Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
BOURGET 2019  |  Toute l'actualité  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Latam compte débourser 70 millions de dollars pour des actifs d'Avianca Brasil

Latam compte débourser 70 millions de dollars pour des actifs d'Avianca Brasil

AFP
03 AVR. 2019 | 386 mots

La plus grande compagnie aérienne d'Amérique latine, Latam, a annoncé mercredi que sa filiale brésilienne comptait soumettre une offre de 70 millions de dollars pour acquérir divers actifs d'Avianca Brasil, placée en décembre sous la protection de la loi sur les faillites.

Latam, née en 2012 de la fusion entre la chilienne LAN et la brésilienne TAM, a précisé avoir été approchée par des créanciers d'Avianca qui l'ont incitée à participer à une prochaine vente aux enchères portant sur des actifs d'Avianca, qui a accumulé une dette de 126 millions de dollars auprès de ses fournisseurs.

Les actifs incluent des contrats, des certificats d'exploitation, des licences et des "slots" (créneaux de décollage et d'atterrissage) "pour un montant minimum de 70 millions de dollars", a précisé Latam dans un communiqué.

Latam propose en outre de mettre à la disposition d'Avianca Brasil 13 millions de dollars de crédits de restructuration "à des conditions de marché" pour "assurer la continuité des opérations".

Croulant sous les dettes, Avianca Brasil, quatrième compagnie brésilienne, avait demandé en décembre à bénéficier de la loi sur les faillites. Au premier semestre 2018, elle avait creusé sa perte nette à 175,6 millions de reals (44,8 millions de dollars).

Avianca Brasil, la marque commerciale d'Oceanair Linhas Aéreas SA ("Oceanair"), ne fait pas partie du groupe Avianca Holdings SA, dont le siège est en Colombie. Mais les deux entités se trouvent au sein de la même holding, appartenant à l'investisseur German Efromovich.

La compagnie aérienne brésilienne Azul avait, de son côté, soumis début mars une offre d'achat non contraignante visant divers actifs d'Avianca Brasil, dont la licence d'opérateur aérien, 70 "slots" et "environ 30 appareils Airbus A320".

Latam qui, outre au Brésil, dispose de filiales en Argentine, au Pérou, en Colombie, en Equateur et au Paraguay, a transporté l'an dernier 69 millions de passagers vers 140 destinations dans le monde.

La compagnie aérienne, qui dispose de plus de 320 appareils, a enregistré en 2018 un bénéfice net en hausse de 17%, à 181,9 millions de dollars, un record depuis sa création.

Les articles dans la même thématique
Avianca Brasil clouée au sol Avianca Brasil clouée au sol
Avianca Brasil ne vole plus. Après avoir réduit ses opérations au gré des saisies de ses avions depuis quatre mois, la compagnie brésilienne a été ... Lire la suite
14 DEC. 2018 Transport aérien
Le Brésil ouvre complètement son secteur aérien aux capitaux étrangers
Le président sortant du Brésil, Michel Temer, a signé jeudi une ordonnance qui permet aux entreprises étrangères de monter au capital des compagnies aériennes nationales au-delà de la limite actuelle de 20%.La mesure entre ... Lire la suite
LATAM réduit ses pertes et rénove ses cabines mais souffre des problèmes de 787 LATAM réduit ses pertes et rénove ses cabines mais souffre des problèmes de 787
LATAM a publié ses résultats pour le deuxième trimestre de 2018. Le groupe sud-américain a réussi à réduire ses pertes (114 millions de dollars) et ... Lire la suite
IL Y A 2 HEURES
Bourget 2019 : Airbus - Boeing, à quoi doit-on s'attendre du côté des avions commerciaux pendant le salon
IL Y A 5 HEURES
Bourget 2019 : CFM veut continuer d'avancer face à la crise du 737 MAX
IL Y A 21 HEURES
Aéronautique de défense : l'Europe risque-t-elle d'être reléguée derrière les géants américains?
IL Y A 22 HEURES
Le gouvernement italien accorde un nouveau répit à la compagnie Alitalia
15 JUIN 2019
Bourget 2019 : le PDG d'Airbus Guillaume Faury réclame un cadre environnemental strict
Bourget 2019 : Les avions régionaux à l'aube d'une révolution
Bourget 2019 : Olivier Andriès (Safran Aircraft Engines), « Nous avons proposé un nouveau moteur »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus