À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Norwegian abandonne le long-courrier

Norwegian abandonne le long-courrier

Emilie Drab
14 JAN. 2021 | 443 mots
Norwegian abandonne le long-courrier
© Norwegian
Vu les difficultés particulièrement importantes de Norwegian depuis trois ans et leur aggravation brutale avec la survenue de la crise covid, l'activité long-courrier de la compagnie semblait déjà sur la sellette. Le conseil d'administration du groupe vient de confirmer son abandon. Un nouveau plan de restructuration a été présenté le 14 janvier, qui aspire à un retour aux sources du succès de la compagnie : le low-cost court-courrier.

« Notre réseau court courrier a toujours été le pilier de Norwegian et constituera la base d'un futur modèle économique résilient », a déclaré Jacob Schram, son PDG. La low-cost va ainsi porter toute son attention sur la desserte du réseau intérieur norvégien - le seul qui subsiste actuellement et desservi grâce à six 737 -, celle des pays nordiques et celle des grandes destinations européennes. Ceci avec une flotte de Boeing 737. Elle espère pouvoir en exploiter une cinquantaine en 2021 puis ajouter une vingtaine de plus en 2022 - elle exploitait 140 appareils avant la crise.

N'étant plus en mesure de desservir ses principaux marchés long-courrier (en tête desquels les Etats-Unis) en raison des restrictions sur les voyages et n'ayant aucune perspective sur l'amélioration de la demande en raison de l'ajout régulier de nouvelles mesures, la compagnie a jugé que l'activité n'était plus viable. « Ces opérations ne continueront pas », indique-t-elle. C'est ainsi un nouveau rêve de Bjorn Kjos, le fondateur du groupe, qui est enterré.

Les conséquences vont se faire sentir en France, au Royaume-Uni, en Italie et aux Etats-Unis, où Norwegian avait des bases pour ces opérations long-courrier. Les entités gérant l'emploi du personnel sur place seront mises en faillite. Quant aux Boeing 787, cloués au sol depuis mars 2020, ils ne voleront plus sous les couleurs de la compagnie.

Par ailleurs, la compagnie veut réduire massivement son endettement à 20 milliards de couronnes (contre 48,5 milliards fin septembre) et lever 4 à 5 milliards de couronnes, par l'émission de nouvelles actions en faveur des actionnaires actuels, par des placements privés et un instrument hybride. La compagnie s'est de nouveau rapprochée du gouvernement norvégien en vue d'une potentielle participation au plan. Celle-ci est désormais à l'étude, le gouvernement jugeant la demande différente de celle examinée (et rejetée) en novembre dernier.

Optimiste, Norwegian veut croire à un redressement rapide. « Sur la base d'hypothèses prudentes, tant en ce qui concerne la durée de la pandémie que les revenus, les coûts et les facteurs de charge, la société prévoit un EBITDA positif après la reconstruction en 2021 », indique-t-elle.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Sur le même thème
Norwegian : les actionnaires soutiennent le plan de sauvetage de la compagnie low-cost Norwegian : les actionnaires soutiennent le plan de sauvetage de la compagnie low-cost
Norwegian se place sous la protection de la loi norvégienne sur les faillites Norwegian se place sous la protection de la loi norvégienne sur les faillites
Norwegian joue son va-tout pour tenter de survivre Norwegian joue son va-tout pour tenter de survivre
Norwegian réduit ses effectifs à 600 personnes et sa flotte active à six appareils pour l'hiver Norwegian réduit ses effectifs à 600 personnes et sa flotte active à six appareils pour l'hiver
Les derniers articles Transport aérien
IL Y A 11 HEURES
Volotea va aussi se mettre à l'Airbus A320
Volotea a discrètement décidé d'opérer avec des Airbus A320. Alignant désormais une flotte tout Airbus depuis quelques jours (20 A319) en se séparant de ses deux derniers 717, ...
15 JAN. 2021
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine
Industrie & Technologie Le siège Z110i de Safran monte à bord des E-Jets Le nouveau siège de classe économique Z110i de Safran Seats vient d'être certifié pour venir intégrer les ...
12 JAN. 2021
L'IATA redoute les six prochains mois
Pour son premier rendez-vous de 2021, l'IATA ne s'est pas montrée très optimiste. L'association a en effet constaté à regret que la situation du transport aérien s'était détériorée ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
L'IATA redoute les six prochains mois Les enchères montent pour le rachat de Signature Aviation
Quelles perspectives pour les compagnies africaines en 2021 ? Afrique : Le marché du fret aérien en pleine relance se heurte à la pénurie de capacité et aux lacunes de la chaine logistique
ANALYSE : Quel avenir pour les acteurs du « wet-lease » dans le monde d'après ? Norwegian se place sous la protection de la loi norvégienne sur les faillites
GOL sera la première à remettre le Boeing 737 MAX en service Sudan Airways voudrait sortir de deux décennies de turbulences
IL Y A 4 HEURES
Les aéroports de Paris très sévèrement impactés par la pandémie en 2020
IL Y A 11 HEURES
Volotea va aussi se mettre à l'Airbus A320
IL Y A 12 HEURES
Taxis volants : une trentaine d'acteurs pour développer une filière française
IL Y A 12 HEURES
Le fondateur des compagnies Orient Thai et One-Two-Go est décédé
IL Y A 13 HEURES
L'aéroport de Francfort Main est revenu au niveau de 1984
L'activité civile de Dassault Aviation décroche
Pourquoi AKKA se renforce dans le maintien de la navigabilité des avions les plus récents
Les articles les plus lus
La police du ciel Suisse bientôt opérationnelle 24 heures sur 24
Une nouvelle année en perspectives pour l'aéronautique civile
L'équipage du Boeing 737-500 de Sriwijaya Air n'a pas émis de signal de détresse
Airbus aura finalement réussi à livrer un total de 566 avions commerciaux en 2020
Easyjet repousse ses livraisons d'Airbus A320neo de plusieurs années
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2021 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT