Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Transport aérien Norwegian abandonne le long-courrier

Norwegian abandonne le long-courrier



14 JAN. 2021 | Emilie Drab
Norwegian abandonne le long-courrier
© Norwegian
Vu les difficultés particulièrement importantes de Norwegian depuis trois ans et leur aggravation brutale avec la survenue de la crise covid, l'activité long-courrier de la compagnie semblait déjà sur la sellette. Le conseil d'administration du groupe vient de confirmer son abandon. Un nouveau plan de restructuration a été présenté le 14 janvier, qui aspire à un retour aux sources du succès de la compagnie : le low-cost court-courrier.

« Notre réseau court courrier a toujours été le pilier de Norwegian et constituera la base d'un futur modèle économique résilient », a déclaré Jacob Schram, son PDG. La low-cost va ainsi porter toute son attention sur la desserte du réseau intérieur norvégien - le seul qui subsiste actuellement et desservi grâce à six 737 -, celle des pays nordiques et celle des grandes destinations européennes. Ceci avec une flotte de Boeing 737. Elle espère pouvoir en exploiter une cinquantaine en 2021 puis ajouter une vingtaine de plus en 2022 - elle exploitait 140 appareils avant la crise.

N'étant plus en mesure de desservir ses principaux marchés long-courrier (en tête desquels les Etats-Unis) en raison des restrictions sur les voyages et n'ayant aucune perspective sur l'amélioration de la demande en raison de l'ajout régulier de nouvelles mesures, la compagnie a jugé que l'activité n'était plus viable. « Ces opérations ne continueront pas », indique-t-elle. C'est ainsi un nouveau rêve de Bjorn Kjos, le fondateur du groupe, qui est enterré.

Les conséquences vont se faire sentir en France, au Royaume-Uni, en Italie et aux Etats-Unis, où Norwegian avait des bases pour ces opérations long-courrier. Les entités gérant l'emploi du personnel sur place seront mises en faillite. Quant aux Boeing 787, cloués au sol depuis mars 2020, ils ne voleront plus sous les couleurs de la compagnie.

Par ailleurs, la compagnie veut réduire massivement son endettement à 20 milliards de couronnes (contre 48,5 milliards fin septembre) et lever 4 à 5 milliards de couronnes, par l'émission de nouvelles actions en faveur des actionnaires actuels, par des placements privés et un instrument hybride. La compagnie s'est de nouveau rapprochée du gouvernement norvégien en vue d'une potentielle participation au plan. Celle-ci est désormais à l'étude, le gouvernement jugeant la demande différente de celle examinée (et rejetée) en novembre dernier.

Optimiste, Norwegian veut croire à un redressement rapide. « Sur la base d'hypothèses prudentes, tant en ce qui concerne la durée de la pandémie que les revenus, les coûts et les facteurs de charge, la société prévoit un EBITDA positif après la reconstruction en 2021 », indique-t-elle.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Les Airbus A350 du projet Sunrise de Qantas accusent six mois de retard Orly 2035 : nouvelle salle d'embarquement et futur modèle mondial d'éco-aéroport
Thai Airways va aussi s'engager sur le 777X de Boeing Figeac Aero inaugure une unité de production pour les nacelles du LEAP au Maroc
MRO : Première grande visite des 12 ans pour un Airbus A380 chez Lufthansa Technik Philippines Nouvelle année de croissance soutenue chez Safran
Airbus affiche de solides résultats avant l'accélération des montées en cadence ATR enregistre une belle croissance mais manque son objectif de livraison
MRO : Ryanair mise de plus belle sur la Jordanie pour sa flotte grandissante Une nouvelle commande géante de monocouloirs se profile en Asie
23 FEV. 2024
« L'avenir, c'est ce qu'on fait de la technologie », Bertrand Piccard, explorateur
23 FEV. 2024
Air Tahiti acquiert un nouvel ATR 72-600
23 FEV. 2024
Muriel Assouline et Marc-Antoine Blondeau deviennent directeurs généraux d'Air Caraïbes et French bee
23 FEV. 2024
Qantas dévoile les cabines de ses Airbus A220
22 FEV. 2024
Collins Aerospace fournira des équipements avioniques pour les nouveaux 737 MAX d'Air India
L'Airbus A330neo n'a pas encore dit son dernier mot face au 787
« L'avenir, c'est ce qu'on fait de la technologie », Bertrand Piccard, explorateur
« Nous recherchons des profils spécialisés pour répondre aux besoins croissants de nos clients », Loïck Saul, directeur des Opérations chez APPI
Les articles les plus lus
Une nouvelle commande géante de monocouloirs se profile en Asie
L'Airbus A330neo n'a pas encore dit son dernier mot face au 787
La FAA bloque toute accélération de la production de 737 MAX chez Boeing
« On peut inverser le déclin du pavillon français », Pascal de Izaguirre, président de la FNAM
Pari gagné pour Bombardier
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT