Actualité aéronautique Transport aérien Ryanair annule 190 vols vendredi pour cause de grève européenne

Ryanair annule 190 vols vendredi pour cause de grève européenne

AFP
Publié 25/09/2018 | 718 mots

Ryanair a annoncé l'annulation de 190 vols vendredi à cause d'une nouvelle grève de son personnel de cabine en Europe, nouveau temps fort d'une contestation endémique que la compagnie aérienne peine à stopper.

"Ryanair s'excuse auprès des 30.000 clients (sur 450.000) qui devraient être affectés par ces perturbations injustifiées vendredi 28 septembre" et qui concerneront 8% de ses vols, a expliqué dans un communiqué l'entreprise irlandaise, qui a rejeté la responsabilité de ces annulations sur "une infime minorité du personnel de cabine en Espagne, en Belgique, aux Pays-Bas, au Portugal, en Italie et en Allemagne".

La compagnie aérienne à bas coût a été frappée par plusieurs grèves depuis cet été, point culminant d'une grogne sociale endémique depuis un an et qui l'a contrainte à engager des négociations avec des syndicats ces derniers mois, ce qu'elle avait refusé de faire pendant ses 30 premières années d'existence.

"Ces grèves répétées et inutiles endommagent l'activité de Ryanair et la confiance des clients, au moment où les prix du pétrole bondissent. Si elles continuent, nous seront contraints de revoir la croissance de notre activité pour cet hiver et l'été 2019", a prévenu Kenny Jacobs, le directeur marketing de Ryanair cité dans le communiqué.

La compagnie laisse entendre ainsi qu'elle pourrait réduire l'ampleur de son développement dans les mois à venir. La direction de Ryanair a déjà plusieurs fois menacé de représailles directes sur l'emploi les syndicats qui appelaient à la grève, par exemple en Irlande où un compromis a finalement été trouvé mais aussi en Allemagne.

"Nous espérons que les syndicats retrouveront la voie du bon sens et travaillerons avec nous pour finaliser des accords dans les semaines à venir, dans l'intérêt des pilotes et des personnels de cabine et sans perturber davantage nos clients et nos vols", a martelé M. Jacobs.

La première compagnie aérienne européenne a aussi souligné que plus de 90% de ses 2.400 vols prévus vendredi ne seraient pas affectés par ce mouvement.

Les syndicats réclament de meilleures conditions de travail et l'emploi de chaque salarié via un contrat relevant de son pays de résidence - alors que Ryanair emploie une bonne part de son personnel via des contrats de droit irlandais.

- Doutes des investisseurs -

Si la compagnie ne supprime bien que 190 vols vendredi, le mouvement pourrait alors donner des signes d'essoufflement.

Cet été, la compagnie a subi deux vastes mouvements d'arrêt du travail de ses employés coordonnés dans plusieurs pays européens: chez les personnels de cabine fin juillet (600 vols annulés et 100.000 passagers touchés) puis chez les pilotes au coeur du mois d'août (400 vols annulés et 55.000 passagers touchés).

La compagnie a toutefois conclu plusieurs accords sociaux avec des syndicats dernièrement, notamment au Royaume-Uni et en Irlande, acceptant des augmentations de salaires et des améliorations des conditions de travail.

Mardi, elle a signé un accord avec trois syndicats du personnel navigant en Italie - mais d'autres représentants de salariés continuent néanmoins d'appeler à la grève dans ce pays vendredi.

Les turbulences sociales chez Ryanair ont quelque peu atteint aussi la confiance des investisseurs et le cours de l'action de la compagnie a décroché de 20% depuis un an à la Bourse de Dublin.

Jeudi dernier, le président de la compagnie, David Bonderman, a subi un véritable camouflet lors d'une assemblée générale des actionnaires de Ryanair organisée dans un hôtel à l'écart de Dublin: une minorité de presque 30% s'est opposée à sa réélection au conseil d'administration, un taux remarquablement élevé dans l'univers feutré de ce genre de conclave.

Le directeur général de la compagnie, Michael O'Leary, a en revanche été réélu très confortablement, avec 98,5% des suffrages. Ce personnage volontiers provocateur et indissociable du succès de Ryanair depuis presque 25 ans a toutefois laissé entendre qu'il pourrait ne pas renouveler son contrat pour cinq ans quand celui-ci viendra à échéance en 2019.

Les articles dans la même thématique
Volotea se renforce à Bordeaux et veut réduire sa saisonnalité Volotea se renforce à Bordeaux et veut réduire sa saisonnalité
Volotea ne dévie pas du chemin qu'elle s'est tracé et continue de croître. La compagnie espagnole vient de célébrer le passage de cap symbolique des ... Lire la suite
Les Airbus A220 de Delta seront opérationnels le 31 janvier 2019 Les Airbus A220 de Delta seront opérationnels le 31 janvier 2019
Delta Air Lines annonce la mise en vente de ses billets pour ses premiers vols en A220 le 13 octobre. Ce faisant, la compagnie a ... Lire la suite
Pierre-Emmanuel Duband : « la stratégie d'Aegean reste le moyen-courrier » Pierre-Emmanuel Duband : « la stratégie d'Aegean reste le moyen-courrier »
Aegean a publié des résultats plutôt encourageants pour le premier semestre de 2018, avec un chiffre d'affaires en hausse de 1%, une augmentation de trafic ... Lire la suite
La Pologne se dote d'une stratégie intégrée pour son transport aérien La Pologne se dote d'une stratégie intégrée pour son transport aérien
Le gouvernement polonais vient d'avancer dans sa stratégie de renforcement du transport aérien. Le 10 octobre, LOT Polish Airlines, LOTAMS, LS Technics (MRO) et LS ... Lire la suite
A350-900ULR : Embarquement imminent pour les passagers du plus long vol au monde A350-900ULR : Embarquement imminent pour les passagers du plus long vol au monde
Un menu "bien-être", un très long catalogue de films et beaucoup de patience... Des passagers se préparaient jeudi à embarquer sur le plus long vol ... Lire la suite
Dans la rubrique Transport aérien, la Rédaction vous recommande
A350-900ULR : Embarquement imminent pour les passagers du plus long vol au monde Air Canada va desservir Bordeaux en Boeing 737 MAX 8
Vers un aéroport de JFK à deux grands terminaux Le nouvel aéroport géant d'Istanbul s'apprête à ouvrir ses pistes
Primera Air suspend ses opérations Lufthansa favorise Munich par rapport à Francfort et pourrait y baser davantage d'A380
12/10 Volotea se renforce à Bordeaux et veut réduire sa saisonnalité
12/10 Embraer peaufine ses prochaines livraisons d'E-Jets E2
12/10 Les Airbus A220 de Delta seront opérationnels le 31 janvier 2019
11/10 Les trois variantes du F-35 clouées au sol après un crash
11/10 Pierre-Emmanuel Duband : « la stratégie d'Aegean reste le moyen-courrier »
11/10 La Pologne se dote d'une stratégie intégrée pour son transport aérien
IL Y A 4 HEURES
(NBAA-BACE) EMBRAER n'a pas attendu l'ouverture du salon pour annoncer l'ajout de deux appareils à sa famille Legacy. (...)
12 OCT. 2018
Les AIRBUS A220-100 de DELTA AIR LINES seront aménagés avec 109 places, réparties entre douze fauteuils de classe (...)
12 OCT. 2018
Le Soyouz MS-10 a dû interrompre son trajet vers l'ISS peu après son lancement en raison d'une anomalie (...)
12 OCT. 2018
L'US Air Force a attribué trois contrats de R&D pour le développement de prototypes de systèmes de lancement (...)
12 OCT. 2018
La flotte mondiale de F-35 (versions A, B et C) a été clouée au sol le 11 octobre, (...)
ALERTAVIA, la nouvelle plateforme d'information du Journal de l'Aviation à destination des professionnels du secteur aéronautique et spatial.

Quelle future flotte continentale pour Air France-KLM ?
Pierre-Emmanuel Duband : « la stratégie d'Aegean reste le moyen-courrier »
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | CGV | Contact | Plan du site

© 2018 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus