Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Transport aérien Feu vert de la justice à la demande de restructuration de Thai Airways

Feu vert de la justice à la demande de restructuration de Thai Airways



14 SEPT. 2020 | AFP
Feu vert de la justice à la demande de restructuration de Thai Airways
© Thai Airways
Une dette abyssale de 9 milliards d'euros: la justice thaïlandaise a donné son feu vert au plan de restructuration de Thai Airways. Ses effectifs, sa flotte et ses liaisons aériennes devraient être sévèrement affectés.

La Cour centrale des faillites a approuvé "la demande de restructuration" de la société et la formation d'un comité de restructuration, indique le tribunal lundi dans un communiqué.

Après avoir supporté pendant des années les pertes à répétition de la compagnie, longtemps fleuron du royaume, le gouvernement thaïlandais a finalement opté en mai pour le redressement judiciaire de la société, dont la trésorerie s'évapore à vitesse supersonique depuis la pandémie de coronavirus.

Il a aussi réduit sa participation dans Thai Airways qui a perdu ainsi son statut d'entreprise publique.

Réduction drastique des effectifs

Le plan vise à solliciter, à court terme, un prêt de plus de 1,5 milliard d'euros pour financer les dépenses opérationnelles et les salaires, selon des médias locaux.

La restructuration, qui devrait s'étaler sur plusieurs années, devrait ensuite passer par une augmentation de capital de plus de 2 milliards d'euros, une diminution de la flotte et une réduction drastique des effectifs de l'entreprise qui emploie plus de 20.000 salariés.

Thai Airways doit désormais proposer et faire approuver ce plan par ses créanciers.

Tous les voyants sont au rouge pour la société, désignée en 2007 deuxième meilleure compagnie aérienne du monde et qui fête cette année son soixantième anniversaire.

Elle a essuyé plus de 750 millions d'euros de pertes au premier semestre et sa dette a atteint cet été les 9 milliards d'euros.

Mauvaise gestion, controverse sur le choix des avions ou des moteurs, appareils vieillissants et trop gourmands en kérosène: la compagnie aérienne avait des problèmes financiers avant la pandémie.

La crise du coronavirus a porté le coup de grâce. Aujourd'hui, les restrictions de voyage restent extrêmement fortes et la plupart des appareils de Thaï Airways, qui opère principalement sur les routes internationales, restent cloués au sol.

Pire, l'entreprise est soupçonnée de "corruption" et de mauvaise gestion par les autorités. Un rapport d'enquête, rendu public en août, s'interroge sur une "sous-facturation" de certains billets, une "rémunération excessive" des heures supplémentaires et le versement d'éventuels pots-de-vin lors de l'achat de 10 Airbus dans les années 2000.

Plan assez ambitieux?

Thai Airways a déjà mis en place plusieurs restructurations dans le passé.

"Aucune n'a été suffisamment profonde pour résoudre les nombreux problèmes systémiques auxquels la compagnie fait face de longue date", déclare à l'AFP Brendan Sobie, un expert du secteur aérien basé à Singapour.

La crise actuelle pourrait "fournir l'occasion d'appuyer sur le bouton de réinitialisation et de poursuivre une restructuration beaucoup plus approfondie", ajoute-t-il.

Notre compagnie fera de son mieux pour "honorer ses engagements", a assuré fin août son président par intérim Chansin Treenuchagron, sans donner plus de précisions.

Le feu vert accordé pour le plan de restructuration a été bien accueilli à la Bourse thaïlandaise, où le titre a pris plus de 10%.

Pour autant, les perspectives restent sombres pour Thai Airways.

Le retour à la normale pour le trafic aérien mondial ne cesse d'être repoussé. Les experts du secteur misent désormais sur l'horizon 2024 pour retrouver l'activité d'avant la pandémie.

Plusieurs mastodontes du secteur ont déjà sombré comme les deux plus grandes compagnies aériennes d'Amérique latine LATAM et Avianca, Virgin Australia ou encore South African Airways.
Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Boeing sous la menace de nouvelles poursuites La construction du nouvel aéroport de Lisbonne est peut-être enfin relancée
airBaltic souhaite participer au développement du Fokker Next Gen Entre 25 000 et 30 000 recrutements à prévoir en 2024 dans l'aéronautique
MRO : Les Airbus A320P2F et A321P2F d'EFW disposeront bientôt d'une ligne de conversions au Japon Des Boeing 777 bientôt convertis en avions tout cargo au Maroc ?
CMA CGM Air Cargo va desservir l'Amérique du Nord et doubler sa future flotte d'Airbus A350F Le premier Airbus A400M kazakh se dévoile
Pratt & Whitney va augmenter de 40% les capacités MRO de son centre de Floride pour le GTF L'Europe s'ouvre à l'intégration des taxis aériens et des drones dans l'espace aérien
17 MAI 2024
L'Eurodrone entre en phase de conception détaillée
17 MAI 2024
H3 Dynamics va bientôt livrer un APU zéro émission à Airbus
17 MAI 2024
Andrea Coccetti devient directeur financier d'ATR
17 MAI 2024
L'ecoDemonstrator de Boeing teste des technologies pour les intérieurs d'avions
17 MAI 2024
Azorra réceptionne son premier Airbus A220, un appareil destiné à Breeze Airways
Un nouveau petit coup de pouce de la FAA en faveur de Boeing
« Notre ambition est de développer un pôle de compétences aéro-industriel », Fabien Verdier, maire de Châteaudun
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Le RACER d'Airbus Helicopters a décollé à Marignane
Le transport aérien français freiné dans son élan
Un nouveau petit coup de pouce de la FAA en faveur de Boeing
Airbus va porter à 12 appareils la production mensuelle d'A350 d'ici 2028
MBDA : « Nous allons recruter plus de 1 500 personnes en France cette année »
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT