une « bonne année » 2018 pour l'industrie aéronautique française, prudente face à la concurrence

AFP
Publié 18/04/2019 | 587 mots

L'industrie aéronautique française a connu une "bonne année" en 2018, mais reste prudente sur ses perspectives en raison d'une concurrence accrue et des "incertitudes" internationales, a annoncé jeudi Eric Trappier, le patron du Gifas, qui représente la filière.

2018 a été "une bonne année" pour l'industrie aéronautique française qui a notamment connu un "record" de livraisons dans le domaine civil grâce à la "montée en cadence d'Airbus" et à la livraison de 800 appareils, a déclaré M. Trappier en présentant le bilan de la filière lors d'une conférence de presse.

Le chiffre d'affaires global s'est établi à 65,4 milliards d'euros en 2018, soit une progression de 1,2% par rapport à l'année dernière. Les exportations sont restées stables, à 44 milliards d'euros, soit 85% du chiffre d'affaires consolidé.

Au total, l'aéronautique civile a représenté, en 2018, 77% des ventes (50,4 milliards d'euros). Dans le domaine militaire, le chiffre d'affaires en termes de livraisons s'est établi à 15 milliards d'euros, toujours porté par la "montée en puissance des Rafale".

Les commandes de la filière se sont toutefois inscrites en baisse de 17%, à 58,2 milliards d'euros. La concurrence à l'exportation se fait toujours plus importante selon les industriels qui en appellent à plus de coopération européenne.

"On a de la pression", souligne Eric Trappier. "Face à nous les Etats-Unis sont extrêmement mobilisés sur leur industrie et investissent des sommes colossales, notamment dans le spatial".

L'industrie spatiale française qui représente 53% du chiffre d'affaires consolidé (8,76 milliards d'euros) de l'industrie spatiale européenne en 2018, reste "leader en Europe". 2020 sera marquée par le premier vol de la fusée Ariane 6.

Autre priorité: la solidarité entre grands et petits équipementiers face à la "volatilité" de certains programmes et contrats.

L'immobilisation de la flotte de 737 MAX de Boeing au mois d'avril après deux tragédies, tout comme l'arrêt progressif de la production l'A380 d'ici 2021, ont un impact sur certains équipementiers qu'il faut soutenir, selon le Gifas.

- "optimisme mesuré" -

"L'arrêt des livraisons de 737 Max touche aussi les sous-traitants français. Donc oui il y a déjà un impact même si on ne peut pas encore le chiffrer", affirme M. Trappier.

Pour Patrick Daer, président du Groupe des équipements (GEAD), les marchés ont cependant "suréagi". "Il n'y a rien qui puisse mettre vraiment en danger les équipementiers", assure-t-il.

Pour l'année à venir, les industriels disent faire preuve d'un "optimisme mesuré" malgré la bonne tenue de l'économie étant donné un "degré d'incertitude jamais vu" concernant le contexte géopolitique et économique international.

Ils ont notamment fait part de leurs inquiétudes concernant le Brexit. "Nous avons déjà dit aux industriels britanniques +même si vous sortez de l'UE, nous vous considérerons toujours comme des industriels de l'Europe+", affirme M. Trappier.

L'industrie aéronautique française représente 195.000 emplois dans le périmètre du Groupement des industries françaises aéronautiques. Quelque 15.000 recrutements ont été réalisés en 2018, dont 4.000 emplois net d'après le Gifas qui souligne toutefois des nouvelles difficultés de recrutement et l'importance du soutien à la formation et à l'apprentissage.

La filière représente toujours le premier contributeur à la balance commerciale de la France avec un solde net de 27 milliards d'euros en 2018.

Les articles dans la même thématique
IL Y A 9 HEURES Avions d'affaires
Le Praetor 600 d'Embraer complète sa collection de certifications Le Praetor 600 d'Embraer complète sa collection de certifications
Le Praetor 600 n'est pas venu à Ebace les mains vides. A la veille de l'ouverture officielle du salon européen de l'aviation d'affaires, qui se ... Lire la suite
Le HH-60W s'envole Le HH-60W s'envole
Le premier HH-60W a effectué son vol inaugural le 17 mai, depuis le site de Sikorsky de West Palm Beach, en Floride, avec quelques mois ... Lire la suite
Pour la division Military Aircraft d'Airbus Defence and Space, « la première des priorités, c'est de consolider l'activité » Pour la division Military Aircraft d'Airbus Defence and Space, « la première des priorités, c'est de consolider l'activité »
Numéro 2 de la division Military Aircraft d'Airbus Defence and Space depuis 2017, Alberto Gutiérrez a succédé depuis quelques semaines à Fernando Alonso à la ... Lire la suite
15 MAI 2019 Moteurs & propulsion
Airbus A320ceo : le dernier V2500 civil d'IAE bientôt monté sous aile Airbus A320ceo : le dernier V2500 civil d'IAE bientôt monté sous aile
Une page se tourne chez International Aero Engines (IAE). Le consortium dirigé par Pratt & Whitney confirme au Journal de l'Aviation qu'il vient d'assembler le ... Lire la suite
Airbus et la RATP s'associent dans la mobilité aérienne urbaine Airbus et la RATP s'associent dans la mobilité aérienne urbaine
La mobilité aérienne urbaine (UAM) a décidemment le vent en poupe, au point de déborder largement des frontières de l'aviation. Airbus vient ainsi de signer ... Lire la suite
Dans la rubrique Industrie & Technologie, la Rédaction vous recommande
Airbus A320ceo : le dernier V2500 civil d'IAE bientôt monté sous aile La fin des avions commerciaux de Bombardier
Safran Helicopter Engines regarde du côté des voilures fixes pour son Ardiden 3 La famille A320neo d'Airbus est désormais au grand complet
Boeing 737 MAX : l'arrêt des livraisons commence à se faire sentir dans les finances de l'avionneur Neuf autorités internationales conviées à la certification du 737 MAX de Boeing
20/05 ADP : le PDG Augustin de Romanet salue la décision du Conseil constitutionnel
20/05 Le Praetor 600 d'Embraer complète sa collection de certifications
20/05 Grève dans le transport aérien mardi en Italie
20/05 Ryanair s'attend à deux ans difficiles pour les bénéfices des compagnies européennes
20/05 Le HH-60W s'envole
20/05 Nouveau lot de production pour le King Stallion
IL Y A 14 HEURES
RYANAIR a repoussé la livraison de ses cinq premiers BOEING 737 MAX 200 à l'hiver 2019 (octobre), sous réserve que l'appareil soit autorisé à voler par l'EASA. Ils devaient initialement être livrés en avril, mai et juin. La low-cost confirme sa confiance dans l'appareil.
17 MAI 2019
La Direction des missions de technologie spatiale (STMD) de la NASA a sélectionné 142 projets proposés par 129 petites entreprises américaines dans le cadre du programme Small Business Innovation Research (SBIR). Ils se verront accorder des contrats de développement technologique pour une durée de 24 mois et 750 000 dollars chacun, pour un montant total de 106 millions de dollars.
17 MAI 2019
LOCKHEED MARTIN, en charge de la conception et de la construction de la coque de protection du module de descente de la mission MARS 2020 de la NASA, vient de finir les essais statiques de la structure du bouclier thermique. Le départ est prévu à l'été 2020, sur un lanceur Atlas V (541), depuis la base de Cap Canaveral, pour une arrivée sur Mars en 2021.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

L'Airbus A321XLR en approche finale
Pour la division Military Aircraft d'Airbus Defence and Space, « la première des priorités, c'est de consolider l'activité »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus