Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Transport aérien Flybe : le gouvernement britannique envisage un coup de pouce fiscal pour sauver la compagnie régionale

Flybe : le gouvernement britannique envisage un coup de pouce fiscal pour sauver la compagnie régionale



14 JAN. 2020 | Avec AFP

Le ministre britannique des Finances Sajid Javid doit examiner mardi avec d'autres membres du gouvernement un possible coup de pouce fiscal afin de sauver de la faillite la compagnie aérienne à bas coût Flybe, selon la presse britannique.

M. Javid va s'entretenir avec la ministre des Entreprises Andrea Leadsom et celui des Transports Grant Shapps au cours d'une réunion où pourrait se jouer le sort du transporteur et de ses plus de 2.000 salariés.

Interrogés par l'AFP, ni le Trésor ni la compagnie n'ont souhaité faire de commentaires.

Le Premier ministre Boris Johnson a quant à lui déclaré sur la BBC mardi que le gouvernement "travaille très dur pour faire ce que nous pouvons" concernant Flybe.

"Ce n'est pas au gouvernement d'intervenir et de sauver des entreprises qui sont en difficulté (...) mais il ne fait aucun doute que nous sommes conscients de l'importance de Flybe" en particulier pour assurer les liaisons dans l'ensemble du Royaume-Uni, a-t-il dit.

Sans soutien financier, la compagnie pourrait devoir déposer le bilan très rapidement.

Le plan qui est sur la table prévoit d'accorder à Flybe un report du paiement de la taxe britannique sur les billets d'avion jusqu'à 2023, soit une aide de 100 millions de livres (116,5 millions d'euros).

En échange, les propriétaires de Flybe, regroupés dans le consortium Connect Airways, dont fait partie la compagnie Virgin Atlantic, devraient s'engager à injecter des dizaines de millions de livres dans la compagnie, qui accumule les pertes.

Selon la BBC, le gouvernement pourrait même décider de réduire cette taxe sur les billets d'avion pour tout le secteur aérien, afin de respecter les règles européennes sur les aides d'État et ne pas donner l'impression de voler au secours d'une compagnie en particulier, ce qu'il a refusé de faire ces dernières années.

Le refus des pouvoirs publics d'intervenir avait précipité la faillite de la compagnie aérienne Monarch fin 2017 et surtout du voyagiste Thomas Cook il y a quelques mois.

Une baisse de la taxe sur les billets d'avion serait coûteuse pour les finances publiques puisqu'elle est censée rapporter 3,7 milliards de livres cette année. Une telle décision irait en outre à l'encontre des objectifs de lutte contre le réchauffement climatique, le transport aérien étant l'un des grands émetteurs de CO2.

Le gouvernement conservateur du Premier ministre Boris Johnson pourrait être incité à faire un geste envers Flybe, la compagnie aérienne jouant un rôle économique clé dans des régions éloignées de Londres qui lui ont souvent apporté son soutien lors des élections législatives de décembre.

La compagnie, qui transporte environ huit millions de passagers chaque année, vers 170 destinations en Europe, est très présente dans les aéroports de Manchester (nord de l'Angleterre), Southampton (sud), Aberdeen (Ecosse) et Belfast (Irlande du Nord).

Flybe, dont le siège est à Exeter (sud-ouest de l'Angleterre), avait évité la faillite il y a un peu moins d'un an grâce à son rachat par le consortium Connect Airways.

Mais le transporteur n'est toujours pas parvenu à se redresser et ses difficultés persistent, entre baisse de la demande sur fond de ralentissement de l'économie britannique, hausse du prix du carburant et forte concurrence en Europe.

Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Boeing sous la menace de nouvelles poursuites La construction du nouvel aéroport de Lisbonne est peut-être enfin relancée
airBaltic souhaite participer au développement du Fokker Next Gen Entre 25 000 et 30 000 recrutements à prévoir en 2024 dans l'aéronautique
MRO : Les Airbus A320P2F et A321P2F d'EFW disposeront bientôt d'une ligne de conversions au Japon Des Boeing 777 bientôt convertis en avions tout cargo au Maroc ?
CMA CGM Air Cargo va desservir l'Amérique du Nord et doubler sa future flotte d'Airbus A350F Le premier Airbus A400M kazakh se dévoile
Pratt & Whitney va augmenter de 40% les capacités MRO de son centre de Floride pour le GTF L'Europe s'ouvre à l'intégration des taxis aériens et des drones dans l'espace aérien
IL Y A 53 MINUTES
Embraer, EVE et le groupe ADP préparent l'avenir de l'aviation bas carbone au Bourget
IL Y A 1 HEURE
Derniers jours pour s'inscrire au mastère spécialisé en sécurité dans l'espace de l'Ecole de l'air et de l'espace
IL Y A 4 HEURES
Le groupe Saudia passe une importante commande de 105 Airbus A320neo
17 MAI 2024
L'Eurodrone entre en phase de conception détaillée
17 MAI 2024
H3 Dynamics va bientôt livrer un APU zéro émission à Airbus
Un nouveau petit coup de pouce de la FAA en faveur de Boeing
« Notre ambition est de développer un pôle de compétences aéro-industriel », Fabien Verdier, maire de Châteaudun
« Notre priorité se situe au niveau des techniciens », Nicolas Godé, directeur du centre MRO Avionique de Collins Aerospace à Blagnac
Les articles les plus lus
Le RACER d'Airbus Helicopters a décollé à Marignane
Le transport aérien français freiné dans son élan
Un nouveau petit coup de pouce de la FAA en faveur de Boeing
Airbus va porter à 12 appareils la production mensuelle d'A350 d'ici 2028
La France parmi les premières destinations des futurs Airbus A350 d'Emirates
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT