Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Transport aérien Le transport aérien est aussi un secteur « en tension sur l'emploi »

Le transport aérien est aussi un secteur « en tension sur l'emploi »



30 JAN. 2024 | Emilie Drab
Le transport aérien est aussi un secteur « en tension sur l'emploi »
© Air France
Les nouvelles du transport aérien sont généralement mitigées. Si le trafic est quasiment revenu à son niveau de 2019 et devrait le dépasser en 2024, les enjeux de compétitivité du pavillon français, l'instabilité géopolitique ou les difficultés de la chaîne d'approvisionnement continuent de faire planer des menaces sur la reprise. Malgré cela, la filière reste « un secteur dynamique de création d'emplois », selon les mots de Pascal de Izaguirre, le président de la FNAM (Fédération nationale de l'aviation et de ses métiers). Cette année, elle devrait en effet être le cadre de 2 600 recrutements, tous métiers confondus - transport de passagers, de fret, travail aérien, maintenance, services aéroportuaires, etc.

Dans son rapport de branche 2023 sur l'année 2022, l'organisation avait constaté une forte augmentation des effectifs de 5,7 % entre 2021 et 2022 (+ 4 858 salariés), pour atteindre 85 000 salariés. Il s'agissait de la première année de reprise de l'emploi après la crise du covid, qui a vu la destruction de 9 000 postes sur deux ans). Le rattrapage se confirmera donc en 2024.

La FNAM a identifié plusieurs métiers particulièrement en tension : les mécaniciens, les métiers d'assistance en escale, ceux liés à la sûreté et le personnel navigant technique. En ce qui concerne les pilotes, le secteur a vu la réouverture des programmes de formation (notamment les cadets chez Air France) et Pascal de Izaguirre n'identifie pas de concurrence trop importante des compagnies étrangères. « Il y a une dynamique suffisamment forte sur le marché français pour attirer les pilotes puisque toutes les compagnies sont en phase de recrutement, compte tenu des perspectives d'augmentation des flottes et des pyramides des âges. »

L'enjeu majeur pour l'organisation est de travailler sur l'attractivité des métiers de l'aérien. Alors que s'ouvre la période des NAO (Négociations annuelles obligatoires), la FNAM s'est fixée pour objectif de conserver un salaire d'accueil (pour la première année d'activité) supérieur au SMIC d'environ 0,8 %. Elle aspire par ailleurs toujours à la mise en place d'une convention collective nationale unique pour tous les salariés français du transport aérien.

En parallèle, elle accorde une importance majeure à la formation, qu'il s'agisse d'apprentissage ou de formation continue - en particulier en faveur des personnels navigants et des mécaniciens. Enfin, dans le cadre de l'EDEC (Engagement de développement de l'emploi et des compétences), elle a élaboré un nouvel outil à destination des entreprises du secteur, des partenaires de l'emploi et des collaborateurs pour donner une meilleure vision du secteur, de ses métiers parfois contraignants - excluant souvent le télétravail et avec des horaires décalés -, des compétences nécessaires et des passerelles existantes. Baptisé « Mon emploi dans l'aérien », il est disponible depuis quelques jours.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Air India introduit une cabine premium economy dans ses Airbus A321neo Finnair achève le réaménagement de sa flotte long-courrier
L'IATA veut structurer le marché du carburant d'aviation durable Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Les traînées de condensation au coeur de l'attention de l'industrie « Les Airbus A350 et la classe affaires sont des développements naturels » pour IndiGo, Pieter Elbers, CEO
IATA : Plus de 30 milliards de dollars de bénéfices et près de 5 milliards de passagers pour le transport aérien en 2024 Boeing présente son plan d'amélioration de la qualité à la FAA
Comment Air France utilise l'intelligence artificielle au jour le jour EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
IL Y A 2 HEURES
Plus Ultra va ajouter cinq Airbus A330 à sa flotte
IL Y A 3 HEURES
SITA acquiert Asistim et se renforce sur les services de gestion des opérations aériennes
IL Y A 4 HEURES
Sabena technics fait l'acquisition d'Action Air Environnement et lance une division ISR
IL Y A 5 HEURES
Corsair attend toujours un retour à l'équilibre en 2023-2024
IL Y A 5 HEURES
MRO : GE Aerospace mise sur la fluorescence X
Le passager aérien change en France, mais est-ce vraiment une bonne nouvelle ?
« Le but de Moove est d'optimiser et rendre accessible l'aviation à la demande », Arthur Ingles, co-fondateur de Moove
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Airbus Helicopters remporte une commande géante de H225 Super Puma
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Quid des nouvelles commandes chinoises d'avions de ligne ?
Le Falcon 6X de Dassault en vedette à EBACE
EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT