Actualité aéronautique Transport aérien Qantas reconfigure ses A380 pour augmenter son offre premium

Qantas reconfigure ses A380 pour augmenter son offre premium

Emilie Drab
Publié 25/08/2017 | 877 mots
Qantas reconfigure ses A380 pour augmenter son offre premium
© Qantas
« Nous constatons une augmentation de la demande pour la Premium Economy et la classe affaires sur les routes long-courrier opérées par l'A380 », s'est félicité Alan Joyce. Présentant les résultats annuels de la compagnie australienne le 25 juillet, son CEO a donc également annoncé un vaste programme de reconfiguration de la cabine de sa flotte d'A380 pour y disposer davantage de sièges premium et répondre à cette demande. Les douze Super Jumbos actuellement en service seront réaménagés entre le deuxième trimestre 2019 et la fin 2020.

Des modifications structurelles seront apportées au pont supérieur, avec un nouvel arrangement des cloisons et des galleys, qui permettra une meilleure gestion de l'espace. La petite cabine économique qui était installée à cet étage et qui comptait une trentaine de sièges sera quant à elle supprimée. Ces deux décisions, associées à la reconfiguration du salon à l'avant (qui sera plus spacieux) et à l'adoption des nouveaux sièges de Premium Economy et des Business Suites en classe affaires, permettront d'augmenter la capacité en Premium Economy de 25 places et en classe affaires de six places. La capacité totale de l'appareil ne gagnera donc qu'un siège mais l'offre premium sera accrue de 27%.

Qantas dit adieu au SkyBed en classe affaires au profit des Suites de l'A330

Actuellement, la classe affaires de Qantas est équipée de 64 SkyBeds, des sièges en forme de cocon conçus par le designer Marc Newson, produits par B/E Aerospace (devenu Rockwell Collins) et disposés en 2-2-2. Ces fauteuils vont être remplacés par 70 Business Suites, déjà en service sur certains A330, produits par Thomson Aero Seating sur la base du Vantage XL et reprenant également un design de Marc Newson. Grâce à une meilleure utilisation de l'espace cabine, les voyageurs y gagneront des fauteuils en full access, puisque disposés en 1-2-1.

La nouvelle classe affaires de l'A380 de Qantas reprend les sièges choisis pour celle de l'A330 © Marc Newson

La classe affaires actuelle de l'A380 © Marc Newson

Adoption de la nouvelle Premium Economy qui sera introduite sur 787 en octobre

De même, les fauteuils de classe Premium Economy vont être changés. Qantas dotera ses A380 des nouveaux sièges de Thomson Aero Seating qui seront lancés sur 787, plus larges de 10% que les sièges actuels. Ils seront disposés comme dans la cabine actuelle, en 2-3-2. En revanche, Qantas proposera 60 places dans cette partie de la cabine contre 45 aujourd'hui.

La future Premium Economy de l'A380 est celle qui sera mise en service cet automne par le 787 © Qantas

La Premium Economy actuellement en service sur l'A380 © Qantas

Le pont supérieur n'aura pas l'exclusivité de la modernisation cabine. La première classe sera également retouchée, avec un fauteuil aux coussins mieux profilés donc plus confortables et de nouveaux écrans plus larges et dotés d'une meilleure définition. Le nombre de fauteuils ne changera pas et sera maintenu à quatorze. En revanche, la classe économique perdra trente sièges de capacité (tombant à 341 places) et ne sera plus présente que sur le pont principal, derrière la cabine de première. Là aussi, les sièges seront dotés de nouveaux coussins et le système de divertissement en vol sera amélioré.

Les grands travaux de reconfiguration seront menés par Airbus. « En travaillant avec Airbus, nous sommes parvenus à un aménagement très efficace du pont supérieur », a expliqué Alan Joyce.

Il attend désormais de l'avionneur et de son concurrent Boeing qu'ils travaillent sur le rayon d'action de leurs A350ULR et 777X afin de permettre des vols directs et à pleine capacité depuis la côte est de l'Australie vers Londres et New York. Qantas rêve en effet toujours de relier Sydney à Londres sans avoir besoin de réaliser une escale (à Dubaï aujourd'hui) ou Melbourne à New York, ce qui permettrait de gagner respectivement quatre et trois heures de voyage. La compagnie aimerait disposer d'un appareil avec ce type de capacité d'ici 2022. « Toute acquisition d'avion devra répondre à des critères financiers stricts mais ces vols directs seraient révolutionnaires pour le transport aérien en Australie », a-t-il affirmé.

Un premier pas sera réalisé en 2018 avec le lancement d'un vol direct entre Perth et Londres, qui sera permis par l'introduction des 787-9 dans la flotte. Deux doivent être réceptionnés d'ici la fin de l'année, la flotte devant être au complet d'ici fin 2018 (huit appareils).

Le salon à l'avant va être réaménagé pour offrir plus d'espace © Qantas

Le salon aujourd'hui © Qantas

Les articles dans la même thématique
LEVEL démarre ses opérations moyen-courrier à Vienne LEVEL démarre ses opérations moyen-courrier à Vienne
LEVEL est désormais aussi une low-cost moyen-courrier. La filiale du groupe IAG a inauguré ses activités intra-européennes à Vienne le 17 juillet. Le vol inaugural ... Lire la suite
Air France, KLM, China Southern et Xiamen Airlines créent leur coentreprise
Air France, KLM, China Southern et Xiamen Airlines ont décidé de fusionner leurs accords pour former une coentreprise homogène. L'objectif est de fluidifier les opérations qui étaient déjà couvertes par des accords entre chacune des ... Lire la suite
Air Austral reste à l'équilibre en 2017-2018 Air Austral reste à l'équilibre en 2017-2018
L'année 2017 n'aura pas été de tout repos pour Air Austral. Mais malgré une importante vague de renforcement de la concurrence, la hausse des prix ... Lire la suite
La Commission européenne approuve l'acquisition de Laudamotion par Ryanair La Commission européenne approuve l'acquisition de Laudamotion par Ryanair
Tous les voyants sont au vert pour Ryanair en Autriche. La Commission européenne a approuvé le 12 juillet le projet de la compagnie low-cost de ... Lire la suite
Norwegian se redresse au deuxième trimestre mais va ralentir sa croissance Norwegian se redresse au deuxième trimestre mais va ralentir sa croissance
Norwegian a publié des résultats en nette amélioration au deuxième trimestre par rapport à l'année dernière. La low-cost a réussi à dégager un bénéfice de ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
LEVEL décolle d'Orly et commande deux nouveaux Airbus A330-200 L'aéroport de Nice lance deux nouveaux projets pour étendre ses capacités à 18 millions de passagers par an
LEVEL devient aussi une compagnie moyen-courrier Avec l'A330neo de TAP Air Portugal, Airbus introduit la nouvelle cabine Airspace sur A330
Air Caraïbes et French bee prennent des Airbus A350 supplémentaires Le transport aérien mondial toujours sur un nuage, mais le ciel commence à s'assombrir
16h32 LEVEL démarre ses opérations moyen-courrier à Vienne
15h03 Boeing estime à 15 billions de dollars le marché des avions et services sur 20 ans
13h45 Global Air annonce que l'accident de son 737 à Cuba est dû à une erreur humaine
10h50 Farnborough 2018 : Toutes les commandes d'avions commerciaux du salon
09h59 Farnborough 2018 : Lockheed Martin tente de rassurer sur le F-35
16/07 L'industrie aéronautique française inquiète à quelques mois du Brexit
116 Alertes depuis 7 jours, 372 depuis 1 mois

Alertavia, déjà l'une des principales sources d'actualité aéronautique en langue française
IL Y A 1 HEURE
(Farnborough 2018) DAVID NEELEMAN a décidé de lancer sa nouvelle compagnie aux Etats-Unis (MOXY Airways) avec l'A220. Il a ainsi signé un protocole d'accord avec AIRBUS envisageant l'acquisition de 60 A220-300, dont les livraisons débuteront en 2021.
IL Y A 3 HEURES
(Farnborough 2018) AIRBUS confirme l'acquisition de deux A330-200 par LEVEL, une annonce qui avait été faite par Willie Walsh à Paris au début du mois. Les appareils seront livrés en 2019.
IL Y A 3 HEURES
(Farnborough 2018) AIRBUS veut atteindre les 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires dans les services dédiés aux avions commerciaux au cours de la prochaine décennie. Le constructeur européen prévoit un marché mondial de 4,6 billions de dollars US pour les services sur la période 2018 à 2037.
ALERTAVIA, la nouvelle plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels du secteur aéronautique et spatial.

Airbus-Boeing, un duopole intouchable comme jamais
Primera Air : « Nous allons très prochainement annoncer de nouvelles routes depuis Paris »
 
© 2018 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus