Industrie aéronautique     Transport aérien     Défense     MRO & Support     Cabine & PaxExp     Décarbonation     L'Aviation Recrute     Passion    
 
 
Actualité aéronautique Passion Une vente aux enchères exceptionnelle pour célébrer le premier vol du Concorde

Une vente aux enchères exceptionnelle pour célébrer le premier vol du Concorde



27 FEV. 2019 | Stéphanie Pansier-Larique
Une vente aux enchères exceptionnelle pour célébrer le premier vol du Concorde
© Cabinet de Marc Labarbe
Déjà 50 ans que le Concorde, mythique avion supersonique, a pris son envol dans le ciel de Toulouse. C'était le 2 mars 1969.

À l'occasion du jubilé de ce premier vol et suite aux succès répétés des ventes Concorde de 2007 et 2016, le commissaire-priseur Marc Labarbe organisera les 2 et 3 mars prochains une vente aux enchères événement sur Toulouse intitulée « Premier vol du Concorde, 50 ans déjà ». Près de 900 lots emblématiques du « bel oiseau blanc » seront ainsi mis en vente dans la ville de naissance du Concorde et visibles dès le 27 février à l'Étude Marc Labarbe.

Une vente événement en deux actes

Le premier acte de la vente aux enchères Concorde se déroulera le 2 mars 2019 à partir de 20h30 au sein du Musée Aeroscopia de Toulouse-Blagnac. Les festivités commenceront à 19h par un cocktail et une visite du musée, suivis de la vente aux enchères.

Le deuxième acte aura lieu au sein de la salle des ventes de l'Hôtel des ventes Marc Labarbe le 3 mars à 10h et reprendra à 14h.

Près de 900 pièces Concorde en vente

Pièces détachées, instruments de bord, affiches, maquettes, montres, objets de collection et même mobilier design conçu à partir de pièces d'avions... Collectionneurs et passionnés seront certainement comblés grâce aux 900 lots estampillés Concorde disponibles à la vente à des prix allant de 10 euros à 20 000 euros. Il y en aura donc pour toutes les bourses. Parmi les objets à saisir se trouvent de très nombreux produits phares comme « un dessin de Gus 'Retour de Concorde' estimé à 300 euros, un coffret repas Air France évalué à 200 euros, un menu grand format rare, une robe d'hôtesse de l'air Nina Ricci (60 euros) », confie le commissaire-priseur. « Nous avons aussi des cadrans (lots 73 et 74) estimés entre 500 euros et 1 000 euros chacun et les créations d'artistes contemporains devraient obtenir un grand succès : des pièces Concorde customisées par Aero-Design (lot 37, lot 116, évalués entre 12 000 euros et 20 000 euros chacun), le prototype de la montre « Mach Watch » modèle Airspeed possédant une pièce Concorde vissée sur son flanc (lot 52), des collages de Jean Pierre Condat (lots 55, 59) et des photographies de Benoît Rajau (lot 117, lot 118). Enfin, une maquette Concorde (lot 113) est signée à la fois par Henri Gilles Fournier et André Turcat, légendaires pilotes du supersonique ».


© Cabinet de Marc Labarbe

« Last but not least »

Les amateurs de l'avion de ligne le plus rapide de l'Histoire de l'aviation sont donc attendus à Toulouse pour célébrer les 50 ans de son premier vol ce premier week-end de mars. Notamment parce qu'il s'agit vraisemblablement de l'une des dernières ventes aux enchères consacrées au Concorde. Des pièces rares et même uniques seront ainsi proposées aux passionnés mais aussi aux simples amateurs souhaitant s'offrir une part de rêve. Le Concorde a beau avoir définitivement tiré sa révérence le 26 novembre 2003, grâce à cette vente, il continuera de vivre en plus des musées, dans le foyer de certains Français.


© Cabinet de Marc Labarbe
Informations pratiques :

La liste complète des lots est consultable en ligne : 1er Vol du Concorde, 50 ans déjà... Acte I ; 1er Vol du Concorde, 50 ans déjà... Acte II

Exposition des pièces : du mercredi 27 février au vendredi 1er mars de 9h à 12h et de 14 à 18h. Hôtel des Ventes Marc Labarbe, 3 boulevard Michelet - Toulouse - Entrée libre.

Vente aux enchères du samedi 2 mars 2019 : Musée Aeroscopia - Toulouse-Blagnac à partir de 20h30. Plus d'infos à propos de la soirée événement.

Vente aux enchères du dimanche 3 mars 2019 : Hôtel des ventes Marc Labarbe, 3 boulevard Michelet, Toulouse - à partir de 10h30

Contacts : 05 61 23 58 78 ; 05 62 27 29 28 ; contact@marclabarbe.com
Abonnez-vous dès aujourd'hui au Journal de l'Aviation et prenez de l'altitude sur toute l'actualité aéronautique
L'accès à tous les articles payants du Journal de l'Aviation
La Newsletter Quotidienne en exclusivité
L'accès à l'actualité de la rubrique ALERTAVIA et aux outils de veille (agents, alertes...)
 
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Les Airbus A350 du projet Sunrise de Qantas accusent six mois de retard Orly 2035 : nouvelle salle d'embarquement et futur modèle mondial d'éco-aéroport
Thai Airways va aussi s'engager sur le 777X de Boeing Figeac Aero inaugure une unité de production pour les nacelles du LEAP au Maroc
MRO : Première grande visite des 12 ans pour un Airbus A380 chez Lufthansa Technik Philippines Nouvelle année de croissance soutenue chez Safran
Airbus affiche de solides résultats avant l'accélération des montées en cadence ATR enregistre une belle croissance mais manque son objectif de livraison
MRO : Ryanair mise de plus belle sur la Jordanie pour sa flotte grandissante Une nouvelle commande géante de monocouloirs se profile en Asie
23 FEV. 2024
« L'avenir, c'est ce qu'on fait de la technologie », Bertrand Piccard, explorateur
23 FEV. 2024
Air Tahiti acquiert un nouvel ATR 72-600
23 FEV. 2024
Muriel Assouline et Marc-Antoine Blondeau deviennent directeurs généraux d'Air Caraïbes et French bee
23 FEV. 2024
Qantas dévoile les cabines de ses Airbus A220
22 FEV. 2024
Collins Aerospace fournira des équipements avioniques pour les nouveaux 737 MAX d'Air India
L'Airbus A330neo n'a pas encore dit son dernier mot face au 787
« L'avenir, c'est ce qu'on fait de la technologie », Bertrand Piccard, explorateur
« Nous recherchons des profils spécialisés pour répondre aux besoins croissants de nos clients », Loïck Saul, directeur des Opérations chez APPI
Les articles les plus lus
Une nouvelle commande géante de monocouloirs se profile en Asie
L'Airbus A330neo n'a pas encore dit son dernier mot face au 787
La FAA bloque toute accélération de la production de 737 MAX chez Boeing
« On peut inverser le déclin du pavillon français », Pascal de Izaguirre, président de la FNAM
Pari gagné pour Bombardier
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2024 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT