Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
Industrie spatiale     Vols habités     Missions     Lanceurs     Satellites    
 
Actualité aéronautique Espace Plus de 20 ans après Claudie Haigneré, Sophie Adenot devient la deuxième spationaute française

Plus de 20 ans après Claudie Haigneré, Sophie Adenot devient la deuxième spationaute française



24 NOV. 2022 | Frédéric Beniada
Plus de 20 ans après Claudie Haigneré, Sophie Adenot devient la deuxième spationaute française
© ESA
Dans les pas de Thomas Pesquet, le lieutenant-colonel Sophie Adenot va prochainement rejoindre la nouvelle promotion de spationautes de l'Agence spatiale européenne (ESA). Sophie Adenot a été choisie parmi les quelque 23 000 candidats européens qui ont répondu à la campagne de recrutement lancée en février 2021 par L'ESA.

« C'est un moment incroyable, je rêvais du spatial depuis que j'étais toute petite fille et le rêve devient...pas encore concret, car aujourd'hui je ne réalise pas encore ce qu'il se passe », a réagi la jeune femme devant la presse à Paris après l'annonce de la sélection où figurent également quatre autres futurs spationautes et le Français Arnaud Prost, qui intègre lui le corps de réserve de l'ESA.

Agée de 40 ans, Sophie Adenot est connue pour avoir été, en 2018, la première femme pilote d'essais d'hélicoptères au sein de la société Airbus Helicopters. Promue lieutenant-colonel au sein de l'Armée de l'Air et de l'Espace, elle compte plus de 3 000 heures de vol sur 22 types d'hélicoptères différents, dont une grande partie sur Caracal, « un bijou de technologie » dit-elle, sur lequel elle a travaillé comme ingénieur mais également effectué de nombreuses missions en milieu hostile.

Ce parcours exceptionnel remonte à sa plus tendre enfance. Tout a commencé avec la lecture de biographie de Marie Curie. A 14 ans, le premier vol de Claudie Haigneré est une révélation, un déclic. « Une grande dame. » La nouvelle spationaute affirme avoir essayé, plus jeune, de « faire tous les salons du Bourget pour essayer de la voir ».

« Je ne serais jamais arrivée où j'en suis, si je n'avais pas eu de modèles », assure Sophie Adenot qui rend aussi hommage à son grand-père, ancien mécanicien dans l'armée de l'Air, qui lui a donné son amour des belles machines.

Comme Thomas Pesquet, Sophie Adenot est diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure de l'Aéronautique et de l'Espace. Elle est aussi titulaire d'un « Master Of Science » en ingénierie des facteurs humains au prestigieux MIT (Massachusetts of Institute of Technology). En 2022, Sophie Adenot a été récompensée de l'Ordre National du Mérite et de la médaille de l'Assemblée Nationale honorant ses actions en tant qu'ambassadrice inspirante pour l'égalité des sexes dans les sciences. Parfaitement polyglotte, Sophie Adenot parle couramment l'anglais, l'allemand et le russe. La future spationaute est également une sportive accomplie. Professeure de yoga, elle dispose d'une licence de plongée sous-marine, pratique le parachutisme sportif et le planeur.


Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a fait réaliser une vidéo présentant le parcours de Sophie Adenot, dans le cadre du Forum Génération Egalité :




Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Au congrès de la FNAM, Patrice Vergriete présente sa vision pour le transport aérien MRO : Ryanair multiplie ses installations de maintenance pour faire face à la croissance de sa flotte
Boeing sous la menace de nouvelles poursuites La construction du nouvel aéroport de Lisbonne est peut-être enfin relancée
airBaltic souhaite participer au développement du Fokker Next Gen Entre 25 000 et 30 000 recrutements à prévoir en 2024 dans l'aéronautique
MRO : Les Airbus A320P2F et A321P2F d'EFW disposeront bientôt d'une ligne de conversions au Japon Des Boeing 777 bientôt convertis en avions tout cargo au Maroc ?
CMA CGM Air Cargo va desservir l'Amérique du Nord et doubler sa future flotte d'Airbus A350F Le premier Airbus A400M kazakh se dévoile
IL Y A 14 HEURES
Comlux va pouvoir installer la connectivité Sidewinder de Stellar Blu sur les ACJ TwoTwenty
IL Y A 15 HEURES
Collins Aerospace remporte un Crystal Cabin Award pour ses structures STARLight
IL Y A 15 HEURES
Le CUBE de Safran récompensé aux Crystal Cabin Awards
IL Y A 15 HEURES
Stelia Aerospace présente un siège éco-conçu, Opera Essential
IL Y A 16 HEURES
Les toilettes du D328eco de Deutsche Aircraft seront produites par Satys Cabin
Un salon de l'aviation d'affaires qui se cherche un peu...
« La digitalisation ne peut fonctionner que si elle s'accompagne d'une forte présence humaine », Paul Chiambaretto, directeur de la chaire Pégase
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Un nouveau petit coup de pouce de la FAA en faveur de Boeing
La France parmi les premières destinations des futurs Airbus A350 d'Emirates
Quid des nouvelles commandes chinoises d'avions de ligne ?
Boeing sous la menace de nouvelles poursuites
Le méga-aéroport Al Maktoum de Dubaï va devenir plus concret
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT