Se connecter      Rechercher un article      Newsletter      Alertavia      S'ABONNER
À la Une  |  ALERTAVIA  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Passion Des polos aux masques : Barnstormer s'investit à fond dans l'effort sanitaire

Des polos aux masques : Barnstormer s'investit à fond dans l'effort sanitaire

Emilie Drab
16 AVR. 2020 | 546 mots
Des polos aux masques : Barnstormer s'investit à fond dans l'effort sanitaire
© Barnstormer
D'habitude plutôt spécialisé dans la fabrication de polos et blousons liés au monde aéronautique, Barnstormer n'a pas attendu la volte-face des autorités sur le port du masque ni la dernière allocution du Président pour s'investir dans la production de masques en tissu anti-projection. Victoria et Maxime, les fondateurs de la société, ont lancé leur fabrication dès les premiers jours du confinement. Ils ont d'abord été distribués à leurs proches mais aussi à toutes les personnes qu'ils croisaient régulièrement dans leurs activités (couturières, éboueurs et commerçants alimentaires) puis plus largement à ceux qui en ont fait la demande. Désireux de vraiment s'engager dans l'effort sanitaire national, ils ont réalisé plusieurs prototypes qui ont été envoyés à la DGA pour être certifiés et reconnus conformes aux normes de protection définies. Le processus est en cours.

La décision n'a pas été difficile à prendre. Avec le confinement, les trois ateliers qui travaillent à la production classique de Barnstormer ont fermé - pour protéger le personnel et parce que l'approvisionnement en matières premières (boutons, fermetures éclair) s'est interrompu. Les deux ateliers de Loire-Atlantique restent fermés aujourd'hui mais, dans le plus petit, celui de Paris, davantage spécialisé dans les travaux sur mesure, les trois couturières souhaitaient continuer à travailler. Alors, Victoria et Maxime se sont dits : « autant agir à notre petit niveau ».

Ils ont donc répondu à l'appel de la DGE (Direction générale des entreprises), qui a demandé à la filière textile de se mobiliser pour l'urgence sanitaire et fourni (notamment) des modèles et des indications pour la fabrication coordonnée de masques de protection simple. « Nous fabriquons nos masques avec les matières que nous avons en stock, la plupart 100% coton. Nous avons d'abord utilisé le tissu des chemises officiers Vodka Squadron 303 qu'on devait lancer à La Ferté Alais, du très beau tissu », explique Victoria Lasserre, qui précise que l'approvisionnement en matière première est maintenant plus difficile.

Barnstormer utilise trois couches de tissu 100% coton, ce qui est normalement suffisant selon les normes de la DGA (Direction générale de l'armement), mais a prévu une ouverture entre deux couches pour pouvoir glisser trois couches de polypropylène (matière utilisée pour les masques chirurgicaux jetables) et avoir une meilleure protection. « Les masques en tissu sont lavables à 60°C donc on est pas obligé de surproduire. Idéalement, il suffit que chaque personne en ait deux. »

Barnstormer est capable de fabriquer une centaine de masques par jour, soit 600 par semaine. « Nous pourrions en faire plus mais nous avons encore des commandes pour lesquelles nous nous sommes fait livrer les matières avant le confinement », ce qui permet à la société de poursuivre son activité première. Elle doit réaliser des polos et des blousons pour Top Gun Voltige et des combinaisons pour Aude Lemordant et Catherine Manoury. « Mais si le confinement dure, nous pourrons en produire 3 000 par semaine. »

A ce jour, Barnstormer a gracieusement fourni 2 500 masques à ceux qui en faisaient la demande, comme la mairie de Dugny, qui souhaitait que tout le monde soit protégé, certains de ses clients ou encore des partenaires.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Sur le même thème
Les derniers articles Passion
18 SEPT. 2020
L'Aéro-Club de France reporte sa Journée du patrimoine mais maintient son Grand prix
L'Aéro-Club de France voulait modifier le format de son Grand prix du patrimoine, en consacrant une journée entière au patrimoine aéronautique. Mais ce n'était pas la bonne année. ...
15 JUIL. 2020
Pour sa 3e édition, Air Legend célèbre les batailles de France et d'Angleterre avec des avions d'exception
Pour sa troisième édition, Air Legend a choisi d'organiser son meeting aérien autour de deux thèmes : la célébration des 80 ans de la bataille de France et ...
21 AVR. 2020
Le meeting de la Ferté-Alais se donne une seconde chance en août
Dans une période mouvementée qui voit l'annulation de toutes les manifestations pour des raisons sanitaires, l'Amicale Jean-Baptiste Salis (AJBS) et l'Aéro-Club de France ont eux aussi dû faire ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Meeting de Paris-Villaroche Air Legend édition 2019 : de la magie transsonique avec le F-86 E Sabre et Frédéric Akary WAC 2019 : Aude Lemordant et Louis Vanel sur la première marche du podium et la France sacrée championne du monde de voltige aérienne par équipe
Elles bougent : La passion à portée d'Elles Dans les coulisses du Rafale Solo Display
Le Fana de l'Aviation revient sur les 50 ans d'Airbus dans son dernier hors-série Une vente aux enchères exceptionnelle pour célébrer le premier vol du Concorde
Joyeux anniversaire F-WTSS : Les rendez-vous incontournables des 1er, 2 et 3 mars Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets »
IL Y A 9 HEURES
L'ecoDemonstrator de Boeing concentré sur le bruit
IL Y A 10 HEURES
VistaJet essaie de verdir son activité avec SkyNRG
IL Y A 12 HEURES
China Eastern va retrofiter tous ses Boeing 737NG avec des transpondeurs Thales
IL Y A 12 HEURES
Sukhoi licencie des centaines de personnes
23 SEPT. 2020
CMA CGM prend 30% du groupe Dubreuil Aéro
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
Pendant la crise, IPECA reste en première ligne pour accompagner les salariés de l'aéronautique
Les articles les plus lus
L'Airbus A321P2F commence à voir grand
L'ATR 72-600F a pris son envol
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
Rétrospective : l'été aéronautique en France
Le gouvernement pourrait revoir le calendrier de sa commande de 30 Rafale avec Dassault
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT