Actualité aéronautique Industrie & Technologie Figeac Aéro va ralentir son rythme de croissance après 2020

Figeac Aéro va ralentir son rythme de croissance après 2020

AFP
Publié 12/10/2017 | 401 mots

Le sous-traitant aéronautique Figeac Aéro compte poursuivre sa croissance au-delà de 2020 mais à un rythme moins rapide, entre 10% et 15% contre 25% par an actuellement, a annoncé jeudi son PDG Jean-Claude Maillard.

Le groupe vient de réaliser avec succès une émission d'obligations pour un montant de 100 millions d'euros.

"L'objectif était de renforcer nos moyens financiers pour suivre la croissance prévue jusqu'en 2020, 25% de croissance annuelle en moyenne", a déclaré Jean-Claude Maillard, le fondateur du groupe, à l'AFP. "Au-delà de 2020, (la croissance) sera entre 10% et 15%", a-t-il précisé.

Cela se fera "par de la croissance interne et un petit peu de croissance externe", a-t-il ajouté en indiquant que le groupe avait identifié "quelques cibles mais pas suffisamment pour atteindre l'objectif de réaliser une cinquantaine de millions (d'euros de chiffre d'affaires supplémentaire NDLR) en mars 2020 au travers de croissance externe".

Selon lui, ces cibles se situent en France et en Amérique du Nord.

Interrogé sur le ralentissement du rythme de croissance du groupe basé à Figeac, dans le Lot, Jean-Claude Maillard a souligné qu'elle restait "importante" et deux à trois fois supérieure à celle du secteur, qui est en moyenne de 5% par an.

Il a également indiqué qu'il visait ainsi un flux de trésorerie durablement positif à l'horizon 2019, alors que celui-ci est actuellement négatif en raison de la forte croissance de Figeac Aéro.

"La raison de la baisse de la croissance est que je veux maintenir des cash flow positifs. Ils resteront négatifs jusqu'en mars 2018, mais à partir de mars 2019, je mets tout en oeuvre pour avoir des cash flow positifs et je veux qu'ils le restent", a-t-il dit.

Pour ce faire, "il faudra une croissance moins forte que les 25% annuels que nous avons, de manière à ce que les besoins en fonds de roulement soient un petit peu moins importants qu'actuellement et le besoin d'investissement un peu moins important qu'à l'heure actuelle", a-t-il expliqué.

Interrogé sur l'émission obligataire, Jean-Claude Maillard a indiqué que l'objectif avait été "quasiment doublé", "cela veut dire que ça a été un très net succès."

Figeac Aéro, qui ambitionne d'être leader de son segment, vise un chiffre d'affaires annuel d'"au moins" 650 millions d'euros à horizon mars 2020.

Les articles dans la même thématique
IL Y A 2 HEURES Avions commerciaux
Boeing estime à 15 billions de dollars le marché des avions et services sur 20 ans Boeing estime à 15 billions de dollars le marché des avions et services sur 20 ans
Après Airbus, c'est au tour de Boeing de se soumettre à l'exercice des prévisions de marché sur vingt ans. L'avionneur américain a publié son CMO ... Lire la suite
IL Y A 6 HEURES Avions commerciaux
Farnborough 2018 :  Toutes les commandes d'avions commerciaux du salon Farnborough 2018 : Toutes les commandes d'avions commerciaux du salon
(Actualité Farnborough 2018) Comme le veut la tradition, les salons sont l'occasion pour les avionneurs pour dévoiler leurs derniers contrats en grande pompe. L'édition 2018 ... Lire la suite
IL Y A 7 HEURES Industrie de défense Avions militaires
Farnborough 2018 : Lockheed Martin tente de rassurer sur le F-35 Farnborough 2018 : Lockheed Martin tente de rassurer sur le F-35
A nouveau mis à mal par un énième rapport de la Cour des comptes américaine (GAO - Government accountability office), Lockheed Martin s'est voulu confiant ... Lire la suite
IL Y A 22 HEURES Industrie & Technologie
Farnborough 2018 : Boeing et Embraer veulent créer plus de valeur avec leur rapprochement Farnborough 2018 : Boeing et Embraer veulent créer plus de valeur avec leur rapprochement
Dennis Muilenburg et Paulo Cesar de Souza e Silva, respectivement PDG de Boeing et d'Embraer, ont profité de l'ouverture du salon de Farnborough pour revenir ... Lire la suite
Le Royaume-Uni frappe un grand coup avec son chasseur Tempest Le Royaume-Uni frappe un grand coup avec son chasseur Tempest
(Actualité Farnborough 2018) Mis à l'écart du programme franco-allemand FCAS, tancé sévèrement par l'allié historique américain et bientôt hors de l'Union européenne, le Royaume-Uni a ... Lire la suite
Dans la rubrique Industrie & Technologie, la Rédaction vous recommande
GE poursuit le développement de son moteur militaire de sixième génération JetBlue commande 60 Airbus A220-300
La gamme Airbus s'agrandit avec la famille A220 Les défis et les opportunités d'Airbus à la veille du salon de Farnborough
Airbus confiant dans ses perspectives Boeing prend les commandes des avions commerciaux d'Embraer
16h32 LEVEL démarre ses opérations moyen-courrier à Vienne
15h03 Boeing estime à 15 billions de dollars le marché des avions et services sur 20 ans
13h45 Global Air annonce que l'accident de son 737 à Cuba est dû à une erreur humaine
10h50 Farnborough 2018 : Toutes les commandes d'avions commerciaux du salon
09h59 Farnborough 2018 : Lockheed Martin tente de rassurer sur le F-35
16/07 L'industrie aéronautique française inquiète à quelques mois du Brexit
124 Alertes depuis 7 jours, 383 depuis 1 mois

Alertavia, déjà l'une des principales sources d'actualité aéronautique en langue française
IL Y A 2 HEURES
(Farnborough 2018) DAVID NEELEMAN a décidé de lancer sa nouvelle compagnie aux Etats-Unis (MOXY Airways) avec l'A220. Il a ainsi signé un protocole d'accord avec AIRBUS envisageant l'acquisition de 60 A220-300, dont les livraisons débuteront en 2021.
IL Y A 3 HEURES
(Farnborough 2018) AIRBUS confirme l'acquisition de deux A330-200 par LEVEL, une annonce qui avait été faite par Willie Walsh à Paris au début du mois. Les appareils seront livrés en 2019.
IL Y A 3 HEURES
(Farnborough 2018) AIRBUS veut atteindre les 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires dans les services dédiés aux avions commerciaux au cours de la prochaine décennie. Le constructeur européen prévoit un marché mondial de 4,6 billions de dollars US pour les services sur la période 2018 à 2037.
ALERTAVIA, la nouvelle plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels du secteur aéronautique et spatial.

Airbus-Boeing, un duopole intouchable comme jamais
Primera Air : « Nous allons très prochainement annoncer de nouvelles routes depuis Paris »
 
© 2018 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus