Actualité aéronautique Le PDG d'Arianespace confiant dans l'issue de la crise en Guyane
Espace

Industrie spatiale

Le PDG d'Arianespace confiant dans l'issue de la crise en Guyane

AFP
20/04/2017 | 465 mots

Le PDG d'Arianespace a indiqué jeudi à l'AFP être prudemment confiant dans l'issue de la crise en Guyane française et maintenir l'objectif de 12 lancements cette année, alors que se poursuivent les discussions entre le gouvernement et les meneurs du mouvement social.

"Nous souhaitons que les opérations d'Arianespace puissent reprendre le plus vite possible. Nous constatons des signes encourageants ces dernières heures mais restons attentifs et prudents", a expliqué Stéphane Israël, en marge de rencontres au Japon avec les partenaires et clients nippons de la société de lancement de satellites.

"Si cette situation devait durer, elle aurait un coût, c'est évident", a-t-il insisté.

Ne s'estimant pas en position de commenter les revendications, M. Israël assure néanmoins qu'Arianespace "a toujours été très attentif à l'environnement et au développement de la Guyane, a toujours relayé les attentes du territoire", tout en ajoutant que "l'espace était une chance pour la Guyane" qui est un lieu privilégié pour les tirs (proche de l'équateur, pas de cyclones ni séismes, etc.).

A cause de ce mouvement qui dure depuis un mois, "il y a eu des pertes, c'est incontestable, nous ferons les comptes une fois que les opérations auront repris, mais il est important de confimer notre objectif de 12 lancements cette année et si nous le faisons, cela limitera les surcoûts que nous avons eus jusqu'à présent", a-t-il précisé.

Les blocages en Guyane ont interrompu trois campagnes de lancement de la fusée Ariane.

Le collectif qui coordonne le mouvement social a salué mercredi soir "des avancées significatives" dans le projet d'accord du gouvernement, mais maintient pour l'heure les barrages qui paralysent le territoire jusqu'à la signature d'un texte modifié, appelant à une opération ville morte pour jeudi.

Par ailleurs, M. Israël a annoncé jeudi une nouvelle commande au Japon pour le lancement du satellite Horizon 3e de SKY Perfect Jsat associé à Intelsat, tir prévu fin 2018.

En 31 ans de présence dans l'archipel, Arianespace a signé pas moins de 31 contrats pour des satellites commerciaux d'opérateurs nippons, soit 74% de parts de marché.

"La concurrence se renforce, mais notre lien avec le Japon aussi puisque SoftBank Group (opérateur de télécommunications nippon) est devenu actionnaire majeur de Oneweb" qui a confié le lancement des satellites de sa constellation à Arianespace, a souligné M. Israël.

Le bureau d'Arianespace au Japon voit en outre ses prérogatives élargies à la représentation d'Airbus Safran Launchers, qui contrôle désormais 74% de la société de services de placement de satellites.

La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Arianespace re-programme au 29 septembre le lancement annulé d'Ariane 5

La future Ariane 6 consacrée par un premier contrat de lancement de satellites

Le marché des satellites table sur la connectivité pour rebondir

Arianespace annonce deux contrats de lancement avec l'opérateur satellitaire SES

Prochain tir d'Ariane 5 espéré fin septembre (Arianespace)

Ariane 5 décolle en emportant deux satellites

Ariane 5 lance mercredi deux satellites de télécommunications

Ariane 6 : premier lancement à Kourou le 16 juillet 2020

A lire dans la même rubrique
Airbus DS va réaliser une deuxième capsule d'Orion pour la NASA
Ariane 6 franchit avec succès la première phase de conception
Virgin Galactic offre une nouvelle vie au Boeing 747
 
La FAA octroie une licence au SpaceShipTwo de Virgin Galactic
Début de la campagne d'essais à feu du moteur Vinci d'Ariane 6 en Allemagne
Airbus Safran Launchers signe le contrat Ariane 6
10h13 Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (1/7) : L'Europe et la France en forme
17/10 Les options de Boeing : nouvel avion, alliance avec Embraer ?
17/10 Airbus et Bombardier vers de nouveaux horizons avec la CSeries
17/10 Airbus et Bombardier visent 50% du marché des avions de 100-150 places (Enders)
17/10 Reprise du programme CSeries par Airbus : le véritable coup de maître
17/10 Les Free Flight World Masters s'envolent pour trois années supplémentaires à Sainte-Maxime
AGE MANAGER / RESPONSABLE GSE MRTT (H/F)
PERMANENT TECHNIQUE (H/F)
CHARGE DE GESTION RH INTERNATIONAL (H/F)
CONCEPTEUR ÉLECTRIQUE (H/F)
CONTRÔLEUR TRIDIMENSIONNEL P3 MÉCANIQUE GÉNÉRALE (H/F)
AGENT MCC (MAINTENANCE CONTROL CENTER) (H/F)
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus