Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Ryanair ferme deux nouvelles bases en raison des problèmes du Boeing 737 MAX

Ryanair ferme deux nouvelles bases en raison des problèmes du Boeing 737 MAX

AFP
04 DEC. 2019 | 459 mots

La compagnie aérienne à bas coût Ryanair a annoncé mercredi la fermeture de deux bases, l'une en Allemagne et l'autre en Suède, avec des suppressions d'emplois à la clé, en raison des reports de livraisons du Boeing 737 MAX.

Le transporteur irlandais explique devoir réviser en baisse son programme de vols pour l'été 2020 puisqu'il ne compte recevoir que 10 de ces avions contre 20 espérés jusqu'à présent.

La flotte de Ryanair est composée exclusivement d'appareils de l'avionneur américain et ses projets de croissance sont donc perturbés par les problèmes rencontrés par le Boeing 737 MAX, dont la flotte est clouée au sol depuis mi-mars après deux accidents.

A la suite de cette révision en baisse des livraisons, Ryanair a pris la décision de fermer en mars prochain deux nouvelles bases, celle de Nuremberg en Allemagne et celle de Stockholm en Suède.

Les bases sont des aéroports sur lesquels les avions des compagnies aériennes sont stationnés, ce qui se traduit par un surcroît d'activité et d'emplois sur place.

Le groupe précise travailler avec les aéroports affectés, les syndicats, les salariés et Boeing pour minimiser les réductions d'effectifs, qu'il n'a pas chiffrées. La compagnie compte en outre réduire son offre sur d'autres bases, sans plus de précision.

Au total, Ryanair doit réviser à la baisse ses ambitions en termes de croissance du trafic et compte transporter quelque 156 millions de passagers lors de l'exercice 2020-2021 (achevé fin mars), contre 157 millions escomptés jusqu'alors.

Le problème des retards de livraisons du 737 MAX ne sont pas nouveau pour Ryanair qui avait annoncé en juillet des fermetures de bases cet hiver et l'été prochain.

La compagnie n'avait pas précisé dans le détail quelles bases étaient concernées mais avaient évoqué la perte possible d'environ 900 emplois, entre les pilotes et les personnels de cabine.

Lors de la présentation de ses résultats pour le premier semestre début novembre, Ryanair était par ailleurs resté prudent sur ses perspectives compte tenu d'une baisse des prix des billets sur fond de demande morose au Royaume-Uni et de vive concurrence en Europe.

Il espérait toutefois un hiver un peu moins difficile et avait indiqué être bien placé pour profiter à partir de la prochaine saison d'été des faillites récentes dont celle du voyagiste Thomas Cook, ce qui devrait réduire la concurrence sur certaines destinations ensoleillées et lui ramener davantage de clients.

Les articles dans la même thématique
Espagne : Ryanair renonce à une fermeture en échange de baisses de salaires (syndicat)
La compagnie aérienne Ryanair a renoncé à fermer sa base espagnole de Gérone (nord-est) en janvier, en échange d'une réduction d'un quart du temps de travail et donc des salaires des employés, a assuré ... Lire la suite
Ryanair compte sans le 737 MAX au moins jusqu'à la fin de la saison hiver Ryanair compte sans le 737 MAX au moins jusqu'à la fin de la saison hiver
Ryanair a décidé de ne pas sombrer dans un optimisme irréaliste, qu'il s'agisse de l'introduction de ses Boeing 737 MAX 200 ou de ses prévisions ... Lire la suite
737 MAX : un panel critique les relations étroites entre Boeing et la FAA
Manque de transparence et de partage des informations: des autorités mondiales de l'aviation civile devraient infliger un camouflet au régulateur aérien américain (FAA) dont elles fustigent l'homologation du Boeing 737 MAX, a déclaré lundi ... Lire la suite
03 SEPT. 2019 Avions commerciaux
La crise du Boeing 737 MAX, sans doute le plus gros sinistre de l'histoire du secteur de l'assurance aviation La crise du Boeing 737 MAX, sans doute le plus gros sinistre de l'histoire du secteur de l'assurance aviation
La crise du Boeing 737 MAX, après deux accidents qui ont fait 346 morts, sera "probablement" "le plus gros sinistre de l'histoire" pour le secteur ... Lire la suite
IL Y A 8 HEURES
Boeing : Les livraisons d'avions commerciaux baissent de plus de moitié en un an
IL Y A 13 HEURES
Distorsion de concurrence
IL Y A 14 HEURES
Bombardier lance une nouvelle FAL pour les Global
IL Y A 15 HEURES
L'éco-pilotage ou la traque à la surconsommation de carburant
IL Y A 16 HEURES
Espagne : Ryanair renonce à une fermeture en échange de baisses de salaires (syndicat)
Distorsion de concurrence
Christophe Jacquart : « Les offres aériennes de Sport Découverte sont plébiscitées par les internautes »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT