Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Transport aérien Finnair réaménage sa flotte long-courrier, lance un nouveau siège affaires et une classe Premium Economy

Finnair réaménage sa flotte long-courrier, lance un nouveau siège affaires et une classe Premium Economy



10 FEV. 2022 | Emilie Drab
Finnair réaménage sa flotte long-courrier, lance un nouveau siège affaires et une classe Premium Economy
© Finnair
C'est le retour des grandes annonces dans les programmes de réaménagement. Finnair a présenté le 10 février le résultat de quatre ans de travail et ce qui sera le symbole de sa renaissance après la crise de la covid-19 : ses nouvelles cabines long-courrier. L'événement est de taille : la compagnie se dote d'une nouvelle classe de voyage - la Premium Economy -, lance plusieurs nouveaux sièges avec Collins Aerospace (en classe affaires) et HAECO Cabin Solutions (pour la Premium Economy) et rafraîchit sa cabine économique. La nouvelle expérience, qui représente un investissement de 200 millions d'euros, sera mise en vente le 1er mars.

Certains passagers pourront toutefois en avoir un aperçu avant cette date. En effet, deux appareils de la flotte sont déjà équipés, dont le dernier A350-900 livré à la compagnie en décembre (OH-LWS), et l'un sera mis en service dès cette semaine. Finnair prévoit que toute sa flotte actuelle soit dotée des nouvelles cabines pour l'anniversaire de ses cent ans, soit d'ici la fin 2023, ce qui représente dix-sept Airbus A350-900 et huit A330-300 (trois étant utilisés pour des vols cargo en ce moment). Les travaux de modifications seront réalisés à Hong-Kong par HAECO. Deux autres A350 sont attendus au quatrième trimestre 2024 et au premier trimestre 2025 ; ils seront aménagés par Airbus.

Finnair lance le siège AirLounge de Collins Aerospace en classe affaires

Finnair a décidé de repenser totalement sa classe affaires. Pour cela, elle a collaboré avec Collins Aerospace et lancé le nouveau fauteuil AirLounge. La principale nouveauté de ce fauteuil est de parier sur un dossier fixe, sans mécanisme d'inclinaison. En jouant sur les contours et les courbes de ce dossier, qui se fond avec l'ensemble de la coque, l'espace est agrandi puisque le passager peut l'utiliser dans sa totalité, s'asseoir selon différents angles, en fonction de son confort, et ajuster sa position avec les coussins.


Image © Finnair

Le fauteuil permet bien sûr d'avoir un lit. Il suffit de déployer les panneaux intégrés jusqu'à l'ottoman situé sous la coque du siège devant. Un matelas et un duvet sont également fournis. L'intimité est préservée grâce à la forme de la coque et, pour les sièges du milieu, par un panneau de séparation - escamotable si l'on voyage avec quelqu'un.


Image © Finnair

Autrement, le fauteuil est doté de toutes les fonctionnalités attendues par les voyageurs : rangements, prises de chargement et même un système sans fil de chargement, écran de 18 pouces, veilleuse qui prolonge le mood lighting nordique conçu avec Jetlite pour réduire les effets du jet lag, casque antibruit, voyant qui indique que l'on ne veut pas être dérangé... Et avec des fauteuils disposés en 1-2-1, chaque passager a un accès direct au couloir.


Image © Finnair

L'installation d'une Premium Economy, LA nouveauté de ces cabines

Avant même la survenue de la crise sanitaire, Finnair avait constaté que la classe Premium Economy gagnait en popularité et envisageait d'en introduire une sur sa flotte long-courrier. De fait, les travaux de réflexion ont débuté dès 2018. La crise n'a fait que repousser un petit peu le projet mais à aucun moment il n'a été question de renoncer à cet investissement. La compagnie est en effet persuadée que cette classe répond encore mieux qu'avant aux envies des passagers. « On constate une augmentation de la demande pour les produits premium. Les gens sont restés enfermés chez eux trop longtemps, ils veulent redécouvrir le monde et améliorer cette expérience », souligne Topi Manner, le CEO de Finnair.


Image © Finnair

Pour répondre à cette envie, la compagnie propose une nouvelle classe Premium Economy, qui se positionne comme une amélioration de l'expérience de classe économique. Située dans une cabine dédiée, elle abrite entre 21 et 26 fauteuils disposés en 2-4-2 sur A350 et en 2-3-2 sur A330. Les fauteuils ont été conçus avec HAECO Cabin Solutions à partir du concept de sièges Vector et Finnair est la cliente de lancement de ces Vector Premium. Ils offrent un pitch de 38 pouces et 50% d'espace en plus au passager qu'en classe économique. Pouvant s'incliner de 8 pouces, ils sont constitués de mousse à mémoire de forme et dotés d'un appuie-tête ajustable, d'un repose-jambes, d'un écran de 13 pouces, de prises de chargement et de rangements. Un casque antibruit et un coussin de voyage seront fournis.


Image © Finnair

Un rafraîchissement de la cabine économique

Les 80% de voyageurs de Finnair voyageant en classe économique avant la pandémie n'ont pas été oubliés. La cabine économique des seize A350 en service en fin d'année dernière va être modernisée avec le renouvellement des revêtements de sièges et le changement des écrans pour l'accès au système de divertissement en vol. Sur les trois derniers appareils livrés (celui reçu en décembre et les deux attendus en 2024 et 2025), ainsi que sur l'ensemble des A330, de nouveaux fauteuils sont ou seront installés. Plus légers, les nouveaux sièges se basent eux aussi sur les Vector d'HAECO, sont plus ergonomiques que ceux qu'ils remplacent, sont dotés de prises USB, de rangements et d'un écran de 12 pouces.


Image © Finnair


Image © Finnair

Dans toutes les classes de voyage, Finnair s'est associé à littala et Marimekko pour le design de la vaisselle et des textiles. Quant au système de divertissement et de connectivité en vol, il est fourni par Panasonic Avionics. Le service à bord a également été revu et sera mis en place dans le courant de l'année.


Image © Finnair

L'installation des nouvelles cabines va faire baisser le volume général de l'offre de Finnair en classe affaires. Trois configurations seront disponibles, permettant à la compagnie de s'adapter le mieux possible aux spécificités des destinations. Tous les A330-300 pourront accueillir 279 passagers au total, avec 28 fauteuils en classe affaires, 21 en Premium Economy et 230 en classe économique - contre deux configurations disponibles à 263 et 289 places, avec 45 et 32 fauteuils en classe affaires respectivement.

Deux configurations seront en revanche proposées sur A350, l'une de 278 places avec 43 fauteuils en classe affaires, 24 en Premium Economy et 211 en classe économique, l'autre de 321 places avec 30 fauteuils en classe affaires, 26 en Premium Economy et 265 en classe économique - contre deux configurations disponibles à 297 et 336 places, avec 46 et 32 fauteuils en classe affaires respectivement.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Ils rendent la rubrique MRO & SUPPORT possible
Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
SITA acquiert Asistim et se renforce sur les services de gestion des opérations aériennes Air India introduit une cabine premium economy dans ses Airbus A321neo
Finnair achève le réaménagement de sa flotte long-courrier L'IATA veut structurer le marché du carburant d'aviation durable
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo Les traînées de condensation au coeur de l'attention de l'industrie
« Les Airbus A350 et la classe affaires sont des développements naturels » pour IndiGo, Pieter Elbers, CEO IATA : Plus de 30 milliards de dollars de bénéfices et près de 5 milliards de passagers pour le transport aérien en 2024
Boeing présente son plan d'amélioration de la qualité à la FAA Comment Air France utilise l'intelligence artificielle au jour le jour
IL Y A 17 HEURES
Air Antilles reprend ses vols le 24 juin
IL Y A 23 HEURES
« Le défi de l'armée de l'air et de l'espace est de conserver les gens que nous avons mis du temps à former », général Stéphane Mille, CEMAA
20 JUIN 2024
Plus Ultra va ajouter cinq Airbus A330 à sa flotte
20 JUIN 2024
SITA acquiert Asistim et se renforce sur les services de gestion des opérations aériennes
20 JUIN 2024
Sabena technics fait l'acquisition d'Action Air Environnement et lance une division ISR
Le passager aérien change en France, mais est-ce vraiment une bonne nouvelle ?
« Le défi de l'armée de l'air et de l'espace est de conserver les gens que nous avons mis du temps à former », général Stéphane Mille, CEMAA
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Airbus Helicopters remporte une commande géante de H225 Super Puma
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Le Falcon 6X de Dassault en vedette à EBACE
EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
Airbus : l'Allemagne va commander des Eurofighter supplémentaires
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT