À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Ryanair perd 815 millions d'euros en 2020 et attend toujours ses Boeing 737 MAX

Ryanair perd 815 millions d'euros en 2020 et attend toujours ses Boeing 737 MAX

17 MAI 2021 | Emilie Drab | 703 mots
Ryanair perd 815 millions d'euros en 2020 et attend toujours ses Boeing 737 MAX
© Piotr Mitelski - Ryanair
L'année fiscale de Ryanair commence le 1er avril et s'achève le 31 mars de l'année suivante. L'année fiscale 2021 a donc débuté au plus fort de la pandémie de SARS-CoV-2 et des restrictions de voyage pour s'achever sur la morosité de la troisième vague épidémique en Europe. Cela se ressent dans le bilan de la compagnie, qui a dû prendre des mesures drastiques de réduction des opérations.

Ainsi, Ryanair publie un chiffre d'affaires en chute de 81% à 1,64 milliard d'euros et une perte nette de 815 millions d'euros, hors dépréciation de ses couvertures carburant et change (contre un bilan net positif de plus d'un milliard d'euros en 2019). Le nombre de passagers a chuté proportionnellement au chiffre d'affaires, de 81%, avec 27,5 millions de voyageurs, bien loin des 148,6 millions de 2019. Le coefficient de remplissage perd 24 points de pourcentage, restant à 71%. En revanche, la low-cost a constaté une hausse des dépenses auxiliaires de la part de ses passagers de 11%, ceux-ci ayant été plus enclins à profiter de l'embarquement prioritaire et à réserver leurs fauteuils.

Le choc de la crise a obligé Ryanair, comme ses consoeurs, à travailler encore sur ses coûts afin de maintenir la tête hors de l'eau en attendant la reprise. Elle a ainsi réduit les paies et bonus de ses dirigeants et son personnel a lui aussi consenti des réductions de salaires pour la période de la crise. Des négociations ont également eu lieu avec les aéroports pour réduire les coûts, prendre des mesures de stimulation du trafic et étendre des accords de croissance.

Par ailleurs, Ryanair rappelle qu'elle a augmenté ses commandes de 737-8200 (passant de 135 à 210 appareils), parallèlement à l'obtention d'un dédommagement pour les deux ans de retard dans leur livraison, là encore pour réduire ses coûts dans les années à venir. Dans un communiqué, la low-cost indique attendre le premier de ces Boeing 737-8 à capacité accrue d'ici la fin du mois et espérer en compter une soixantaine d'ici l'été 2022. Mais Michael O'Leary, le président du groupe, s'est déclaré « furieux contre Boeing » car les livraisons ont encore glissé (en raison des problèmes électriques). « Si l'équipe de direction de Seattle continue à si mal gérer ce processus, je pense qu'il y a un risque réel que nous ne voyions aucun de ces avions avant l'été 2021. » La compagnie est pressée de les intégrer à sa flotte car elle pense qu'ils lui permettront « de creuser encore l'écart entre Ryanair et les autres compagnies européennes dans la prochaine décennie. »

Ryanair estime qu'elle est bien armée pour profiter de la reprise lorsqu'elle se présentera. Si les campagnes de vaccination en Europe atteignent leurs objectifs en termes de rapidité de déploiement et que la plupart de la population européenne est vaccinée d'ici septembre, un fort rebond de la demande pourrait survenir au second semestre. La low-cost estime qu'elle aura alors les moyens de proposer des tarifs très bas et de saisir les opportunités de croissance offertes par le retrait total ou partiel de ses concurrentes sur certaines routes et les capacités très diminuées sur le réseau européen. Plusieurs nouvelles bases ont ainsi déjà été annoncées.

Malgré cela, elle reste prudente. Le manque de coordination des gouvernements européens dans l'instauration et la levée des restrictions de voyage empêche les passagers de planifier des déplacements, même si une forte hausse des réservations a été constatée depuis avril. Etant donné le lent démarrage en mars et avril, Ryanair continue de penser que son bilan pour l'année fiscale 2022 sera dans la partie basse de ses prévisions en termes de passagers transportés (entre 80 et 120 millions) et qu'elle réussira au mieux à publier un résultat net à l'équilibre, cet objectif ne pouvant être atteignable que si les restrictions sont levées à temps pour la haute saison (juillet, août et septembre). Elle espère retrouver un rythme de croissance similaire à celui qu'elle connaissait avant la crise durant l'été 2022.

Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Une sélection d'actualités récentes
21 JAN. 2022  
L'Airbus A330P2F arrive aux Amériques avec Altavair et MasAir Cargo L'Airbus A330P2F arrive aux Amériques avec Altavair et MasAir Cargo
Elbe Flugzeugwerke GmbH (EFW), la coentreprise d'Airbus et ST Engineering, vient de livrer un premier A330-200P2F (Passenger-to-Freighter) au loueur Altavair ...
21 JAN. 2022  
Cédric Pastour, fondateur de Star Airlines, est décédé Cédric Pastour, fondateur de Star Airlines, est décédé
Cédric Pastour, figure incontournable du transport aérien français durant des décennies, est décédé le 20 janvier, à la suite d'une ...
19 JAN. 2022  
Dassault Aviation : les 6 premiers Rafale grecs sont arrivés à Tanagra, la signature des 6 nouveaux exemplaires est imminente Dassault Aviation : les 6 premiers Rafale grecs sont arrivés à Tanagra, la signature des 6 nouveaux exemplaires est imminente
Les 6 premiers Rafale de l'armée de l'air grecque sont arrivés sur la base aérienne de Tanagra, près de Thèbes ...
19 JAN. 2022  
HAECO Hong Kong remplace les winglets d'un 737NG de Virgin Australia HAECO Hong Kong remplace les winglets d'un 737NG de Virgin Australia
HAECO Hong Kong a annoncé avoir récemment réalisé avec succès la première modification de winglets sur un 737-800 de ...
19 JAN. 2022  
La Commission européenne approuve une aide d'Etat à Air Austral La Commission européenne approuve une aide d'Etat à Air Austral
La Commission européenne a approuvé une aide de l'Etat français à Air Austral, pour un montant de 20 millions d'euros. ...
Cette sélection d'actualités est issue de la rubrique ALERTAVIA. Les abonnés du Journal de l'Aviation ont accès à un nombre beaucoup plus important d'actualités chaque jour. Pour en savoir plus, découvrez nos différentes formules d'abonnement.
Les derniers articles Transport aérien
21 JAN. 2022
Airbus annule la commande de Qatar Airways pour 50 A321neo
Le torchon brûle entre Airbus et Qatar Airways. L'avionneur a confirmé à Reuters qu'il avait annulé la commande de Qatar Airways pour une cinquantaine d'Airbus de la famille ...
20 JAN. 2022
Le déploiement de la 5G aux Etats-Unis interfère avec les opérations aériennes
Après avoir accepté un report de six semaines à la demande de la FAA, les opérateurs de télécommunications américains Verizon et AT&T ont activé leurs antennes 5G sur ...
19 JAN. 2022
« Le plus gros problème d'Emirates sera la fin de l'A380 ; il est vital dans le business model » - Tim Clark, PDG d'Emirates
Invité du Podcast de l'Aviation cette semaine, Tim Clark, PDG d'Emirates. Dans la première partie de cet entretien réalisé à l'occasion du salon aéronautique de Dubaï, Tim Clark a ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Le déploiement de la 5G aux Etats-Unis interfère avec les opérations aériennes Les investissements dans l'automatisation et le développement durable devraient repartir à la hausse en 2022, selon SITA
Brazzaville choisit Allegiance Capital comme partenaire stratégique pour la relance d'ECAir Allegiant Air se convertit au Boeing 737 MAX
L'État malgache et Meridiam se réconcilient et inaugurent le nouveau terminal de l'aéroport d'Antananarivo Afrique : les compagnies aériennes réduisent leurs pertes mais les conditions d'exploitation restent pénibles
China Airlines tient son premier Airbus A321neo et dévoile ses nouvelles cabines régionales Soutenue par l'investissement privé, Nigeria Air pourrait (enfin) décoller en avril 2022
21 JAN. 2022
L'Airbus A321 cargo perce aussi au Japon grâce à Japan Airlines et Yamato
21 JAN. 2022
L'Airbus A330P2F arrive aux Amériques avec Altavair et MasAir Cargo
21 JAN. 2022
FACC va concevoir une partie de la cabine du Challenger 3500
21 JAN. 2022
Lufthansa Technik et CFM International signent un accord sur les services au LEAP-1B
21 JAN. 2022
Cédric Pastour, fondateur de Star Airlines, est décédé
L'autre mégacontrat en préparation chez Air France-KLM
« Le plus gros problème d'Emirates sera la fin de l'A380 ; il est vital dans le business model » - Tim Clark, PDG d'Emirates
« C'est maintenant qu'il faut préparer ses moteurs pour la reprise », Earl Exum, PDG d'IAE
Les articles les plus lus
« Le plus gros problème d'Emirates sera la fin de l'A380 ; il est vital dans le business model » - Tim Clark, PDG d'Emirates
L'autre mégacontrat en préparation chez Air France-KLM
Le Rafale Marine sur une rampe de lancement en Inde
Airbus crée officiellement Airbus Atlantic
Airbus remporte une nouvelle commande d'Aviation Capital Group pour 60 appareils
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2022 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT