Actualité aéronautique Transport aérien Pays-Bas: la justice accuse Ryanair d'"abus de pouvoir" en voulant fermer sa base d'Eindhoven

Pays-Bas: la justice accuse Ryanair d'"abus de pouvoir" en voulant fermer sa base d'Eindhoven

AFP
Publié 01/11/2018 | 529 mots

Un tribunal néerlandais a interdit jeudi à Ryanair d'imposer le transfert de ses pilotes néerlandais vers l'étranger à la suite de la fermeture annoncée pour l'hiver de sa base à Eindhoven, dénonçant un "abus de pouvoir" de la compagnie aérienne.

"Ryanair n'a pas le droit de transférer 16 pilotes basés à l'aéroport d'Eindhoven vers des pays étrangers", a déclaré dans un communiqué le tribunal de Bois-le-Duc, près d'Eindhoven (sud).

"Le juge a décidé qu'avec la décision de fermer la base, Ryanair abuse de son pouvoir", a indiqué le tribunal.

Ryanair fait face à un mouvement social inédit depuis plusieurs mois de la part de ses pilotes et de son personnel de cabine dans plusieurs pays européens pour réclamer de meilleures conditions de travail.

La compagnie a annoncé début octobre qu'elle allait réduire ses capacités pour l'hiver 2018 en fermant trois bases en Europe - celle d'Eindhoven et deux en Allemagne - à partir du 5 novembre. Ryanair prévoit des affectations vers d'autres bases afin de limiter les suppressions d'emplois.

Le transporteur irlandais à bas prix a indiqué dans une première réaction son intention d'interjeter appel de la décision du tribunal, et maintient la fermeture de sa base néerlandaise.

"Nous avons demandé à nos avocats de faire appel de cette décision de justice néerlandaise concernant la procédure de transfert des pilotes", a déclaré Ryanair.

"La décision d'aujourd'hui (jeudi) n'a toutefois aucun effet sur la fermeture de la base d'Eindhoven qui se déroulera comme prévu", a ajouté la compagnie auprès de l'AFP, sans préciser de date de réouverture.

Seize pilotes ont introduit le 12 octobre une procédure en référé aux Pays-Bas contre Ryanair faisant suite à la décision de la compagnie aérienne de fermer sa base à Eindhoven, où quatre avions sont stationnés.

La compagnie "dit avoir pris sa décision (de fermer la base) en raison de la situation économique de l'entreprise, mais selon le juge, il semble que la décision a été prise à titre de sanction pour des mouvements de grève antérieurs", a poursuivi le tribunal.

Ryanair a fait état d'un repli de 7% de son bénéfice net au premier semestre de son exercice 2018-2019, marqué par les mouvements sociaux.

En annonçant la fermeture de sa base néerlandaise, le transporteur irlandais "n'a pas semblé tenir compte des intérêts des pilotes, alors qu'un transfert serait lourd de conséquences pour eux", a déclaré le tribunal de Bois-le-Duc.

Dans un deuxième communiqué, Ryanair précise que tous les pilotes et les personnels de cabine s'étaient déjà vu proposer des transferts, "ce qui protège leur ancienneté et leurs acquis".

"Mais si certains souhaitent opter pour des licenciements à cause d'un transfert de base, nous respecterons ce choix", a ajouté Ryanair.

Les articles dans la même thématique
IL Y A 7 HEURES Compagnies aériennes low cost
EasyJet confirme 17 Airbus A320neo et continue de se préparer au Brexit EasyJet confirme 17 Airbus A320neo et continue de se préparer au Brexit
Lors de la présentation de ses résultats annuels le 20 novembre, easyJet a également révélé les derniers aménagements auxquels elle avait procédé dans son carnet ... Lire la suite
Jeju Air commande une cinquantaine de Boeing 737 MAX Jeju Air commande une cinquantaine de Boeing 737 MAX
Jeju Air a décidé de moderniser sa flotte. La low-cost sud-coréenne a annoncé le 19 novembre qu'elle avait conclu un accord avec Boeing pour acquérir ... Lire la suite
Garuda prend le contrôle du groupe Sriwijaya
Garuda renforce sa position sur son marché. Le groupe indonésien a signé un accord avec le groupe Sriwijaya pour que les opérations de Citilink, Sriwijaya et Nam Air soient réalisées de façon conjointe sous la ... Lire la suite
Le mystère de l'accident du 737 MAX de Lion Air s'épaissit Le mystère de l'accident du 737 MAX de Lion Air s'épaissit
L'enquête sur l'accident du Boeing 737 MAX de Lion Air ne fait que démarrer, mais déjà une multitude d'informations ont commencé à circuler seulement 48 ... Lire la suite
SkyTeam perd China Southern SkyTeam perd China Southern
L'empreinte de SkyTeam en Chine va s'atténuer. Onze ans après son integration en 2007, China Southern a décidé de quitter l'alliance, considérant que son appartenance ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
Le mystère de l'accident du 737 MAX de Lion Air s'épaissit SkyTeam perd China Southern
Nir Dagan : « D'ici un an et demi, Arkia passera d'une flotte de zéro à cinq Airbus » Icelandair rachète Wow Air
Un Boeing 737 MAX 8 de Lion Air s'abîme en mer de Java Royal Air Maroc se prépare à accueillir deux nouveaux types d'appareils
17h45 Bouleversement en vue dans le monde des constructeurs d'avions régionaux
16h02 EasyJet confirme 17 Airbus A320neo et continue de se préparer au Brexit
15h57 Feu vert pour la mise en service du Rafale F3-R
11h10 Jeju Air commande une cinquantaine de Boeing 737 MAX
19/11 L'ACJ320neo a décollé pour la première fois
19/11 Le pôle ALPHA-RLH veut structurer l'innovation photonique dans l'aéronautique
IL Y A 7 HEURES
Le Pentagone a attribué un contrat de 489,92 millions de dollars à Northrop Grumman pour livrer trois RQ-4 (...)
IL Y A 8 HEURES
L'aéroport singapourien de SELETAR a ouvert son nouveau terminal passager le 19 novembre. La nouvelle installation est prête (...)
IL Y A 13 HEURES
JEJU AIR a commandé quarante 737 MAX 8 auprès de BOEING, contrat qui est assorti d'options sur dix (...)
19 NOV. 2018
Le gouvernement belge a approuvé le lancement des négociations entre le ministère de la Défense et le gouvernement (...)
19 NOV. 2018
FASTJET a réussi à prendre une série de mesures pour lever des fonds et augmenter ses fonds propres (...)
ALERTAVIA, la nouvelle plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels du secteur aéronautique et spatial.

Bouleversement en vue dans le monde des constructeurs d'avions régionaux
Olivier Le Merrer (Safran Helicopter Engines) : « Ce n'est que le début d'une aventure »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2018 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus