En continu   Le Podcast   Industrie aéronautique   Transport aérien   Défense   MRO & Support   Interiors & PaxExp   Aviation & Environnement   Passion  
 
Actualité aéronautique Passion Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets »

Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets »



09 OCT. 2018 | Propos recueillis par Romain Guillot | 884 mots
Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets »
Toutes photos © FFVP
La Fédération Française de Vol à Voile (FFVV) a été rebaptisée Fédération Française de Vol en Planeur (FFVP) le 1er octobre. Le Journal de l'Aviation s'est entretenu avec son président Jean-Emile Rouaux, l'occasion de revenir sur les différentes activités de la fédération. Entretien.

Pourquoi La Fédération Française de Vol à Voile change-t-elle de nom pour devenir la Fédération Française de Vol en Planeur ?

Nous ne nous sommes pas toujours appelés comme cela. Par exemple avant la seconde guerre mondiale, il s'agissait de la Fédération Française de vol sans moteur. La Fédération Française de Vol à Voile est née au moment de sa création en 1966. C'est un peu le parallèle entre le bateau à moteur et le bateau à voile. Mais aujourd'hui, les choses ont évolué et nous avons beaucoup d'activités à voile qui volent, par exemple les dernières générations de voiliers avec des foils. De tout temps nous avons été confondus avec certaines pratiques. Pour limiter cette confusion, une cinquantaine de clubs avaient d'ailleurs déjà franchi le pas en s'appelant par exemple Planeurs de Bretagne, Planeurs de Brocéliande... Nous avons réalisé un sondage et c'est le nom qui est sorti.

On comprend que la FFVP a tout à gagner avec cette nouvelle image, mais un changement d'identité n'est jamais simple. Qu'est ce que cela implique dans la vie de la Fédération ?

Nous avons d'abord changé toutes nos identités visuelles, lancé un nouveau site Internet (www.ffvp.fr) qui est une belle vitrine de notre activité, et nous avons une campagne de grande ampleur dans les médias aéronautiques. Mais en même temps, ce changement de nom coule tellement de source que finalement tout le monde le trouve logique.

Quelle est la situation de la Fédération Française de Vol en Planeur, les grandes tendances ?

Nous connaissons une stabilité en nombre de clubs, à 162 clubs. Par contre nous avons connu une légère progression ces dernières années, et sensible cette année, pour les pilotes de moins de 25 ans. Le nombre de licences pour les pilotes de moins de 25 ans est en augmentation de 9%. C'est assez extraordinaire. Cette bonne tendance est liée à plusieurs choses. D'une part à l'économie qui va un peu mieux et d'autre part à une aspiration importante pour les métiers de l'aéronautique. Il y a aussi un gros travail de la Fédération au niveau des partenariats, par exemple avec le BIA de l'armée de l'air, sur les jeunes des quartiers avec Léo Lagrange, avec l'UCPA... Ces partenariats forts nous permettent de porter haut nos valeurs. Et il y a aussi une communication importante sur les réseaux sociaux depuis deux ans. Nos produits de licence ont aussi été adaptés, par exemple pour pouvoir pratiquer le planeur de façon plus occasionnelle par rapport à ce que l'on connaissait il y a trente ans ou il fallait être un passionné, voler tous les week-ends. Cette époque est désormais révolue. Nous sommes devenus beaucoup plus attractifs et nous allons tangenter les 12 000 licenciés cette année.

La FFVP, c'est aussi des compétitions et des champions du monde...

Nous avons été numéro un mondial en 2016 et 2017. Cette année nous serons numéro deux mondial. La FFVP s'est aussi 35 titres de champions du monde depuis son existence. Nos avons de très bons résultats sportifs avec de belles équipes de France masculine et féminine. L'équipe de France féminine est d'ailleurs aussi numéro un mondial et c'est une très grande satisfaction.

Mais le planeur ce n'est pas qu'un sport. Ayant été jeune pilote de planeur moi même, je suis convaincu que la case planeur doit être indissociable d'une carrière de pilote professionnel à un moment ou à un autre. Qu'en pensez-vous ?

La meilleure preuve en est qu'Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets. Ils viendront ainsi passer quatre semaines de stage à Saint-Auban pour une formation au planeur basique, avec une initiation à la voltige pour les positions inhabituelles. Ils feront même du remorquage pour appréhender le travail aérien, la gestion des trajectoires à vue... La première promotion est attendue pour le 29 mars. Je dirais, sans vouloir être prétentieux, que pratiquer le vol en planeur est un bon atout pour passer les sélections de pilotes dans toutes les compagnies aériennes, car, au-delà des valeurs de techniciens purs, et même sur les parties non techniques - conscience de la situation, décision et gestion de la charge de travail - il y a aussi l'aspect de travail en groupe qui est indissociable du métier de pilote de ligne. Dans un cockpit on travaille en équipage et ces valeurs sont donc très utiles au métier.

Romain Guillot
Rédacteur en chef
Cofondateur du Journal de l'Aviation et d'Alertavia


Une sélection d'actualités récentes
IL Y A 7 HEURES  
Airbus Corporate Jets ajoute Citadel à son réseau de centres de services Airbus Corporate Jets ajoute Citadel à son réseau de centres de services
Airbus Corporate Jets (ACJ) a profité du salon MEBAA qui se tient à Dubaï jusqu'au 8 décembre pour annoncer un ...
IL Y A 7 HEURES  
Le G700 de Gulfstream aiguise ses armes à Dubaï Le G700 de Gulfstream aiguise ses armes à Dubaï
Dernière étape de son tour du monde, le G700 de Gulfstream est présenté pour la première fois à Dubaï ...
05 DEC. 2022  
Air France-KLM conclut un accord de 10 ans avec TotalEnergies sur la fourniture de SAF Air France-KLM conclut un accord de 10 ans avec TotalEnergies sur la fourniture de SAF
Air France-KLM a signé un protocole d'accord avec TotalEnergies portant sur la fourniture de carburant durable d'aviation (SAF) pour une ...
02 DEC. 2022  
Sogitec remporte l'appel d'offres pour la fourniture des moyens de formation du programme Guépard Sogitec remporte l'appel d'offres pour la fourniture des moyens de formation du programme Guépard
Airbus Helicopters a attribué à Sogitec le contrat concernant les moyens de simulation pour l'entraînement des pilotes du programme d'Hélicoptère ...
02 DEC. 2022  
La boule Euroflir 610 de Safran embarque à bord de l'Eurodrone La boule Euroflir 610 de Safran embarque à bord de l'Eurodrone
Safran Electronics & Defense a signé avec Leonardo un contrat pour le développement et la fourniture du système optronique Euroflir ...
Cette sélection d'actualités est issue de la rubrique ALERTAVIA. Les abonnés du Journal de l'Aviation ont accès à un nombre beaucoup plus important d'actualités chaque jour. Pour en savoir plus, découvrez nos différentes formules d'abonnement.
Les derniers articles Passion
03 DEC. 2022
Du XB-35 au B-21, 80 ans d'ailes volantes signées Northrop
Avec la présentation officielle du bombardier furtif Northrop Grumman B-21A Raider s'ouvre une nouvelle page d'une grande histoire commencée il y a plus de 80 ans. Tout commença ...
16 NOV. 2022
« Il était convaincu que, s'il partait de l'aéroport, il n'avait plus rien », Philippe Bargain, ancien médecin chef de Paris CDG, au sujet de Sir Alfred
Invité du Podcast de l'Aviation cette semaine, Philippe Bargain, ancien médecin chef de l'aéroport de Roissy CDG. Philippe Bargain était le médecin chef de l'aéroport de Roissy lorsque Mehran ...
18 AOUT 2022
« Ce titre représente l'aboutissement de beaucoup de travail et de sacrifices », Florent Oddon, champion du monde 2022 de voltige aérienne
Invité du Podcast de l'Aviation cette semaine, le capitaine Florent Oddon, champion du monde 2022 de voltige aérienne. Membre de l'équipe de voltige de l'armée de l'Air et de ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
« Il était convaincu que, s'il partait de l'aéroport, il n'avait plus rien », Philippe Bargain, ancien médecin chef de Paris CDG, au sujet de Sir Alfred Le temps des hélices 2022 : Contre vents et marées
Les plus belles images du Tour 2022 de Rêves de Gosse Embarquement immédiat pour 2022 avec le Podcast de l'Aviation
C'est Noël avec Le Podcast de l'Aviation Quelques pistes pour un Noël résolument aéro
« J'ai pris une claque immédiate » - José Garcia, acteur et parrain de l'association Rêves de Gosse « L'aviation apporte une grosse concentration, une grande liberté en plein ciel, un apaisement... » - Albert Dupontel, acteur, réalisateur et pilote
IL Y A 7 HEURES
Airbus abandonne son objectif de 700 livraisons cette année
IL Y A 7 HEURES
Airbus Corporate Jets ajoute Citadel à son réseau de centres de services
IL Y A 7 HEURES
Le G700 de Gulfstream aiguise ses armes à Dubaï
IL Y A 8 HEURES
MEBAA : Au Moyen-Orient, le rebond de l'aviation d'affaires ne faiblit pas
IL Y A 9 HEURES
L'industrie du transport aérien devrait redevenir rentable en 2023
MEBAA : Au Moyen-Orient, le rebond de l'aviation d'affaires ne faiblit pas
« Le développement d'une solution pour l'aviation demande des compétences uniques », Mauro Sponza, directeur des activités aéronautiques de Michelin
« Nous cherchons des personnes motivées pour nous accompagner sur les nouveaux challenges de l'aviation décarbonée », Mikaël Butterbach, DRH d'Airbus en France
Les articles les plus lus
L'Airbus A330 MRTT a effectué un vol d'essai sans une seule goutte de carburant fossile
Comment Airbus arme la cabine de son long-courrier A350 pour contrer encore davantage le 777X
« On le compare tout le temps au couteau suisse. C'est ça l'A400M : on peut tout faire », commandant Nicolas « Fish » de l'A400M Tactical Display
« Il était convaincu que, s'il partait de l'aéroport, il n'avait plus rien », Philippe Bargain, ancien médecin chef de Paris CDG, au sujet de Sir Alfred
« C'est ici, chez Safran, que vous pourrez changer les choses », Lydie Jallier, SVP de Safran responsable de l'acquisition de talents et du développement
-->
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2022 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT