Actualité aéronautique Transport aérien Vinci investira un milliard d'euros pour doubler la capacité aéroportuaire de Lisbonne

Vinci investira un milliard d'euros pour doubler la capacité aéroportuaire de Lisbonne

AFP
Publié 09/01/2019 | 533 mots

Le groupe français Vinci va investir plus d'un milliard d'euros au cours des dix prochaines années pour doubler la capacité aéroportuaire de Lisbonne, à 50 millions de passagers, a annoncé mardi le président de Vinci Airports, Nicolas Notebaert.

Négocié depuis plusieurs mois entre Vinci et le gouvernement portugais, cet investissement doit mettre fin à la saturation actuelle de l'aéroport de la capitale portugaise.

Dans le détail, le gestionnaire des dix aéroports portugais ANA, devenu une filiale de Vinci après sa privatisation en 2013 pour 3,08 milliards d'euros, investira 650 millions d'euros dans l'agrandissement de l'actuel aéroport, situé dans le nord de la ville.

Il investira en outre 500 millions dans la construction d'un aéroport complémentaire qui doit voir le jour en 2022 dans la commune de Montijo, sur le site occupé actuellement par une base militaire aérienne sur la rive sud de l'embouchure du Tage.

Avec 150 millions d'euros prévus pour compenser l'Armée de l'air portugaise et améliorer les accès routiers aux deux infrastructures, le coût total des deux projets "absolument nécessaires" s'élèvera à "1,3 milliard" d'euros, a précisé M. Notebaert en marge de la signature de cet accord sur la base militaire.

Le projet d'un aéroport complémentaire à Montijo doit encore obtenir le feu vert de l'agence portugaise pour la protection de l'environnement. Cette zone de l'estuaire du Tage, où Vinci a déjà bâti en 1998 le pont Vasco da Gama, est particulièrement sensible car il s'agit d'un point de passage d'oiseaux migrateurs.

"La signature de l'accord est précipitée et constitue une pression inacceptable visant à établir un fait accompli", a protesté l'association de défense de l'environnement Zero, qui s'inquiète également de l'impact de l'agrandissement de l'aéroport actuel en matière de pollution sonore.

Le trafic aérien à l'aéroport de Lisbonne a atteint en 2017 un nouveau record historique, à 26,7 millions de passagers, en hausse de 18,8% par rapport à l'année précédente. Sur les neuf premiers mois de 2018, le trafic a encore progressé de 10,3% à 22,2 millions de passagers.

ANA estime que les contraintes liées à la saturation de l'actuel aéroport de Lisbonne privent la capitale portugaise d'environ 1,8 million de passagers supplémentaires par an, bridant ainsi une filière touristique en plein essor.

Pour Vinci Airports, l'annonce de cet investissement fait suite à celle d'un accord qui lui permettra de devenir l'actionnaire majoritaire de l'aéroport londonien de Gatwick, appelé à devenir le "premier aéroport du réseau" de l'entreprise grâce à cette transaction négociée fin décembre pour 3,22 milliards d'euros.

Une fois cette opération bouclée, Vinci Airports exploitera 46 aéroports dans 12 pays, accueillant plus de 228 millions de passagers par an.

Au-delà de son activité de bâtiment et de travaux publics, le groupe Vinci cherche à développer les concessions autoroutières et aéroportuaires, très lucratives. Ces concessions représentent quelque 17% de son chiffre d'affaires total, qui a atteint 40,25 milliards d'euros en 2017.

Les articles dans la même thématique
IL Y A 23 HEURES Confort à bord
Turkish Airlines s'allie à Stelia Aerospace pour sa nouvelle classe affaires Turkish Airlines s'allie à Stelia Aerospace pour sa nouvelle classe affaires
La nouvelle classe affaires de Turkish Airlines sera conçue avec Stelia Aerospace. C'est ce qu'a annoncé l'équipementier français le 22 janvier, précisant qu'un fauteuil complètement ... Lire la suite
Egyptair rajeunit sa flotte : près de 50 avions attendus d'ici 2027 Egyptair rajeunit sa flotte : près de 50 avions attendus d'ici 2027
Après avoir renoué avec les bénéfices en 2018, Egyptair a entamé un vaste plan de modernisation de sa flotte. La compagnie, membre de Star Alliance, ... Lire la suite
Germania s'assure un avenir Germania s'assure un avenir
L'année 2019 a plutôt mal commencé pour Germania. Prête à remettre en cause son modèle, la compagnie allemande avait officiellement reconnu sa faiblesse le 8 ... Lire la suite
Austrian retire ses Q400 et renforce son hub de Vienne Austrian retire ses Q400 et renforce son hub de Vienne
Austrian Airlines a réussi sa restructuration et ses opérations sont désormais rentables. Mais la compagnie autrichienne souhaite encore améliorer ses performances et a pour cela ... Lire la suite
Norwegian ferme six de ses bases 737 Norwegian ferme six de ses bases 737
Norwegian continue de réduire la voilure. La compagnie low-cost a annoncé la fermeture de six de ses bases 737 (-800 et MAX 8) à partir ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
Benjamin Smith passe son grand oral au Sénat L'aéroport Marseille Provence espère accueillir 10 millions de passagers en 2019
De nouvelles couleurs dans le ciel en 2019 IAG et Lufthansa font toujours la course en tête quand Air France-KLM passe la barre des 100 millions de passagers
Air France confirme vouloir mettre fin à Joon, sa compagnie « hybride » au positionnement incompris Delta Air Lines augmente sa commande d'Airbus A220 et prend des A220-300
11h24 Airbus Helicopters enregistre une forte hausse de ses ventes malgré un environnement toujours difficile
11h01 Crash du Twin Otter d'Air Moorea de 2007 : plusieurs dirigeants de la compagnie condamnés
10h35 L'astronaute Thomas Pesquet doit revoler "très bientôt"
22/01 L'aéroport de Toulouse-Blagnac en route pour franchir les 10 millions de passagers
22/01 Un Tu-22M s'écrase à l'atterrissage
22/01 Longévité
IL Y A 2 HEURES
TDM AEROSPACE remporte un contrat avec BOEING pour la fourniture de tubes et canalisations pour le programme 787. Ce contrat à long terme prévoit l'implantation d'un nouveau centre de production au Midparc de Nouaceur (Casablanca). Il s'agit de la toute première entreprise marocaine à monter en rang 1 chez un avionneur.
IL Y A 3 HEURES
CASIL Europe souhaiterait revendre sa participation dans l'aéroport de TOULOUSE BLAGNAC, selon les informations de La Dépêche. La décision aurait été prise à cause de la décision de l'Etat français de conserver ses 10,01% de participation, empêchant le consortium chinois de prendre une participation majoritaire (il détient 49,9%). Les deux parties sont en froid en raison de la politique de redistribution des dividendes adoptée par CASIL.
IL Y A 3 HEURES
North Luzon Airport Consortium (NLAC) a signé un accord de concession avec la BCDA (Bases Conversion and Development Authority) de Philippines pour la gestion de l'aéroport Diosdado Macapagal (CLARK), l'un des principaux aéroports internationaux du pays. La période de concession s'étend sur 25 ans.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Longévité
Patrick Daher : « L'accélération de la maturité industrielle de nos équipementiers est indispensable »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus