Actualité aéronautique Transport aérien TAP Air Portugal veut entrer en Bourse malgré ses pertes

TAP Air Portugal veut entrer en Bourse malgré ses pertes

AFP
Publié 22/03/2019 | 519 mots

La compagnie aérienne TAP Air Portugal a commencé à préparer son éventuelle entrée en Bourse, a annoncé vendredi le groupe, qui a enregistré en 2018 une perte de 118 millions d'euros en raison notamment des coûts liés à des problèmes de ponctualité et à un plan de départs volontaires.

TAP "se prépare à faire une entrée en Bourse" avec une part de capital qui se situera "entre 15 et 30%", a déclaré son patron, Antonaldo Neves, lors de la présentation des résultats annuels de la TAP.

L'opération se fera "à un moment qui sera déterminé par le marché" et en fonction des besoins de financement du groupe, a-t-il expliqué.

TAP est aujourd'hui détenue à 50% par l'Etat portugais, à 45% par le consortium privé Gateway, formé par l'homme d'affaires américain David Neeleman et son associé portugais Humberto Pedrosa, puis à 5% par les salariés du groupe.

La semaine dernière, le conglomérat chinois HNA (Hainan Airlines) a cédé sa participation indirecte représentant 9% du capital à la compagnie brésilienne Azul et à un fonds d'investissement, tous les deux contrôlés par M. Neeleman.

Après de nombreuses années dans le rouge, TAP était revenue dans le vert en 2017 en affichant un bénéfice de 21,2 millions d'euros.

Sur les 118 millions d'euros de perte en 2018, 95 millions sont dus à des facteurs exceptionnels liés à "des mesures essentielles à la transformation du groupe afin d'améliorer sa rentabilité", a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Les problèmes de ponctualité de la compagnie, qui l'ont obligée à louer des appareils supplémentaires et à indemniser ses passagers, ont coûté 41 millions d'euros. Au total, ses coûts opérationnels ont augmenté de 14,7%.

La TAP a par ailleurs dépensé 26,9 millions d'euros dans un plan de départs volontaires et 27,6 millions dans la restructuration d'une filiale brésilienne spécialisée dans l'entretien et la réparation d'avions.

La compagnie a également pâti d'une hausse de la facture de carburant, en raison surtout de l'évolution du cours du pétrole.

En outre, les résultats du transporteur portugais ont été affectés par "le ralentissement du marché brésilien", qui représente 25% de son activité et dont le chiffre d'affaires a reculé de 16%.

En 2018, le chiffre d'affaires du groupe a tout de même enregistré une hausse de 9,1%, à 3,25 milliards d'euros l'année dernière, "soit plus du double de ses principaux concurrents européens, qui ont enregistré une croissance de 4% en moyenne", a relevé la TAP.

La compagnie aérienne a transporté un nombre record de 15,8 millions de passagers l'an dernier, en hausse de 10,4%.

Cette année, le groupe prévoit de poursuivre sa stratégie de développement, qui passe notamment par l'entrée en service de 37 nouveaux appareils, auxquels s'ajouteront 34 autres d'ici 2025, et le recrutement de 500 nouveaux pilotes et agents de bord, après les 1 200 embauchés en 2018.

Les articles dans la même thématique
IL Y A 2 HEURES Compagnies aériennes low cost
Entretien avec Johan Lundgren, PDG d'easyJet Entretien avec Johan Lundgren, PDG d'easyJet
Johan Ludgren était en France au début du mois pour inaugurer la septième base d'easyJet dans le pays. L'occasion d'évoquer auprès du Journal de l'Aviation ... Lire la suite
La plateforme Skywise d'Airbus s'étend désormais à l'amélioration opérationnelle des flottes La plateforme Skywise d'Airbus s'étend désormais à l'amélioration opérationnelle des flottes
Le salon MRO Americas qui s'est déroulé la semaine dernière à Atlanta a été l'occasion pour Airbus d'officialiser le lancement d'un tout nouveau service associé ... Lire la suite
Jet Airways a un pied dans la tombe et suspend ses opérations Jet Airways a un pied dans la tombe et suspend ses opérations
Après des semaines d'agonie, Jet Airways a succombé à ses difficultés. Ayant échoué à obtenir un financement d'urgence pour poursuivre les opérations qui lui restaient, ... Lire la suite
Emirates achève la reconfiguration de ses Boeing 777-200LR Emirates achève la reconfiguration de ses Boeing 777-200LR
Le renouvellement des cabines des Boeing 777-200LR d'Emirates est arrivé à son terme. La compagnie arabe a annoncé qu'elle venait de remettre en service le ... Lire la suite
L'incertain rêve américain de l'E175-E2 d'Embraer L'incertain rêve américain de l'E175-E2 d'Embraer
Si l'E195-E2 tient le haut de l'affiche en ce mois d'avril, le flou règne autour de l'E175-E2. Depuis le troisième trimestre 2018, le plus petit ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
Air Caraïbes et Frenchbee pas satisfaites de leurs résultats JetBlue passe à l'Airbus A321LR et annonce Londres
Loft et suites en Business, Virgin Atlantic dévoile la cabine de ses Airbus A350-1000 Comment améliorer le sommeil en avion ?
Safran Seats présente Versa, le successeur de Cirrus EasyJet inaugure une nouvelle base à Nantes
16h15 Cinquantième rotation au-dessus des pays baltes
16h00 Entretien avec Johan Lundgren, PDG d'easyJet
15h23 Une « bonne année » 2018 pour l'industrie aéronautique française, prudente face à la concurrence
15h10 Rencontre franco-allemande pour les deux armées de l'air
12h57 La plateforme Skywise d'Airbus s'étend désormais à l'amélioration opérationnelle des flottes
11h53 Deux ans après, la privatisation de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry est devenue un succès unanimement reconnu
IL Y A 5 MINUTES
AIR MAURITIUS a réceptionné son premier A330-900, un appareil loué auprès d'ALC. L'avion immatriculé 3B-NBU et baptisé Aapravasi Ghat, est configuré en 28 sièges en classe affaires et 260 sièges en classe économique. Un deuxième exemplaire de l'A330neo est attendu par la compagnie mauricienne dans les prochains jours. Ils remplacent deux A340-300 en leasing.
IL Y A 7 MINUTES
MEGGITT a signé un accord à long terme avec OEMSERVICES pour le support après-vente de composants aux opérateurs du Moyen-Orient, d'Afrique et de Russie & CEI. Selon cet accord, OEMSERVICES agira en tant que fournisseur de services intégré pour les produits produits par MEGGITT et agira en tant que guichet unique pour la MRO avec ses centres de service dédiés et sa ligne directe 24/7 pour les AOG.
17 AVR. 2019
La ligne d'assemblage final H135 inaugurée par AIRBUS HELICOPTERS à Quingdao, en Chine, est prête à débuter ses opérations. Le premier roll-out d'un appareil est attendu au second semestre 2019. Les capacités de départ sont affichées à 18 hélicoptères par an, avec la possibilité d'augmenter par la suite. L'implantation d'une FAL en Chine fait suite à la signature d'un contrat en 2016 prévoyant l'achat de 100 H135 pour le marché chinois.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Data Analytics : la bataille entre OEM et sociétés de maintenance va s'intensifier
Entretien avec Johan Lundgren, PDG d'easyJet
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus