Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Transport aérien Le transport aérien est aussi un secteur « en tension sur l'emploi »

Le transport aérien est aussi un secteur « en tension sur l'emploi »



30 JAN. 2024 | Emilie Drab
Le transport aérien est aussi un secteur « en tension sur l'emploi »
© Air France
Les nouvelles du transport aérien sont généralement mitigées. Si le trafic est quasiment revenu à son niveau de 2019 et devrait le dépasser en 2024, les enjeux de compétitivité du pavillon français, l'instabilité géopolitique ou les difficultés de la chaîne d'approvisionnement continuent de faire planer des menaces sur la reprise. Malgré cela, la filière reste « un secteur dynamique de création d'emplois », selon les mots de Pascal de Izaguirre, le président de la FNAM (Fédération nationale de l'aviation et de ses métiers). Cette année, elle devrait en effet être le cadre de 2 600 recrutements, tous métiers confondus - transport de passagers, de fret, travail aérien, maintenance, services aéroportuaires, etc.

Dans son rapport de branche 2023 sur l'année 2022, l'organisation avait constaté une forte augmentation des effectifs de 5,7 % entre 2021 et 2022 (+ 4 858 salariés), pour atteindre 85 000 salariés. Il s'agissait de la première année de reprise de l'emploi après la crise du covid, qui a vu la destruction de 9 000 postes sur deux ans). Le rattrapage se confirmera donc en 2024.

La FNAM a identifié plusieurs métiers particulièrement en tension : les mécaniciens, les métiers d'assistance en escale, ceux liés à la sûreté et le personnel navigant technique. En ce qui concerne les pilotes, le secteur a vu la réouverture des programmes de formation (notamment les cadets chez Air France) et Pascal de Izaguirre n'identifie pas de concurrence trop importante des compagnies étrangères. « Il y a une dynamique suffisamment forte sur le marché français pour attirer les pilotes puisque toutes les compagnies sont en phase de recrutement, compte tenu des perspectives d'augmentation des flottes et des pyramides des âges. »

L'enjeu majeur pour l'organisation est de travailler sur l'attractivité des métiers de l'aérien. Alors que s'ouvre la période des NAO (Négociations annuelles obligatoires), la FNAM s'est fixée pour objectif de conserver un salaire d'accueil (pour la première année d'activité) supérieur au SMIC d'environ 0,8 %. Elle aspire par ailleurs toujours à la mise en place d'une convention collective nationale unique pour tous les salariés français du transport aérien.

En parallèle, elle accorde une importance majeure à la formation, qu'il s'agisse d'apprentissage ou de formation continue - en particulier en faveur des personnels navigants et des mécaniciens. Enfin, dans le cadre de l'EDEC (Engagement de développement de l'emploi et des compétences), elle a élaboré un nouvel outil à destination des entreprises du secteur, des partenaires de l'emploi et des collaborateurs pour donner une meilleure vision du secteur, de ses métiers parfois contraignants - excluant souvent le télétravail et avec des horaires décalés -, des compétences nécessaires et des passerelles existantes. Baptisé « Mon emploi dans l'aérien », il est disponible depuis quelques jours.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Thai Airways va aussi s'engager sur le 777X de Boeing Figeac Aero inaugure une unité de production pour les nacelles du LEAP au Maroc
MRO : Première grande visite des 12 ans pour un Airbus A380 chez Lufthansa Technik Philippines Nouvelle année de croissance soutenue chez Safran
Airbus affiche de solides résultats avant l'accélération des montées en cadence ATR enregistre une belle croissance mais manque son objectif de livraison
MRO : Ryanair mise de plus belle sur la Jordanie pour sa flotte grandissante Compétition MTA : Avec son C-390, Embraer avance aussi ses pions en Inde
Les V-22 Osprey toujours cloués au sol Pari gagné pour Bombardier
IL Y A 3 HEURES
Thai Airways se tourne vers AerCap pour ses besoins de flotte les plus urgents
IL Y A 4 HEURES
JetSMART continue avec Pratt & Whitney pour motoriser 35 monocouloirs de la famille A320neo supplémentaires
IL Y A 6 HEURES
Airbus place 5 A350F et 3 A330neo de plus chez Starlux Airlines
IL Y A 6 HEURES
Maldivian poursuit la modernisation de sa flotte avec ATR
IL Y A 6 HEURES
Breeze Airways commande 10 Airbus A220 supplémentaires
L'Airbus A330neo n'a pas encore dit son dernier mot face au 787
« J'ose dire que Climate Impulse veut révolutionner l'aviation », Bertrand Piccard, explorateur
« Nous recherchons des profils spécialisés pour répondre aux besoins croissants de nos clients », Loïck Saul, directeur des Opérations chez APPI
Les articles les plus lus
Une nouvelle commande géante de monocouloirs se profile en Asie
La FAA bloque toute accélération de la production de 737 MAX chez Boeing
« On peut inverser le déclin du pavillon français », Pascal de Izaguirre, président de la FNAM
Vers un nouveau détricotage du fret aérien français ?
Le ministère de l'Intérieur acquiert 42 H145 auprès d'Airbus
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT