Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Défense Lockheed Martin opte pour le site d'Airbus à Mobile pour l'assemblage des A330 destinés au ravitailleur LMXT

Lockheed Martin opte pour le site d'Airbus à Mobile pour l'assemblage des A330 destinés au ravitailleur LMXT



Entre 140 et 160 Airbus A330 pourraient bien être assemblés sur le site de l'avionneur européen à Mobile (Alabama) pour les besoins de Lockheed Martin dans le cadre du futur avion ravitailleur KC-Y de US Air Force.
31 JAN. 2022 | Romain Guillot
Lockheed Martin opte pour le site d'Airbus à Mobile pour l'assemblage des A330 destinés au ravitailleur LMXT
© Lockheed Martin
Ce sera Mobile, en Alabama, à proximité des lignes d'assemblage d'Airbus déjà présentes pour les A320 et A220. Lockheed Martin vient de révéler son choix quant à l'emplacement du processus d'assemblage final des Airbus A330 destinés à son programme d'avions ravitailleurs LMXT dans le cadre de la nouvelle compétition KC-Y de l'US Air Force.

Ce choix s'avère évidemment des plus logiques au regard de la présence de l'avionneur européen sur place depuis 2015, sans oublier l'avantage offert par l'accès du site industriel à des navires de transport depuis l'Europe, à l'instar du « Mobile Express » qui transporte les éléments de monocouloirs Airbus.

Le processus de conversion de l'A330 produit en version commerciale vers le ravitailleur LMXT sera quant à lui effectué dans les installations de Lockheed Martin Aeronautics à Marietta (Géorgie), qui accueillent notamment la production finale du C-130J Super Hercules ainsi que le centre de production des voilures du programme F-35 Lightning II.

Lockheed Martin avait dévoilé sa proposition LMXT en septembre dernier, un appareil présenté comme le « prochain avion ravitailleur stratégique américain construit en Amérique par des Américains pour des Américains ». Dérivé de l'A330 MRTT de l'avionneur européen (A330-200), le LMXT disposera d'une capacité de carburant plus importante (271 000 livres contre 242 000) pour creuser l'écart avec son concurrent KC-46A Pegasus chez Boeing, déjà commandé à 100 exemplaires par le Pentagone (sur 179 exemplaires prévus) dans le cadre du programme KC-X, et dont les livraisons doivent s'achever en 2029.

L'appel d'offres du programme KC-Y concerne quant à lui entre 140 et 160 exemplaires, avec une plateforme qui devra être opérationnelle en 2029. Lockheed Martin agira en tant que maître d'oeuvre du programme, en lien direct avec l'US Air Force.

L'A330 LMXT de Lockheed Martin disposera notamment du premier système de ravitaillement en vol entièrement automatisé au monde (A3R).

Selon l'industriel américain, les retombées économiques pour les États de l'Alabama et de Géorgie s'élèveront à plus de 8,3 milliards de dollars par an, y compris les ventes totales, les contrats fournisseurs, la masse salariale des employés, les impôts et les dons de bienfaisance. Plus de 630 fournisseurs dans les deux États soutiennent les programmes de Lockheed Martin. L'activité d'Airbus à Mobile génère quant à elle déjà plus de 15 000 emplois pour des retombées économiques estimées à 1,2 milliard de dollars (production et salaires seulement).

« L'établissement de ce travail de production en Alabama et en Géorgie confirme l'engagement de Lockheed Martin selon lequel le LMXT sera construit en Amérique, par des Américains, pour des Américains », a déclaré le président-directeur général de Lockheed Martin, James Taiclet. « Le LMXT renforcera la sécurité mondiale en permettant à nos militaires américains de mener à bien leurs missions les plus critiques à des distances étendues. Chez nous, le LMXT renforcera la croissance de l'emploi et la fabrication en s'appuyant sur l'expérience et les talents d'une main-d'oeuvre américaine de haute technologie dans deux États qui ont fait leurs preuves dans le domaine de l'aviation » a-t-il poursuivi.

Pour C. Jeffrey Knittel, président-directeur général d'Airbus Americas, « notre main-d'oeuvre américaine, composée à plus de 35% d'anciens combattants, est impatiente de voir un ravitailleur de l'Air Force rejoindre la flotte d'appareils Airbus volants déjà pour l'armée américaine, la garde nationale, la marine et la garde côtière ».

À noter que Lockheed Martin n'a pas encore donné d'indication quant à la motorisation de sa proposition.
Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
SITA acquiert Asistim et se renforce sur les services de gestion des opérations aériennes Air India introduit une cabine premium economy dans ses Airbus A321neo
Finnair achève le réaménagement de sa flotte long-courrier L'IATA veut structurer le marché du carburant d'aviation durable
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo Les traînées de condensation au coeur de l'attention de l'industrie
« Les Airbus A350 et la classe affaires sont des développements naturels » pour IndiGo, Pieter Elbers, CEO IATA : Plus de 30 milliards de dollars de bénéfices et près de 5 milliards de passagers pour le transport aérien en 2024
Boeing présente son plan d'amélioration de la qualité à la FAA Comment Air France utilise l'intelligence artificielle au jour le jour
IL Y A 11 HEURES
easyJet passe au numérique pour son Compte Rendu Matériel
IL Y A 11 HEURES
CAE inaugure un centre de formation pour Gulfstream à Savannah
IL Y A 11 HEURES
Condor tient son premier Airbus A321neo
IL Y A 11 HEURES
Chris Celtruda nommé à la tête de Chromalloy
IL Y A 12 HEURES
La flotte multinationale d'A330 MRTT de l'OTAN monte en capacité
Le passager aérien change en France, mais est-ce vraiment une bonne nouvelle ?
« Le défi de l'armée de l'air et de l'espace est de conserver les gens que nous avons mis du temps à former », général Stéphane Mille, CEMAA
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Airbus Helicopters remporte une commande géante de H225 Super Puma
Airbus va étendre le nombre d'aéroports accessibles à l'A330neo
Le Falcon 6X de Dassault en vedette à EBACE
EBACE : Airbus Corporate Helicopters au beau fixe
Airbus : l'Allemagne va commander des Eurofighter supplémentaires
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT