Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Défense L'Airbus A400M valide sa nouvelle capacité de lutte contre les incendies

L'Airbus A400M valide sa nouvelle capacité de lutte contre les incendies



Equipé d'un kit amovible pour la lutte contre les incendies, l'avion de transport militaire européen peut désormais larguer 20 tonnes d'eau en moins de 10 secondes. C'est deux fois la capacité offerte par les Dash 8 Q400 MR (Milan) qui équipent la Sécurité civile en France.
26 JUIL. 2022 | Romain Guillot
L'Airbus A400M valide sa nouvelle capacité  de lutte contre les incendies
Photo © Airbus Defence & Space
Airbus Defence & Space a clairement le sens du tempo, alors que l'Europe est en proie à d'importants incendies depuis le début de l'été. L'avionneur européen a réalisé avec succès une campagne d'essais en vol de l'A400M spécialement équipé d'un prototype de kit amovible pour la lutte contre les incendies. Les essais ont été menés en Espagne en étroite collaboration avec le 43e escadron de l'armée de l'Air espagnole spécialisé dans la lutte contre les incendies de forêt, les autorités européennes de lutte contre les incendies et le ministère espagnol de la Transition écologique et du Défi démographique (MITECO).

La nouvelle capacité de l'avion de transport militaire européen permet ainsi de larguer jusqu'à 20 tonnes d'eau en utilisant un seul réservoir amovible chargé en soute de type RORO (roll-on/roll-off). Les essais menés de jour en Espagne sont concluants, l'A400M parvenant à larguer l'intégralité de l'eau stockée dans le réservoir en moins de dix secondes, et à une vitesse de seulement 125 noeuds.

Le réservoir est équipé de deux sorties distinctes auxquelles sont raccordées des conduites d'eau affichant une section de près de 1/2 m2 à l'extrémité de la rampe arrière. Airbus précise par ailleurs que l'installation du kit ne nécessite aucune modification sur l'appareil, le rendant ainsi totalement compatible avec tous les avions actuels.

« Le développement de ce kit de lutte contre les incendies s'inscrit dans notre volonté de contribuer à créer un monde plus sûr et durable, grâce à nos actions et à nos produits. Nous sommes fermement convaincus que l'A400M peut jouer un rôle de tout premier plan dans la lutte contre la menace grandissante que constituent les feux de forêt, ainsi que dans le préservation des écosystèmes environnementaux », a déclaré Mike Schoellhorn, CEO d'Airbus Defence and Space.

Le nouveau dispositif n'est d'ailleurs pas s'en rappeler celui annoncé l'année dernière par AKKA Technologies (désormais Akkodis) avec une solution clé en main qui consistait à ajouter deux réservoirs pouvant contenir jusqu'à 10 tonnes d'eau chacun à bord de l'A400M. À titre d'indication, les capacités des bombardiers d'eau spécialisés tels que les actuels Canadair CL-415 et le Dash 8 Q400 MR sont de l'ordre de 6 tonnes et 10 tonnes respectivement.

L'avionneur européen annonce aussi que grâce à sa capacité de vol en suivi de terrain à basse altitude et à sa manoeuvrabilité à faibles vitesses, l'A400M est capable d'effectuer des largages d'eau avec une très grande précision et à très basse altitude (jusqu'à 150 pieds / 45 mètres). Outre le développement d'une version de série de ce kit, Airbus prévoit d'analyser ce type de missions en condition nocturne, afin de renforcer encore davantage la capacité et l'efficacité de l'appareil dans cette configuration.

Alors que certains débats en France pointent du doigt l'insuffisance des moyens aériens de la Sécurité civile suite aux incendies qui ont touchés simultanément la Gironde, les Bouches-du-Rhône et la Bretagne, la nouvelle capacité auxiliaire de l'A400M pourrait être une solution particulièrement rapide à mettre en place, d'autant qu'une nouvelle commande auprès de De Havilland Canada, notamment pour son nouveau bombardier d'eau amphibie DHC-515, ne pourront se concrétiser par des livraisons avant plusieurs années.

Pour rappel, l'Armée de l'Air et de l'Espace (AAE) aligne à elle seule 19 A400M Atlas. La Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 prévoit par ailleurs la livraison de 6 autres A400M avant la fin de l'année 2025. La France s'est engagée sur un total de 50 Atlas fermes en 2010.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Ils rendent la rubrique MRO & SUPPORT possible
Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
United Airlines doit renoncer à la livraison d'une centaine d'avions en 2024 Pas d'urgence à ouvrir de nouvelle base pour Transavia France
Ryanair en manque de Boeing 737 MAX Comment Safran gère le succès du LEAP
Une grande coopération transatlantique est mise en place pour lutter contre la distribution de pièces aéronautiques falsifiées Les Airbus A350 du projet Sunrise de Qantas accusent six mois de retard
L'Airbus A330neo décroche un nouveau gros client en Asie Orly 2035 : nouvelle salle d'embarquement et futur modèle mondial d'éco-aéroport
Thai Airways va aussi s'engager sur le 777X de Boeing Figeac Aero inaugure une unité de production pour les nacelles du LEAP au Maroc
IL Y A 5 HEURES
JetBlue et Spirit Airlines renoncent à leur fusion
IL Y A 5 HEURES
Airbus table sur une forte croissance des services au Moyen-Orient
IL Y A 6 HEURES
United Airlines doit renoncer à la livraison d'une centaine d'avions en 2024
IL Y A 6 HEURES
Icelandair tranche en faveur du GTF pour ses futurs Airbus A321LR et A321XLR
IL Y A 6 HEURES
Bell décroche un premier contrat pour son Relentless, alors que la certification se rapproche
Branle-bas de combat chez Boeing pour remettre la « Safety » au coeur de la production
« Le modèle ne peut plus tenir », Justine Coutard, directrice de Paris-Orly
« Nous recherchons des profils spécialisés pour répondre aux besoins croissants de nos clients », Loïck Saul, directeur des Opérations chez APPI
Les articles les plus lus
Une nouvelle commande géante de monocouloirs se profile en Asie
L'Airbus A330neo n'a pas encore dit son dernier mot face au 787
Qantas dévoile les cabines de ses Airbus A220
L'Airbus A330neo décroche un nouveau gros client en Asie
Comment Safran gère le succès du LEAP
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT