À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Delta Air Lines essuie une lourde perte troisième trimestre mais se veut optimiste

Delta Air Lines essuie une lourde perte troisième trimestre mais se veut optimiste

Le Journal de l'Aviation avec AFP
13 OCT. 2020 | 679 mots
Delta Air Lines essuie une lourde perte troisième trimestre mais se veut optimiste
© Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés
Delta Air Lines, désormais résignée à l'idée d'affronter au moins deux années de vaches maigres comme le reste du secteur aérien, cherche à réduire ses coûts et espère un nouveau coup de pouce du gouvernement pour éviter des licenciements massifs.

"Bien que la route devant nous soit encore longue, (...) nous constatons des améliorations progressives de notre activité, qui est performante dans les facteurs dont nous avons le contrôle", a commenté le PDG de Delta Air Lines, Ed Bastian, mardi lors d'une conférence téléphonique.

Surtout, les consommateurs semblent de plus en plus confiants à l'idée de prendre l'avion en pleine pandémie, ce qui devrait permettre au secteur de sortir petit à petit la tête de l'eau.

"A l'approche des fêtes de fin d'année, nous nous réjouissons des tendances de réservations pour Thanksgiving (le 26 novembre, ndlr) et Noël", a commenté le numéro deux du groupe, Glen Hauenstein, lors de cette même conférence téléphonique.

Mais un retour à la normale n'est pas attendu avant au moins deux ans, a-t-il prévenu.

Delta, première compagnie aérienne américaine en nombre de passagers transportés, a inauguré mardi la saison des résultats financiers du troisième trimestre pour les compagnies aériennes.

Et a fait état d'une lourde perte de 5,379 milliards de dollars, à peine moins élevée que celle de 5,7 milliards enregistrée au deuxième trimestre, lorsqu'une large partie de la population mondiale était contrainte de rester à son domicile pour tenter d'endiguer la propagation du Covid-19.

Quand au chiffre d'affaires, de 3 milliards de dollars, il ne représente qu'un quart de celui du troisième trimestre 2019.

Pour faire face à ces vents contraires, Delta Air Lines a grossi sa trésorerie, disposant de 21,6 milliards de dollars de liquidités à fin septembre, contre 15,7 milliards fin juin.

Delta a en effet réussi à diminuer un peu ses dépenses quotidiennes, à 24 millions de dollars par jour sur le trimestre, contre 27 millions au trimestre précédent. L'objectif est de les réduire encore de moitié, pour arriver à 10 ou 12 millions par jour en décembre.

La compagnie a notamment, entre début juin et fin septembre, économisé les coûts de parking et d'entretien des 100 avions qui ont été retirés de sa flotte, alors qu'une large partie des appareils est clouée au sol depuis mars.

Par ailleurs, environ 18.000 salariés de Delta ont quitté le groupe dans le cadre d'un plan de départs volontaires, ce qui a fait diminuer les coûts de personnel de 32% par rapport au troisième trimestre 2019.

"Nous sommes chanceux de ne pas avoir eu à licencier jusqu'à présent", a encore commenté Ed Bastian.

Mais la compagnie a d'ores et déjà averti qu'elle pourrait se séparer de 1.700 pilotes au 1er novembre si elle ne réussit pas à s'entendre avec leur syndicat.

De juillet à septembre, Delta a par ailleurs reçu 701 millions de dollars d'aides du gouvernement américain.

Mais, comme ses concurrentes, elle attend de savoir si un nouvelle aide gouvernementale leur sera accordée. Cela ne fait pas polémique sur le principe, mais, à trois semaines de l'élection présidentielle, le sujet est désormais au coeur des discussions tendues entre l'administration Trump et les élus démocrates du Congrès.

Les républicains sont favorables à une aide indépendante pour le secteur, les démocrates ne veulent pas en entendre parler en dehors d'un plan plus vaste.

Or, sans cela, le secteur aérien menace de supprimer des dizaines de milliers d'emplois, ce qui jetterait une ombre au tableau économique de Donald Trump, candidat à sa réélection et distancié dans les sondages par son concurrent démocrate Joe Biden.

Le président républicain du Sénat a annoncé mardi un vote sur ce plan de relance avant l'élection du 3 novembre.

United Airlines publiera mercredi ses résultats, avant American Airlines et Southwest la semaine prochaine.
Sur le même thème
Les derniers articles Transport aérien
23 OCT. 2020
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine (23 octobre)
Industrie & Technologie Thales voit ses ventes chuter de 45% dans l'aéronautique civile au 3e trimestre Thales a indiqué que sa division Aérospatiale avait reçu des commandes pour une valeur ...
23 OCT. 2020
Le Burkina Faso reprivatise sa compagnie nationale Air Burkina qui bascule sous contrôle américain
La privatisation d'Air Burkina sera effective à compter de janvier 2021. Le gouvernement burkinabè vient de signer une convention de partenariat avec le groupe américain African Global Development ...
22 OCT. 2020
Air Canada va proposer des vols entièrement en classe affaires cet hiver
Air Canada a décidé de mettre la flotte de sa filiale Jetz à la disposition des voyageurs sur certaines de ses lignes régulières. Alors que ce service est ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
La France est le 4e pays d'Europe le plus touché par la baisse du trafic Vallair multiplie les contrats pour ses Airbus A321 tout cargo
Tim Clark s'attend à une reprise rapide Air Côte d'Ivoire mise sur ses avions de la famille A320neo pour atteindre une rentabilité escomptée d'ici 2022
La crise de liquidités est toujours aussi menaçante pour les compagnies aériennes L'Italie crée ITA, la compagnie aérienne appelée à succéder à Alitalia
AirAsia renonce à sa filiale au Japon National réactive trois de ses 747-400BCF
23 OCT. 2020
SAS boucle son plan de recapitalisation
23 OCT. 2020
Toute l'actualité aéronautique en France cette semaine (23 octobre)
23 OCT. 2020
Le Burkina Faso reprivatise sa compagnie nationale Air Burkina qui bascule sous contrôle américain
23 OCT. 2020
Le 1er Airbus A220 assemblé à Mobile est livré
22 OCT. 2020
Maintenance aéronautique : une semaine spéciale MRO & Support sur le Journal de l'Aviation
Les grandes compagnies aériennes à bas coût se préparent à un combat impitoyable en Europe
Pendant la crise, IPECA reste en première ligne pour accompagner les salariés de l'aéronautique
Les articles les plus lus
Malgré la pandémie, l'aéronautique reste l'un des principaux secteurs d'avenir
Entretien avec Philippe Petitcolin, directeur général du groupe Safran
Un millier d'avions commerciaux sans repreneurs en 2021 ?
Les A321 tout cargo se multiplient
Tim Clark s'attend à une reprise rapide
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT