Actualité aéronautique Transport aérien L'État s'engage à conserver ses parts de l'aéroport de Toulouse

L'État s'engage à conserver ses parts de l'aéroport de Toulouse

AFP
Publié 21/03/2019 | 455 mots

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est engagé à ce que l'État maintienne sa participation au capital de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, a annoncé une délégation reçue jeudi à Bercy alors que l'actionnaire principal, le chinois Casil, souhaite se désengager.

"Conformément au souhait exprimé par l'ensemble des parties prenantes", le ministre "s'est engagé à ce que l'Etat maintienne sa participation de 10,01%" se félicitent dans un communiqué les membres de cette délégation, notamment les présidents PS de la Région et du département, Carole Delga et Georges Méric, de Toulouse Métropole Jean-Luc Mondenc (LR) et de la CCI, Philippe Robardey.

M. Moudenc s'est affirmé "satisfait" auprès de l'AFP de cette réponse apportée aux "inquiétudes" des acteurs institutionnels sur un possible désengagement de l'Etat.

Le maire a rappelé "l'enjeu spécifique" de la participation publique, au vu de la spécificité de l'aéroport, le 5ème au niveau national, qui est aussi une "plate-forme d'Airbus".

Début 2018, l'Etat avait décidé de garder sa part sur laquelle Casil avait une option, comme le souhaitaient les acteurs locaux qui se partagent 40% du capital de l'aéroport.

Bruno Le Maire a reconnu le "rôle stratégique (...) à la fois pour le développement du territoire et la compétitivité de ses entreprises, en particulier pour la filière aéronautique" relève le communiqué, signé aussi par la sénatrice de Haute-Garonne Françoise Laborde, et le député Jean-Luc Lagleize.

Bruno Le Maire s'est aussi engagé à réunir à nouveau les acteurs locaux d'ici l'été pour aborder la question de la gouvernance de l'aéroport, ajoute le communiqué. "C'est une ouverture et c'est positif", a commenté M. Moudenc.

Le rendez-vous s'est tenu alors que Casil, qui détient 49,99% des parts depuis 2015, cherche à se désengager et a mandaté la Banque Lazard pour évaluer des offres.

Vendredi, le tribunal de commerce de Paris doit par ailleurs se prononcer en référé sur une demande de plusieurs syndicats --la FSU, la CGT et l'Union syndicale Solidaires-- d'"un séquestre judiciaire des actions litigieuses détenues par Casil Europe".

Cette action vise à geler toute transaction dans l'attente d'une décision de la Cour administrative d'appel de Paris sur la privatisation partielle de l'aéroport en 2015.

Le rapporteur public de la cour administrative a recommandé l'annulation de cette vente le 11 mars, estimant que "le cahier des charges de la procédure de privatisation n'avait pas été respecté", selon l'avocat des demandeurs.

Les articles dans la même thématique
IL Y A 20 MINUTES Compagnies aériennes low cost
Entretien avec Johan Lundgren, PDG d'easyJet Entretien avec Johan Lundgren, PDG d'easyJet
Johan Ludgren était en France au début du mois pour inaugurer la septième base d'easyJet dans le pays. L'occasion d'évoquer auprès du Journal de l'Aviation ... Lire la suite
La plateforme Skywise d'Airbus s'étend désormais à l'amélioration opérationnelle des flottes La plateforme Skywise d'Airbus s'étend désormais à l'amélioration opérationnelle des flottes
Le salon MRO Americas qui s'est déroulé la semaine dernière à Atlanta a été l'occasion pour Airbus d'officialiser le lancement d'un tout nouveau service associé ... Lire la suite
IL Y A 23 HEURES Compagnies aériennes régulières
Jet Airways a un pied dans la tombe et suspend ses opérations Jet Airways a un pied dans la tombe et suspend ses opérations
Après des semaines d'agonie, Jet Airways a succombé à ses difficultés. Ayant échoué à obtenir un financement d'urgence pour poursuivre les opérations qui lui restaient, ... Lire la suite
Emirates achève la reconfiguration de ses Boeing 777-200LR Emirates achève la reconfiguration de ses Boeing 777-200LR
Le renouvellement des cabines des Boeing 777-200LR d'Emirates est arrivé à son terme. La compagnie arabe a annoncé qu'elle venait de remettre en service le ... Lire la suite
L'incertain rêve américain de l'E175-E2 d'Embraer L'incertain rêve américain de l'E175-E2 d'Embraer
Si l'E195-E2 tient le haut de l'affiche en ce mois d'avril, le flou règne autour de l'E175-E2. Depuis le troisième trimestre 2018, le plus petit ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
Air Caraïbes et Frenchbee pas satisfaites de leurs résultats JetBlue passe à l'Airbus A321LR et annonce Londres
Loft et suites en Business, Virgin Atlantic dévoile la cabine de ses Airbus A350-1000 Comment améliorer le sommeil en avion ?
Safran Seats présente Versa, le successeur de Cirrus EasyJet inaugure une nouvelle base à Nantes
16h15 Cinquantième rotation au-dessus des pays baltes
16h00 Entretien avec Johan Lundgren, PDG d'easyJet
15h23 Une « bonne année » 2018 pour l'industrie aéronautique française, prudente face à la concurrence
15h10 Rencontre franco-allemande pour les deux armées de l'air
12h57 La plateforme Skywise d'Airbus s'étend désormais à l'amélioration opérationnelle des flottes
11h53 Deux ans après, la privatisation de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry est devenue un succès unanimement reconnu
IL Y A 22 HEURES
La ligne d'assemblage final H135 inaugurée par AIRBUS HELICOPTERS à Quingdao, en Chine, est prête à débuter ses opérations. Le premier roll-out d'un appareil est attendu au second semestre 2019. Les capacités de départ sont affichées à 18 hélicoptères par an, avec la possibilité d'augmenter par la suite. L'implantation d'une FAL en Chine fait suite à la signature d'un contrat en 2016 prévoyant l'achat de 100 H135 pour le marché chinois.
17 AVR. 2019
JET AIRWAYS a annoncé la suspension de toutes ses opérations à partir du 17 avril. La compagnie n'a pas réussi à obtenir un financement d'urgence lui permettant de payer son carburant et les services critiques à ses opérations. Son avenir dépend désormais de la réussite d'un appel d'offres dont l'issue sera connue le 10 mai.
17 AVR. 2019
Le loueur irlandais FLY LEASING annonce avoir finalisé la vente de 12 monocouloirs pour un montant de l'ordre de 295 millions de dollars. Ces transactions comprenaient des A320 et des 737 affichant une moyenne d'âge de 10 ans.
Retrouvez toute l'actualité aéronautique en bref sur Alertavia, la plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels.

Data Analytics : la bataille entre OEM et sociétés de maintenance va s'intensifier
Entretien avec Johan Lundgren, PDG d'easyJet
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus