Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien La reprise de la croissance des effectifs du transport aérien menacée par les récentes faillites

La reprise de la croissance des effectifs du transport aérien menacée par les récentes faillites

Emilie Drab
03 OCT. 2019 | 541 mots
La reprise de la croissance des effectifs du transport aérien menacée par les récentes faillites
© Air France
Dossier emploi aéronautique
•  Trois questions à Philippe Dujaric, GIFAS : « Quand on recrute, c'est pour longtemps »
•  L'aviation générale retenue au sol par le manque de mécaniciens
•  Jérôme Ivanoff : chez Air France Industries, « nous n'avons pas de métier pénurique »
•  La reprise de la croissance des effectifs du transport aérien menacée par les récentes faillites
•  La croissance raisonnée d'Air Caraïbes lui permet de recruter
•  Le recrutement, enjeu prioritaire de Normandie AeroEspace

L'arrêt des activités d'Aigle Azur et XL Airways va causer quelques remous dans le profil du transport aérien français, remettant environ 1 500 personnes sur le marché du recrutement - si la reprise de XL Airways échoue. Si les concurrentes sont prêtes à les accueillir dans leur sein - le groupe Dubreuil a même créé une adresse spécifique pour que les salariés d'Aigle Azur puissent postuler et voir leur candidature traitée de façon prioritaire - cela pourrait remettre en cause la légère reprise de la hausse des effectifs dans le transport aérien français, constatée par la FNAM depuis 2017, après plusieurs années d'une baisse qui a suivi l'érosion du pavillon français.

Selon l'Observatoire des métiers de l'aérien, que le syndicat publie chaque année, son incapacité à capter la croissance du trafic en France combinée à des efforts de productivité, à l'évolution des technologies, aux nouveaux avions et à l'optimisation des réseaux a mené à une baisse des effectifs de 7% à 9% en moyenne depuis le début de la décennie, avec cette exception en 2017, qui a vu une croissance de 2% qui s'est confirmée en 2018 - notamment sous l'effet de la création de French bee, qui a stimulé le marché outre-mer.

En revanche, les perspectives de recrutement dans le secteur sont importantes. Les études réalisées dans le cadre des Assises du transport aérien montrent que la population active dans le transport aérien vieillit : 25% des salariés d'aujourd'hui seront à la retraite dans dix ans. C'est une moyenne : les populations de PNT (qui ont vieilli à la suite du report de l'âge de départ à la retraite à 65 ans en 2009), de PNC, du support, de la MRO et de la logistique seront davantage touchées. Le secteur estime ainsi que 21 000 départs auront lieu d'ici 2030, nécessitant au minimum le recrutement de 22 000 personnes pour couvrir ces départs et la croissance, dont 4 000 à 4 500 à court terme.

Environ 30% de ces besoins seront couverts par l'alternance. En effet, le secteur mise beaucoup sur la formation en interne pour attirer des candidats que l'aéronautique ne fait plus rêver et mise beaucoup sur la capacité des écoles à attirer les plus jeunes. L'AFMAé - CFA des métiers de l'aérien, par exemple, a quasiment triplé ses effectifs d'« apprenants » en cinq ans (agents d'escale, PNC et techniciens). Confrontée à la fois à l'augmentation des besoins des entreprises et la perte d'attractivité du secteur, elle s'est organisée pour être plus efficace en matière de sourcing des candidats et mettre au niveau ses futurs talents lorsqu'un élément les empêche de postuler (par exemple l'anglais).

Conscient des difficultés du secteur au moins sur le plan des recrutements, l'Etat a décidé de l'accompagner et de mettre en place un EDEC (Engagement de développement de l'emploi et des compétences) qui doit accompagner les professionnels dans l'identification des besoins, des évolutions de compétences et des solutions pour y répondre. Il doit également soutenir le développement de l'alternance, dont les effectifs devraient augmenter de 50% en cinq ans.
L'instantané du transport aérien :

Dans le secteur du transport aérien (entreprises adhérentes de la FNAM), 6% des entreprises (celles de plus de 250 salariés) représentent 81% des effectifs. Il occupe plus de 80 000 équivalents temps plein.
Un tiers des effectifs est représenté par le personnel navigant (qui se réparti lui-même entre un quart de PNT et trois quarts de PNC), 18% par le secteur de la relation client, 17% par l'exploitation, 12% le support et 11% par la maintenance.

Contrairement à la carte des salariés de l'industrie aéronautique, la moitié (53%) de ceux du transport aérien se localise en Ile-de-France, autour de l'activité du groupe ADP, la seconde région étant celle des Hauts-de-France.

Quatre salariés sur dix sont des femmes, avec de grandes disparités selon les types de métiers - par exemple une surreprésentation chez les PNC (66%) et une sous-représentation chez les PNT (7%).

Un tiers des salariés a plus de cinquante ans, 3% ont plus de 60 ans. La FNAM estime qu'il faut s'attendre à 1 400 départs à la retraite par an en moyenne dans les cinq prochaines années.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Les articles dans la même thématique
Selon la FNAM, la taxation du kérosène menacerait 3 000 à 4 000 emplois en France
La perte de l'avantage fiscal des compagnies aériennes sur le kérosène leur coûterait "350 millions d'euros" et pourrait entraîner 3 000 à 4 000 suppressions d'emplois, a estimé mardi le délégué général de la ... Lire la suite
IL Y A 37 MINUTES
L'US Air Force revoit la stratégie d'acquisition de ses futurs chasseurs
13 OCT. 2019
Premiers Airbus pour Air Austral
11 OCT. 2019
L'activité A350 de Lufthansa Technik Malta devient concrète
11 OCT. 2019
Le Valkyrie en suspens
11 OCT. 2019
AAR et BAE Systems renforcent leur collaboration dans le régional
Etats-Unis - Europe : dix jours pour s'accorder
« La crise du MAX montre une chose : les fondamentaux d'Air Canada sont sains », Jean-François Raudin
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus